Résultats des neuf premiers mois de 2007 - Grâce à une solide croissance des affaires et un meilleur contrôle des frais d'exploitation, Desjardins augmente de près de 18 % ses excédents qui atteignent 828 millions de dollars



    La provision pour ristournes aux membres est en hausse de près de 20 %
    pour se chiffrer à 415 millions de dollars

    LEVIS, QC, le 15 nov. /CNW Telbec/ -

    
    Faits saillants financiers

    Excédents avant ristournes aux membres de 828 millions de dollars pour
    les neuf premiers mois de l'année et de 248 millions de dollars au 3e
    trimestre de 2007.
    Ristournes de 415 millions de dollars, en hausse de 19,3 % après neuf
    mois.
    Excellente performance financière du réseau des caisses avec des
    excédents avant ristournes en hausse de l'ordre de 26 % après neuf mois.
    Ratio de capitalisation de 1re catégorie toujours parmi les meilleurs de
    l'industrie.
    Rendement sur les capitaux propres de 12,5 % après neuf mois contre
    11,6 % à la même période l'an dernier.
    Amélioration du ratio de productivité grâce à un meilleur contrôle des
    coûts et une forte croissance des revenus d'exploitation.
    Actif de 146,9 milliards de dollars, une croissance de 15,2 %.
    Augmentation de 90 % des ventes nettes de Fonds Desjardins depuis le
    début de l'année.
    Prise en charge d'actifs détenus sous forme de papier commercial adossé à
    des actifs (PCAA) non bancaire dans le but de mettre les membres et
    clients à l'abri du climat d'incertitude prévalant sur les marchés.

    -------------------------------------------------------------------------
                          Pour les trois mois             Pour les neuf mois
                     terminés le 30 septembre       terminés le 30 septembre
                   ----------------------------------------------------------
                    2007      2006  Variation     2007      2006   Variation
                   ----------------------------------------------------------
    Excédents
     avant
     ristournes
     aux membres     248 M$    328 M$  (24,4 %)    828 M$    704 M$    17,6 %
    -------------------------------------------------------------------------
    Provision pour
     ristournes
     aux membres     127 M$    147 M$  (13,6 %)(*) 415 M$    348 M$    19,3 %
    -------------------------------------------------------------------------
    Rendement des
     capitaux
     propres        11,0 %    15,8 %       -      12,5 %    11,6 %        -
    -------------------------------------------------------------------------
    (*) baisse qui s'explique par l'ajustement de la provision comptable au
        cours du 3e trimestre de 2006


    Autres données financières :
    -------------------------------------------
    Actif          146,9 G$  127,5 G$   15,2 %
    -------------------------------------------
    Capitaux
     propres         9,1 G$    8,3 G$    9,6 %
    -------------------------------------------
    Ratio du
     capital de
     première
     catégorie     14,02 %   14,08 %       -
    -------------------------------------------
    Croissance
     des prêts
     totaux          8,1 %     7,5 %       -
    -------------------------------------------
    Croissance
     des dépôts
     totaux          8,7 %     7,7 %       -
    -------------------------------------------
    
