Réunis en assemblée générale - Les pharmaciens des établissements de santé réitèrent l'urgence de mettre fin à leur situation d'injustice



    MONTREAL, le 19 avril /CNW Telbec/ - Réunis hier soir en assemblée
générale, les pharmaciens des établissements de santé du Québec ont réitéré
leur profonde insatisfaction à l'égard de la convention collective en vigueur
depuis maintenant un an, qui maintient leur rémunération de 25 à 40 %
au-dessous, selon les régions, de celle des pharmaciens salariés des
pharmacies privées. Cet écart de rémunération favorise les départs d'effectifs
expérimentés en pharmacie hospitalière vers des postes en pharmacie privée. Il
incite de plus les jeunes à choisir la pratique en pharmacie privée au
détriment de celle en milieu hospitalier. Il manque présentement quelque
200 pharmaciens dans les établissements de santé du Québec, soit une pénurie
d'environ 16 %.
    La présidente de l'Association des pharmaciens des établissements de
santé (A.P.E.S.), Mme Francine Lussier-Labelle, a déclaré que ses membres
"veulent croire que la reconduction de M. Phillippe Couillard à son poste de
ministre de la Santé et des Services sociaux sera un facteur facilitant dans
la recherche de solutions à la situation d'injustice qu'ils vivent et non un
élément contribuant au maintien du statu quo".
    Les pharmaciens d'établissements demandent qu'on reconnaisse leur statut
particulier, caractérisé notamment par une expertise de pointe nécessaire en
raison de la complexité des thérapies médicamenteuses utilisées en milieu
hospitalier et des situations de traitement plus risquées. Ces pharmaciens
doivent d'ailleurs compléter une maîtrise, alors qu'un baccalauréat est requis
pour oeuvrer en pharmacie privée.
    Cette reconnaissance passe par un ensemble d'éléments. Au premier chef,
le rétablissement d'un équilibre entre la rémunération offerte en milieu
hospitalier et celle du secteur privé, pour favoriser la rétention et
l'attraction de pharmaciens des les hôpitaux. Egalement, un soutien technique
adéquat aux pharmaciens d'hôpitaux, afin de leur permettre d'oeuvrer là où
leur expertise profite le plus aux patients et au réseau de la santé, soit au
sein des unités de soins spécialisés. L'ampleur de la pénurie exige
présentement des pharmaciens qu'ils réduisent sensiblement cette partie de
leur travail pour se concentrer davantage sur la validation des ordonnances et
la distribution des médicaments.

    A propos de l'A.P.E.S.

    L'A.P.E.S. est un syndicat professionnel incorporé en vertu de la Loi sur
les syndicats professionnels (L.R.Q., chapitre S-40). Elle représente environ
1250 pharmaciens oeuvrant dans quelque 125 établissements publics de santé du
Québec, principalement des centres de santé et de services sociaux - CSSS (qui
regroupent différents centres, tels que centres hospitaliers de soins
généraux, de soins aigus, de soins de longue durée, centres hospitaliers
universitaires ou affiliés, instituts, centres de réadaptation et CLSC).




Renseignements :

Renseignements: France Bouffard, Sphère Communication, Cell.: (514)
718-4811, Bur.: (514) 286-2772, poste 10; Source: Association des pharmaciens
des établissements de santé du Québec (A.P.E.S.)

Profil de l'entreprise

Association des pharmaciens des établissements de santé du Québec (APES)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.