Russie - Meurtre d'un avocat et d'une journaliste à Moscou : Reporters sans frontières horrifiée par un double crime favorisé par l'impunité



    MONTREAL, le 20 janv. /CNW Telbec/ - Me Stanislas Markelov, avocat
spécialiste des crimes commis en Tchétchénie, et une journaliste du
bihebdomadaire Novaia Gazeta qui l'accompagnait, Anastassia Babourova, ont été
tués par balles en plein centre de Moscou à l'issue d'une conférence de presse
donnée par l'avocat.
    "Nous présentons nos condoléances aux proches d'Anastassia Babourova et
de Stanislas Markelov. Leur décès est une tragédie, résultat de l'emprise
persistante de la violence sur la société mais aussi du règne de l'impunité
dans la majorité des affaires de journalistes et militants des droits de
l'homme assassinés", a déclaré Reporters sans frontières.
    "Nous saluons le courage de Me Markelov, qui avait défendu de nombreux
journalistes dont Anna Politkovskaia, assassinée en octobre 2006, et Mikhail
Beketov, sauvagement agressé en novembre dernier. La Russie perd un avocat
tenace qui s'efforçait de défendre les intérêts des victimes d'exactions dans
le Caucase russe".
    "Nos pensées vont à la famille et aux collègues d'Anastassia Babourova,
qui avait fait le choix de devenir journaliste et de traiter de sujets
délicats, notamment l'ultranationalisme. C'était une jeune femme courageuse,
ce que démontre pleinement le fait qu'elle ait été mortellement blessée en
tentant de retenir le tireur", a poursuivi l'organisation.
    "Les autorités doivent rechercher, identifier et juger les responsables
de ce double crime. Ce n'est qu'en rompant le cycle de l'impunité qu'un terme
pourra être mis aux assassinats d'opposants, de journalistes, d'avocats et de
défenseurs des droits de l'homme en Russie", a conclu Reporters sans
frontières.
    Le 19 janvier 2009, Stanislas Markelov a organisé une conférence de
presse à Moscou, lors de laquelle il avait dénoncé la libération anticipée de
Iouri Boudanov, un ex-colonel russe condamné en 2003 à dix ans de prison pour
le meurtre d'une Tchétchène de 18 ans, Elza Koungaieva. Me Markelov
représentait la famille de la jeune femme. Vers quatorze heures, alors qu'il
quittait la conférence de presse accompagné par Anastassia Babourova, il a été
abattu par un homme dont le visage était dissimulé par un masque et une
chapka. La jeune femme a été blessée à la tête alors qu'elle essayait
d'empêcher la fuite du meurtrier. Anastassia Babourova a succombé quelques
heures plus tard à ses blessures, sans avoir repris connaissance.
    Stanislas Markelov avait récemment reçu des menaces de mort. Le procureur
général Iouri Tchaika a annoncé avoir pris le contrôle de l'enquête.
    Le procès de quatre suspects impliqués dans l'assassinat de la
journaliste de Novaia Gazeta, Anna Politkovskaia, qui avait dénoncé sans
relâche les crimes commis en Tchétchénie, a repris le même jour à Moscou. Ni
le ou les commanditaires ni le tireur présumé ne figurent parmi les accusés.

    Des cérémonies en mémoire de Stanislas Markelov et d'Anastassia Babourova
sont organisées à Moscou, à Saint Pétersbourg et en Tchétchénie.




Renseignements :

Renseignements: Katherine Borlongan, Directrice générale, Reporters sans
frontières, (514) 521-4111, Cell: (514) 258-4188, Télécopieur: (514) 521-7771,
rsfcanada@rsf.org

Profil de l'entreprise

Actualités - Médias

Renseignements sur cet organisme

REPORTERS SANS FRONTIERES

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.