    Résultats du troisième trimestre de 2007

    Au terme du troisième trimestre se terminant le 30 septembre 2007, le
Mouvement des caisses Desjardins, le plus important groupe financier intégré
de nature coopérative au Canada, annonce des excédents cumulés avant
ristournes aux membres de 248 millions de dollars, en baisse de 80 millions de
dollars ou 24,4 % comparativement au trimestre correspondant de 2006. Cette
baisse s'explique principalement par une dévaluation de 8,3 % ou de
160 millions de dollars (107 millions de dollars après impôts) associée au
dossier du papier commercial adossé à des actifs (PCAA non bancaire). Avant
cette dévaluation, les excédents cumulés avant ristournes aux membres se sont
établis à 355 millions de dollars, en hausse de plus de 8 %.
    Par ailleurs, le Mouvement Desjardins a annoncé au cours du trimestre
qu'il avait conclu une transaction avec les centrales de credit unions
canadiennes dans le cadre d'un partenariat stratégique. Cette transaction de
même que la restructuration de l'association Visa Canada, en vertu de laquelle
Desjardins recevra des actions de Visa Inc. en échange de sa participation
dans l'ancienne structure de cette société, devraient apporter des gains non
récurrents après impôts de l'ordre de 110 millions de dollars qui seront
comptabilisés au quatrième trimestre.
    Au cours du troisième trimestre, le réseau des caisses a fortement
contribué à la bonne performance financière du Mouvement Desjardins avec des
résultats financiers en hausse de l'ordre de 15 % par rapport au même
trimestre un an auparavant. Il en va de même pour les filiales d'assurance
avec des apports aux résultats cumulés du Mouvement en forte progression, soit
38,5 % pour la filiale d'assurance de personnes et 64,3 % pour celle
d'assurance de dommages.
    Quant aux provisions pour ristournes aux membres, elles sont de
127 millions de dollars contre un montant de 147 millions de dollars au
trimestre correspondant de 2006 cela, essentiellement en raison de
l'ajustement de la provision comptable au cours du 3e trimestre de 2006.
    "A l'instar des résultats du premier semestre, ceux de ce troisième
trimestre sont solides et continuent de refléter les efforts soutenus de
toutes les composantes du Mouvement Desjardins, soit le réseau des caisses et
leurs différentes filiales. Nous poursuivons notre plan de match tout en
maintenant un contrôle rigoureux de nos coûts", a expliqué le président et
chef de la direction du Mouvement des caisses Desjardins, M. Alban D'Amours.
    Le revenu net d'intérêt totalise 827 millions de dollars, en hausse de
48 millions de dollars ou 6,2 % comparativement au trimestre correspondant de
2006 attribuable, notamment, à la croissance du volume d'affaires. Les primes
d'assurance ont augmenté de 68 millions de dollars ou 7,7 %, alors que les
primes de rentes sont, pour leur part, en baisse de 10 millions de dollars ou
19,6 %, ce qui a eu pour effet une hausse globale des primes nettes
d'assurance de 58 millions de dollars ou 6,5 % par rapport au troisième
trimestre de 2006. Quant aux autres revenus, ils ont été favorisés par une
progression de 20 millions de dollars ou 14,5 % des revenus liés aux services
de courtage, de fonds de placement et de fiducie ainsi que d'une hausse de
13 millions de dollars ou 15,7 % des revenus de commissions sur prêts et
cartes de crédit.
    Notons que ces augmentations du revenu total ont cependant été amoindries
par une baisse des revenus de placement de 221 millions de dollars découlant
principalement des modifications comptables afférentes aux instruments
financiers de la société d'assurance de personnes ainsi que du dossier du PCAA
non bancaire.
    Globalement, il en résulte que le revenu total du Mouvement Desjardins
atteint 2 253 millions de dollars au troisième trimestre de 2007, une baisse
de 58 millions de dollars ou 2,5 % comparativement au même trimestre de
l'année dernière.
    Les provisions pour pertes sur créances imputées aux résultats du
troisième trimestre de 2007 s'élèvent à 47 millions de dollars par rapport à
27 millions de dollars un an auparavant.
    Les charges liées aux sinistres, prestations, rentes et variations des
provisions d'assurance totalisent 775 millions de dollars au troisième
trimestre de 2007, un niveau stable comparativement au même trimestre de 2006.
    Pour ce qui est des frais autres que d'intérêt, ils se chiffrent à 1
090 millions de dollars, ce qui représente une hausse de 45 millions de
dollars ou 4,3 % comparativement au troisième trimestre de 2006, reflet d'un
bon contrôle exercé sur les frais d'exploitation.
    Le rendement des capitaux propres, soit les excédents avant ristournes
aux membres sur les capitaux propres moyens, s'établit à 11,0 % en comparaison
de 15,8 % au même trimestre de l'année dernière.
    Rappelons que Desjardins avait annoncé en août dernier qu'il prenait à sa
charge les titres de PCAA non bancaire détenus dans certains fonds communs de
placement dans le but de mettre ses membres et clients à l'abri du climat
d'incertitude entourant ce dossier. Quelques semaines plus tard, il a fait de
même pour les titres de PCAA non bancaire acquis dans le cadre des activités
de garde de valeurs et de prêt de valeurs menées par la Fiducie Desjardins
pour le compte de clients institutionnels et pour lesquels Desjardins
n'assumait pas le risque à l'origine. Tout ce papier commercial, d'une valeur
de 1,2 milliard de dollars, de même que celui que Desjardins détenait à ses
propres fins d'investissement a ensuite été transféré au sein d'entités
distinctes constituées à cette fin. Le tout totalise une somme de 1,9 milliard
de dollars sur laquelle s'applique la dévaluation de 160 millions avant
impôts.
    Par ailleurs, le Mouvement Desjardins avait aussi à son bilan au
30 septembre 2007, dans le cadre des activités d'investissement associées à
certains produits d'épargne à capital garanti, des PCAA totalisant
809 millions de dollars. Un montant équivalent est comptabilisé en passif
dépôts. Par conséquent, l'évolution de la valeur de ce portefeuille n'a aucun
impact sur la performance financière de Desjardins. Soulignons enfin que le
Mouvement Desjardins n'a pas été un promoteur ni un distributeur de PCAA non
bancaire.
    "Je demeure très confiant quant à la réussite des travaux du comité mis
sur pied dans le cadre de l'entente de Montréal et auxquels nous contribuons
activement, a tenu à préciser M. D'Amours. C'est avant tout dans le meilleur
intérêt de nos membres et clients que nous avons pris à notre charge ces
titres détenus en leur nom. Compte tenu de la complexité de ce dossier, il
nous apparaissait plus approprié, dans les circonstances, de gérer cette
situation dans son ensemble et dans une perspective Mouvement, sans que nos
membres et clients n'aient à s'inquiéter de la situation."
    Le transfert d'actifs lié au dossier du PCAA non bancaire ainsi que la
comptabilisation d'une dévaluation de ces titres ont légèrement affecté à la
baisse les ratios de capital, plus précisément de l'ordre de 50 points de base
pour le ratio de capital de première catégorie. Malgré cela, le Mouvement
Desjardins jouit toujours d'une excellente capitalisation et son ratio de
capital de première catégorie se situe à un niveau d'environ 450 points de
base au dessus de la médiane des grandes banques canadiennes.

