Rick Waugh de la Banque Scotia demande le remaniement des politiques afin d'améliorer la compétitivité internationale et presse les entreprises canadiennes de se tourner vers l'étranger afin de favoriser leur croissance



    TORONTO, le 14 janv. /CNW/ - Rick Waugh, président et chef de la
direction de la Banque Scotia, a aujourd'hui demandé le remaniement des
politiques dans le but de soutenir la compétitivité du Canada sur le plan
international. Il a également pressé le gouvernement et les entreprises de
s'attaquer en tout premier lieu à ce défi.
    "Le Canada a besoin d'un éventail de politiques - en matière de structure
du marché, de concurrence, d'investissement et de commerce - orientées vers
des secteurs stratégiques et permettant de soutenir de grandes entreprises
canadiennes qui sont en mesure d'avoir du succès à titre de véritables
concurrentes sur le marché mondial". C'est ce qu'a affirmé M. Waugh dans le
cadre de la présentation de la Banque Scotia au Groupe d'étude sur les
politiques en matière de concurrence du gouvernement fédéral. En même temps,
les entreprises canadiennes doivent se montrer plus agressives afin de saisir
les occasions de croissance à l'étranger.
    M. Waugh a recommandé que le gouvernement élimine les plafonds
spécifiques relatifs à la propriété dont font l'objet les banques et s'en
remet à la discrétion du ministre des Finances pour évaluer les
investissements potentiels liés aux banques étrangères.
    "L'élimination des protections sectorielles à l'endroit des services
financiers pourrait avoir pour effet d'accroître la compétitivité du marché et
de préserver l'objectif légitime de la propriété canadienne du système
bancaire qui, comme c'est le cas ailleurs, n'implique pas que toutes les
banques doivent être canadiennes" a-t-il ajouté.
    La présentation de la Banque Scotia fait l'éloge de la gestion du
gouvernement concernant les facteurs économiques fondamentaux, mais indique
que les stratèges canadiens ont une occasion unique d'adopter une perspective
globale au moment de développer des lois et des règles permettant d'entraîner
une plus forte compétitivité internationale.
    "Il importe de prendre davantage en compte la consolidation et les autres
processus du commerce mondial dans nos politiques nationales", soutient M.
Waugh. "En tant qu'économie de moindre taille, nous devons miser sur nos
points forts, tabler sur nos secteurs stratégiques et focaliser sur les
marches prioritaires."
    La soumission de la Banque Scotia apportait également son soutien au
gouvernement canadien dans sa recherche d'accords commerciaux bilatéraux et
régionaux et recommandait que l'accent mis par le gouvernement fédéral sur le
commerce et les investissements devienne une stratégie à long terme.
    "Cela signifie qu'il faut accorder une plus grande priorité, non
seulement aux initiatives concernant le commerce et les investissements, mais
aussi à l'intégration des relations en Amérique du Nord, en Amérique Centrale,
en Amérique du Sud et dans les Antilles", a souligné M. Waugh.
    En réponse aux questions du Groupe d'étude demandant si les Canadiens
devraient s'inquiéter de la prise de contrôle des entreprises de notre pays
par des intérêts étrangers, la soumission de la Banque a souligné qu'il était
important de considérer dans une plus large perspective le débat sur le
"grignotage" du Canada des entreprises.
    "Considérant la grande volatilité annuelle des fusions et acquisitions,
nous sommes frappés par une remarquable constante, à savoir que les sociétés
canadiennes acquises par les étrangers sont plus grandes que celles que nous
achetons hors de nos frontières", a déclaré M. Waugh. "Si nous faisons des
projections quant à l'avenir, la tendance actuelle laisse à penser que le
Canada pourrait devenir un incubateur pour les multinationales, ce qui, en
soi, ne serait pas, à long terme, dans l'intérêt du Canada."

    La Banque Scotia est l'une des principales institutions financières en
Amérique du Nord et la plus internationale des banques canadiennes. Forts de
leur effectif de plus de 60 000 employés, le Groupe Banque Scotia et ses
sociétés affiliées comptent environ 12 millions de clients dans quelque 50
pays. Outre des services de banque d'investissement, la Banque Scotia offre
une gamme complète de produits et de services aux particuliers, aux petites et
moyennes entreprises ainsi qu'aux grandes entreprises. L'actif de la Banque
Scotia s'établit à 412 milliards de dollars (au 31 octobre 2007). Les actions
de la Banque Scotia sont cotées en Bourse à Toronto (BNS) et à New York (BNS).
Pour en savoir davantage, consultez le site de la Banque à
www.banquescotia.com.





Renseignements :

Renseignements: Frank Switzer, Banque Scotia, (416) 866-7238, ou
frank_switzer@scotiacapital.com

Profil de l'entreprise

Banque Scotia

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.