Résultats sur les liens entre toxicomanie et délinquance chez les jeunes



    MONTREAL, le 19 nov. /CNW Telbec/ - Dans le cadre de la Semaine des
centres jeunesse et de la Semaine de la prévention de la toxicomanie, les deux
associations d'établissements de services spécialisés, l'ACJQ et la FQCRPAT,
dévoilent des résultats de recherche qui établissent clairement le lien entre
la toxicomanie chez les jeunes et la prise en charge par les centres jeunesse.
    Une étude récente publiée par Karine Bertrand, professeure adjointe au
programme d'études et de recherche en toxicomanie à l'Université de
Sherbrooke, révèle que, parmi les 271 jeunes en traitement en 2004-2005, au
centre de réadaptation pour personnes alcooliques et toxicomanes (CRPAT)
Domrémy Mauricie-Centre du Québec, 50 % des garçons et 59 % des filles ont
déjà fait l'objet d'un signalement au directeur de la protection de la
jeunesse. Parmi ces jeunes, 64 % des garçons et 77 % des filles ont déjà été
placés en dehors de leur résidence familiale, dont la majorité à la suite
d'une ordonnance du tribunal. De plus, 73 % des garçons et 36 % des filles ont
été arrêtés pour avoir commis des délits.
    En parallèle, un problème de consommation régulier, et à un âge de plus
en plus précoce, est observé chez ces mêmes jeunes formant un sous-groupe plus
vulnérable en raison de leurs problèmes socio-judiciaires. Dans ce
sous-groupe, l'âge moyen de l'initiation à la consommation de cannabis est de
11,6 ans, comparativement à 12,1 ans chez les autres jeunes en traitement.
Quant à la consommation régulière, celle-ci débute à 12,7 ans chez les jeunes
aux prises avec des problèmes socio-judiciaires graves alors qu'elle débute à
13,2 ans chez les autres jeunes en traitement. Les jeunes pris en charge par
les centres jeunesse vivent différentes problématiques, souvent depuis leur
plus jeune âge. Selon Francine Marcil, adjointe au directeur général du Centre
jeunesse de Laval : " souvent ces jeunes ne consomment pas pour le plaisir,
ils cherchent à oublier leur souffrance."
    Quand on sait que plus de la moitié des jeunes d'un centre de
réadaptation pour personnes alcooliques et toxicomanes sont suivis en centre
jeunesse, la concertation des deux réseaux est incontournable pour venir en
aide aux jeunes et aux parents en difficulté. Il est important de se
questionner sur l'efficacité des traitements ainsi que sur le soutien des
parents et de toute la collectivité qui entourent les jeunes. Un colloque
commun des deux partenaires se tiendra le 12 novembre 2008. L'objectif
consiste à développer une plus grande complicité et à favoriser le
développement d'expertises complémentaires entre le réseau des centres
jeunesse et celui des centres de réadaptation pour personnes alcooliques et
toxicomanes, afin de répondre de façon plus efficace aux problèmes des jeunes.

    La Semaine des centres jeunesse et la Semaine de prévention de la
toxicomanie se déroulent du 19 au 24 novembre 2007.

    Mesdames Karine Bertrand et Francine Marcil sont disponibles pour des
entrevues avec les médias.




Renseignements :

Renseignements: Judith Laurier, ACJQ, (514) 842-5181, cellulaire (514)
237-5181; Odette Trépanier, FQCRPAT, Cellulaire: (514) 893-3328; Agence
Médiapresse: (514) 223-0440; Source: Association des centres jeunesse du
Québec, www.acjq.qc.ca; Fédération québécoise des centres de réadaptation pour
personnes alcooliques et autres toxicomanes, www.fqcrpat.org

Profil de l'entreprise

Association des centres jeunesse du Québec (ACJQ)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.