    Eléments marquants du trimestre

    Contexte des marchés financiers et du dossier du PCAA non bancaire

    Les derniers mois ont été particulièrement marqués par des perturbations
sur les marchés financiers canadien et international provenant principalement
de la situation des produits structurés liés au marché des hypothèques à haut
risque aux Etats-Unis. Cela a engendré une baisse de confiance à l'égard de
certains produits financiers, notamment le papier commercial adossé à des
actifs provenant de conduits non bancaires, entraînant une crise de liquidités
sur les marchés.
    Dans le but de pallier aux effets de l'absence de liquidités dans le
marché du PCAA non bancaire et de rétablir un climat de confiance, une entente
a été conclue en août dernier entre plusieurs investisseurs et institutions
financières dont le Mouvement Desjardins visant à favoriser l'établissement
d'activités normales au sein du marché canadien du PCAA non bancaire. Cette
entente a depuis donné lieu à la création d'un comité pancanadien formé
d'investisseurs signataires de la Proposition de Montréal ainsi que d'autres
porteurs importants apportant une perspective nationale, une expérience
pertinente et des liens avec le secteur privé, les investisseurs
institutionnels, les organismes gouvernementaux et les sociétés d'Etat.
L'échéance des travaux de ce comité a été prolongée jusqu'au 14 décembre 2007.

    Développement pancanadien

    Le Mouvement Desjardins a annoncé, lors du troisième trimestre de 2007,
la création d'un partenariat stratégique avec les centrales de credit unions
des provinces du Canada visant à accélérer la croissance de Fonds Mutuels
NordOuest inc., et de la Ethical Funds Company, et ce, grâce à une
distribution améliorée de leurs produits. Ce nouveau partenariat entraîne la
création d'une firme de fonds communs de placement nationale dotée d'un actif
sous gestion de 5,5 milliards de dollars, qui vient supporter la stratégie de
Desjardins à accroître sa position dans le domaine des fonds communs de
placement sur le marché canadien. Il est prévu que la transaction sera
complétée avant la fin de 2007 et qu'elle devrait permettre au Mouvement
Desjardins de réaliser un gain de l'ordre de 50 millions de dollars après
impôts. Le calcul du montant sera finalisé une fois la transaction complétée.
    Rappelons également qu'au cours du trimestre, Desjardins a annoncé le
renouvellement de son partenariat avec Alimentation Couche-Tard inc., à titre
de fournisseur des solutions de paiement. Fort de dix années de partenariat,
les Services de cartes Desjardins et Alimentation Couche-Tard inc. ont non
seulement renouvelé leur entente au Québec, mais également étendu celle-ci au
marché canadien, desservi par Alimentation Couche-Tard inc. sous la bannière
Mac's, en tant que fournisseur exclusif pour le traitement des transactions
aux points de vente.

    Restructuration mondiale de VISA

    Au début du mois d'octobre 2007, Visa Inc. a annoncé qu'elle avait
procédé à sa restructuration qui comportait une série d'opérations aux termes
desquelles Visa Canada, Visa U.S.A. et Visa International sont devenues des
filiales de Visa Inc. En échange de sa participation à titre de membre de
l'Association Visa Canada, la Fédération des caisses Desjardins du Québec
recevra des actions de Visa Inc. et elle s'attend à enregistrer un gain à la
suite de cette transaction au cours de son quatrième trimestre de 2007. Le
montant du gain sera établi à la suite d'une évaluation indépendante et de la
détermination du nombre d'actions qui doivent être attribuées à la Fédération
(et aux autres anciens membres de l'Association Visa Canada) au moment de la
restructuration. On l'estime à environ 60 millions de dollars après impôts.

    Résultats des neuf premiers mois de 2007

    Au terme des neuf mois terminés le 30 septembre 2007, le Mouvement des
caisses Desjardins annonce des excédents cumulés avant ristournes aux membres
de 828 millions de dollars par rapport à 704 millions de dollars à la même
période un an plus tôt, soit une augmentation de 124 millions de dollars ou
17,6 %. Le rendement des capitaux propres atteint 12,5 % comparativement à
11,6 % pour la période correspondante de 2006. Avant la dévaluation des titres
de PCAA, les excédents cumulés avant ristournes aux membres se sont établis à
935 millions de dollars, en hausse de 32,8 % et le rendement des capitaux
propres était de 14,1 %.
    La provision pour ristournes aux membres comptabilisée pour la période de
neuf mois, s'élève à 415 millions de dollars, en comparaison de 348 millions
un an plus tôt, en hausse de 19,3 %.
    Rappelons que Desjardins se classe toujours parmi les institutions
financières les mieux capitalisées au Canada; son ratio de capital de première
catégorie s'établit à 14,02 % au 30 septembre 2007, un niveau supérieur à sa
cible de capitalisation et l'un des meilleurs de l'industrie. Le ratio de
capital total s'élève à 13,48 %, en comparaison de 14,11 % au 30 septembre
2006, en raison du remboursement effectué, le 1er juin 2007, de la dette
subordonnée de série B de Capital Desjardins au montant de 500 millions de
dollars.
    La solide rentabilité des neuf premiers mois de 2007 découle de la bonne
performance financière réalisée par l'ensemble des composantes du Mouvement
Desjardins. Le secteur Particuliers et entreprises a particulièrement bien
fait avec une importante progression de sa rentabilité, notamment pour le
réseau des caisses dont les résultats financiers sont en forte hausse de
l'ordre de 26 %. En effet, ce secteur a bénéficié d'un accroissement de ses
revenus d'exploitation ainsi que du bon contrôle de ses frais d'exploitation.
De plus, les filiales d'assurance ont enregistré une rentabilité accrue. La
filiale d'assurance de personnes a été favorisée, entre autres, par une
amélioration de l'expérience et une faible croissance des charges
administratives. Quant à la filiale d'assurance de dommages, elle a bénéficié
du bon rendement de ses placements et d'une sinistralité favorable.
    "Nos résultats des neuf premiers mois sont sans contredit fort
encourageants et nous incitent à poursuivre nos efforts dans le but de
toujours mieux répondre aux besoins de nos membres et clients, a poursuivi
M. D'Amours. Ces résultats financiers témoignent de la force du réseau des
caisses ainsi que du dynamisme de nos filiales, qui se développent avec
beaucoup de succès au Québec comme ailleurs au Canada. En tant que plus grand
groupe financier coopératif au Canada, Desjardins fait chaque jour la preuve,
par sa réussite et sa croissance, que le modèle coopératif financier est
appelé à un avenir très prometteur."
    Les résultats du Mouvement Desjardins pour les neuf premiers mois de 2007
s'inscrivent à l'intérieur du cadre financier élaboré lors de la planification
stratégique 2006-2008. En effet, la forte augmentation de la rentabilité, de
la croissance des affaires de même que le contrôle exercé sur les frais
d'exploitation ont permis d'atteindre les objectifs fixés. A cet égard,
soulignons le travail soutenu de l'ensemble des composantes du Mouvement afin
d'améliorer l'écart entre la croissance des revenus et celle des dépenses
(aussi appelé le levier d'exploitation). Ces efforts soutenus, conjugués aux
effets positifs découlant des travaux portant sur les synergies financières,
immobilières et opérationnelles du Mouvement Desjardins, ont permis une
amélioration globale de la productivité.
    Au chapitre des revenus, le revenu net d'intérêt a atteint 2 424 millions
de dollars, soit une croissance de 143 millions de dollars ou 6,3 % en raison
principalement de la progression du volume d'affaires. Quant aux primes
d'assurance, elles ont crû de 194 millions de dollars ou 7,6 % après neuf
mois, alors que les primes de rentes ont diminué de 144 millions de dollars ou
48,7 %, ce qui a eu pour effet d'accroître de 46 millions de dollars ou 1,7 %
les primes nettes d'assurance par rapport au neuf premiers mois de 2006. Les
autres revenus ont enregistré des progressions de 75 millions de dollars ou
17,8 % des revenus liés aux services de courtage, de fonds de placement et de
fiducie et de 43 millions de dollars ou 18,3 % des revenus de commissions sur
prêts et cartes de crédit.
    Ces fortes augmentations ont toutefois été amoindries par une baisse des
revenus de placement de 414 millions de dollars découlant principalement de la
diminution de valeur comptabilisée au cours du trimestre relativement aux
modifications comptables afférentes aux instruments financiers de la société
d'assurance de personnes (une diminution compensée par une baisse équivalente
des frais de sinistres, prestations, rentes et variations des provisions
d'assurance) ainsi qu'au dossier du PCAA non bancaire.
    Globalement, le revenu total du Mouvement Desjardins s'établit à
6 827 millions de dollars pour les neuf premiers mois de 2007, ce qui
représente une légère baisse de 0,8 % comparativement à la même période un an
plus tôt.
    La charge de provisions pour pertes sur créances s'établit à 132 millions
de dollars pour les neuf premiers mois de l'exercice par rapport à 94 millions
de dollars un an auparavant. Desjardins continue de présenter une excellente
qualité de son portefeuille de prêts avec un ratio de prêts douteux bruts sur
le portefeuille de prêts bruts de 0,42 %.
    La dépense liée aux sinistres, prestations, rentes et variations des
provisions d'assurance se chiffre à 2 108 millions de dollars pour les neuf
premiers mois de 2007, soit une baisse de 355 millions de dollars ou 14,4 %
comparativement à un an plus tôt. Ce repli provient d'une diminution des
activités de rentes conjuguée à la variation négative des revenus de placement
de la filiale d'assurance de personnes, tel que mentionné précédemment.
    Les frais autres que d'intérêt, quant à eux, se chiffrent à 3
424 millions de dollars pour les neuf premiers mois de 2007, une augmentation
limitée de 3,2 % par rapport à la période correspondante de 2006, en raison du
bon contrôle exercé sur les frais d'exploitation.
    Le ratio de productivité, établi en considérant les frais autres que
d'intérêt sur le revenu total du Mouvement Desjardins, déduction faite des
frais de sinistres et prestations d'assurance, s'est amélioré et se situe à
72,6 % au terme des neuf premiers mois de 2007, en comparaison de 75,1 % à la
même période il y a un an, conséquence de l'amélioration du levier
d'exploitation, et ce, malgré la baisse de valeur comptabilisée au cours du
troisième trimestre, relativement au dossier du PCAA non bancaire.
    Finalement, l'actif global du Mouvement des caisses Desjardins se
chiffrait à 146,9 milliards de dollars au 30 septembre 2007, par rapport à
127,5 milliards de dollars un an auparavant, soit une hausse substantielle de
15,2 % (ou de 19,4 milliards de dollars).

    Résultats par secteur d'activité

    Particuliers et entreprises

    Ce secteur regroupe principalement le réseau des caisses, la Fédération
des caisses Desjardins du Québec, la Caisse centrale Desjardins, le Fonds de
sécurité Desjardins, Capital Desjardins inc., la Fiducie Desjardins ainsi que
la Fédération et les caisses ontariennes.
    Pour le troisième trimestre terminé le 30 septembre 2007, les excédents
avant ristournes aux membres du secteur Particuliers et entreprises atteignent
272 millions de dollars, soit un niveau similaire à celui du trimestre
correspondant de 2006. Le revenu total a crû de 42 millions de dollars ou
3,6 %. Le revenu net d'intérêt a pour sa part connu une augmentation de
49 millions de dollars ou 6,3 %. Quant aux autres revenus, ils ont bénéficié
des hausses de 17 millions de dollars des revenus liés aux services de
courtage, de fonds de placement et de fiducie ainsi que de 13 millions de
dollars des revenus liés aux activités de cartes de crédit; cependant une
baisse de 58 millions de dollars a été enregistrée au chapitre des revenus de
placement et de négociation, ce qui fait que, globalement, les autres revenus
se sont repliés de 7 millions de dollars ou 1,8 % par rapport au même
trimestre de l'année dernière.
    Pour les neuf premiers mois de 2007, les excédents avant ristournes aux
membres de ce secteur s'établissent à 668 millions de dollars, soit
120 millions de dollars ou 21,9 % de plus que ceux réalisés à la même période
de l'année dernière. Cette performance financière en forte hausse est
notamment attribuable à l'augmentation des revenus d'exploitation conjuguée à
un bon contrôle des frais. Il importe de souligner la rentabilité à la hausse
du réseau des caisses ainsi que le franc succès des ventes de fonds de
placement.
    Le revenu total atteint 3 569 millions de dollars pour les neuf premiers
mois de 2007, soit une progression de 283 millions de dollars ou 8,6 % par
rapport à la période correspondante de l'année dernière. Le revenu net
d'intérêt s'établit à 2 430 millions de dollars, soit une majoration de
143 millions de dollars ou 6,3 %, surtout grâce à la croissance du volume
d'affaires.
    Les autres revenus s'élèvent à 1 139 millions de dollars pour les neuf
premiers mois de 2007, soit 140 millions de dollars ou 14,0 % de plus qu'il y
a un an. Les revenus provenant des services de courtage, de fonds de placement
et de fiducie ont crû de 53 millions de dollars, notamment grâce à une
croissance de l'ordre de 28 % de l'encours des Fonds Desjardins par rapport au
30 septembre 2006. Enfin, la croissance du volume d'affaires des activités de
cartes de crédit a permis d'augmenter de 43 millions de dollars les revenus
provenant de ces activités.
    La charge de provisions pour pertes sur créances s'élève à 130 millions
de dollars pour les neuf premiers mois de 2007 par rapport à 95 millions de
dollars un an plus tôt. Le ratio des prêts douteux bruts sur le portefeuille
des prêts bruts est demeuré stable.
    Les frais autres que d'intérêt se chiffrent à 2 527 millions de dollars,
une augmentation de 102 millions de dollars ou 4,2 % comparativement à la même
période de 2006. Près de 55 % de cette hausse provient de l'augmentation des
salaires et des avantages sociaux résultant principalement de l'indexation
annuelle des salaires.
    Par ailleurs, la Caisse centrale Desjardins a apporté au secteur
Particuliers et entreprises une contribution de 81,8 millions de dollars pour
les neuf premiers mois de 2007, soit 4,9 % de plus qu'à la période
correspondante de l'an dernier.
    Au chapitre des activités de financement, le secteur Particuliers et
entreprises a connu une solide performance au cours du troisième trimestre de
2007. Le portefeuille de prêts a crû de 9,2 % (ou de 7,8 milliards de dollars)
annuellement. Le raffermissement de la demande de crédit pour l'habitation et
de crédit commercial et industriel n'est pas étranger à ces excellents
résultats. En effet, les prêts hypothécaires résidentiels ont affiché une
progression annuelle de 7,2 % (ou de 3,6 milliards de dollars), pour totaliser
53,9 milliards de dollars au 30 septembre dernier. La fébrilité de l'activité
domiciliaire au Québec, qui s'est traduite par une hausse de 14,7 % des mises
en chantier et de 14,0 % du nombre de transactions dans le domaine de la
revente de maisons existantes depuis le début de cette année, a créé un climat
propice au développement des affaires.
    Dans le domaine des prêts aux entreprises et aux gouvernements, le
secteur Particuliers et entreprises a vu son portefeuille s'accroître
passablement durant le troisième trimestre de 2007. En effet, l'encours des
prêts dans ce secteur a crû de 17,5 % (ou de 3,6 milliards de dollars)
annuellement, pour atteindre 24,0 milliards de dollars au 30 septembre 2007.
    Pour ce qui est des activités de financement de la grande entreprise,
domaine spécifique à la Caisse centrale Desjardins, les nouvelles affaires
autorisées ont atteint plus de 1,3 milliard de dollars au 30 septembre 2007,
notamment en raison de l'autorisation de plusieurs dossiers pour lesquels la
Caisse centrale a agi à titre de coagent de syndicat bancaire. La Caisse
centrale doit ce développement entre autres à sa capacité d'accompagnement des
entreprises dans de nouveaux marchés tant au Canada, qu'aux Etats-Unis ou en
Europe. Ainsi, les nouveaux financements autorisés à l'extérieur du Québec ont
représenté environ 45 % du volume des dossiers autorisés et ce, en partie
grâce à la participation de la Caisse centrale Desjardins U.S. Branch qui est
en exploitation depuis août 2006.
    Quant au programme de titrisation de créances hypothécaires provenant du
réseau des caisses Desjardins du Québec, de l'Ontario ainsi que de Desjardins
Credit Union, il s'est poursuivi avec succès. Depuis l'introduction du
programme, en septembre 2005, le montant cumulatif ayant fait l'objet d'une
titrisation s'élève à près de 2,5 milliards de dollars.
    Soulignons, enfin, que l'actif de la Caisse centrale a franchi pour la
première fois le cap de 20 milliards de dollars au 30 septembre 2007, soit une
croissance de 8 % comparativement à celle du 30 juin dernier. Cette
progression découle de la poursuite des activités exercées à titre de
trésorier du Mouvement Desjardins et à cet égard, notons que la Caisse
centrale a procédé, au cours du troisième trimestre de 2007, à une émission de
capital de 100 millions de dollars, lui permettant ainsi de maintenir une
saine capitalisation.
    La Caisse centrale est également détentrice de titres de PCAA non
bancaire pour un montant de 39,6 millions de dollars sur un actif de
20 milliards de dollars. La Caisse centrale continue de jouir de cotes de
crédit de première qualité par les agences de notation Standard and Poor's
(AA-) et Moody's (Aa1). Sa capitalisation demeure excellente avec des ratios
de capital de première catégorie et total, établis en fonction des actifs et
engagements pondérés selon le risque, qui s'élèvent respectivement à 10,6 % et
12,6 % au 30 septembre 2007.
    Au 30 septembre 2007, l'encours des dépôts du secteur Particuliers et
entreprises se chiffrait à 94,8 milliards de dollars, comparativement à
87,0 milliards de dollars un an auparavant. Il s'agit d'une augmentation
annuelle de 8,9 % (ou de 7,8 milliards de dollars). L'épargne en provenance
des particuliers s'est accrue de 5,7 % (ou de 3,5 milliards de dollars) depuis
un an, pour totaliser 64,8 milliards de dollars. Notons qu'elle composait
68,4 % du passif-dépôts du secteur Particuliers et entreprises à la même date.
Les dépôts recueillis auprès des entreprises et des gouvernements, quant à
eux, ont connu une progression annuelle nettement plus robuste de 19,6 % (ou
de 3,2 milliards de dollars), pour se chiffrer à 19,6 milliards de dollars.
    Enfin, malgré la volatilité des marchés boursiers pendant le troisième
trimestre de 2007 en raison, entre autres, de la crise financière engendrée
par la situation du secteur des prêts hypothécaires à haut risque aux
Etats-Unis, le secteur Particuliers et entreprises s'en est fort bien tiré
dans la vente de produits d'épargne hors bilan. En effet, l'encours de ses
fonds de placement et des actifs qu'il a en garde dans le domaine du courtage
en valeurs mobilières a augmenté de 19,1 % (ou de 4,1 milliards de dollars) au
cours des douze derniers mois, pour atteindre 25,7 milliards de dollars au
30 septembre 2007.

    Assurance de personnes

    Pour le troisième trimestre de 2007, l'apport de Desjardins Sécurité
financière (DSF) s'établit à 54,0 millions de dollars comparativement à
39,0 millions de dollars en 2006, en hausse de 38,5 %. Les revenus de primes
d'assurance pour cette période s'élèvent à 595,1 millions de dollars, en
hausse de 12,7 % tandis que les ventes d'assurance totalisent 30,4 millions de
dollars.
    Au terme des neuf premiers mois de 2007, DSF enregistre une forte
augmentation de son bénéfice net dont la part attribuable aux actionnaires
ultimes, les caisses Desjardins, s'élève à 164,6 millions de dollars, en
hausse de 57,7 millions de dollars, lui permettant ainsi de dégager un
rendement des capitaux propres qui demeure l'un des meilleurs de l'industrie
des services financiers.
    Les revenus de primes brutes d'assurance des neuf premiers mois de 2007
atteignent 1 801,4 millions de dollars, en hausse de 193,8 millions de dollars
ou 12,1 %. Les revenus totaux, qui s'élèvent à 2 192,4 millions de dollars,
ont cependant subi un recul de 7,4 % attribuable à une baisse des revenus de
placements consécutive à des modifications comptables afférentes aux
instruments financiers, et à une diminution des primes de rentes, lesquelles
ont été compensées, au chapitre du bénéfice net, par une variation équivalente
de la dépense des sinistres, prestations, rentes et variations des provisions
d'assurance.
    Les nouvelles ventes d'assurance totalisent 240,4 millions de dollars, en
hausse de 41,4 millions de dollars par rapport aux neuf premiers mois de 2006.
L'obtention de contrats d'assurance collective majeurs en Ontario et à
Terre-Neuve-et-Labrador, explique cette progression. Quant aux ventes
d'épargne, elles s'élèvent globalement à 858,9 millions de dollars, en hausse
de 41,4 millions de dollars. La croissance de 33,9 % des ventes de fonds
communs de placement et de 27,1 % des ventes de fonds distincts Millénia
compense pour le recul de 35,9 % enregistré au chapitre des ventes en épargne
retraite collective par rapport aux neuf premiers mois de 2006 au cours
desquels d'importants contrats de rentes servies avaient été conclus.
    Enfin, l'actif sous gestion et sous administration s'établit à
22,3 milliards de dollars, en hausse de 12,0 % depuis le début de l'année.

    Assurance de dommages

    Pour le troisième trimestre terminé le 30 septembre 2007, l'apport de
Desjardins Groupe d'assurances générales (DGAG) aux résultats du Mouvement est
de 46,4 millions de dollars, en hausse de 64,3 % comparativement à la même
période en 2006. Cette progression s'explique par l'augmentation du bénéfice
technique ainsi que par la bonne performance des placements. Quant au
rendement des capitaux propres, il s'élève à 39,8 % par rapport à 26,1 % l'an
dernier.
    Pour les neuf premiers mois de 2007, DGAG apporte une contribution de
118,3 millions de dollars comparativement à 87,8 millions de dollars pour la
période correspondante de 2006. Cette croissance découle d'une hausse du
bénéfice technique d'assurance et des revenus de placements. Le rendement des
capitaux propres s'élève à 32,3 % par rapport à 27,5 % l'an dernier.
    Les bons résultats des neuf premiers mois de 2007 proviennent d'une
sinistralité à la baisse en habitation ayant compensé l'augmentation du ratio
de frais d'exploitation. Cette dernière est liée aux projets d'investissements
majeurs démarrés par DGAG au cours des derniers mois, et ce, afin de lui
permettre de se repositionner au chapitre de ses avantages concurrentiels.
    De plus, les revenus de placements ont connu une croissance de
28,0 millions de dollars par rapport à l'an dernier grâce à la hausse des
revenus d'intérêts et de dividendes provenant de l'augmentation du
portefeuille de placements et du rendement des placements en actions.
    Par ailleurs, les primes brutes souscrites sont légèrement supérieures à
celles des neuf premiers mois de 2006, soit 1 084,1 millions de dollars par
rapport à 1 078,0 millions de dollars, dans un contexte de baisse de
tarification en assurance automobile sur l'ensemble du marché canadien.

    Valeurs mobilières, gestion d'actifs, capital de risque et autres

    Le secteur Valeurs mobilières, gestion d'actifs et capital de risque
regroupe principalement les activités des filiales Valeurs mobilières
Desjardins, Desjardins Gestion d'actifs et Desjardins Capital de risque.
    Pour le troisième trimestre de 2007, les revenus des Valeurs mobilières
Desjardins (VMD) sont de 72,1 millions de dollars comparativement à
59,9 millions de dollars en 2006, une augmentation de 20 %. Les VMD ont
réalisé un bénéfice net de 1,5 million de dollars en 2007 contre une perte
nette de 3,9 millions de dollars enregistrée au trimestre correspondant de
2006.
    En ce qui a trait aux neuf premiers mois de 2007, les VMD ont enregistré
des revenus de 230,8 millions de dollars comparativement à 199,9 millions de
dollars un an auparavant, soit une croissance de 15,5 %. Tous les secteurs de
la société ont enregistré une performance équivalente ou, pour la plupart, une
performance supérieure à celle de la période correspondante de 2006.
    Le bénéfice net des VMD pour les neuf premiers mois de 2007 s'élève à
4,2 millions de dollars par rapport à une perte nette de 6,2 millions de
dollars un an plus tôt, ce qui représente un redressement de 10,4 millions de
dollars. Soulignons que les VMD affichent une croissance des ventes pour une
cinquième année consécutive et poursuivent leurs efforts de développement de
nouveaux clients et de nouveaux marchés.
    Desjardins Gestion d'actifs (DGA) affiche un bénéfice net de 3,8 millions
de dollars pour le troisième trimestre de 2007, comparativement à 8,1 millions
de dollars pour le trimestre correspondant de 2006, portant le bénéfice net à
12,6 millions de dollars pour les neuf premiers mois de 2007 par rapport à
22,7 millions de dollars au 30 septembre 2006.
    Il est à noter que les résultats de 2006 de DGA avaient été bonifiés par
un gain de dilution touchant la participation dans une société satellite. De
plus, l'entente de commissionnement conclue à la fin de l'année 2006 avec la
Fédération des caisses Desjardins du Québec, dans le cadre de la promotion des
produits d'épargne structurés et vendus par le réseau des caisses, est venue
affecter à la baisse le bénéfice net au 30 septembre 2007.
    Par ailleurs, les actifs sous gestion de DGA sont passés de
46,7 milliards de dollars au 31 décembre 2006 à 50,6 milliards de dollars au
30 septembre 2007, soit une augmentation de près de 10 %. Cette augmentation
s'explique essentiellement par la variation des actifs en valeurs mobilières
et immobilières ainsi qu'en prêts de valeurs. Cette dernière catégorie
d'actifs, sujette à des fluctuations importantes, a augmenté de 15,0 % depuis
le 31 décembre 2006.
    Quant aux fonds d'investissement du Mouvement Desjardins gérés par
Desjardins Capital de risque, des fluctuations de valeur des investissements
de capital de risque, attribuables principalement à l'évolution des marchés,
ont engendré pour le troisième trimestre de 2007, une perte nette de près de
6 millions de dollars comparativement à une perte nette de près de 1 million
de dollars pour le trimestre correspondant de l'an dernier, totalisant ainsi
une perte nette cumulative de 2 millions de dollars pour les neuf premiers
mois de 2007 comparativement au point mort pour la période correspondante de
2006.
    Enfin, les résultats cumulés du Mouvement Desjardins tiennent également
compte de différents ajustements de consolidation non reflétés dans les
résultats des secteurs d'activité dont, notamment, la charge liée aux
avantages sociaux futurs qui présente une baisse importante de 36 millions de
dollars après impôts par rapport à celle de 2006, découlant principalement de
l'actualisation de certaines hypothèses actuarielles.
    La diminution de valeur enregistrée au troisième trimestre de 2007
relativement au dossier du PCAA non bancaire a été comptabilisée dans le
secteur "Autres". L'allocation de cette baisse de valeur aux secteurs
d'activité respectifs sera faite au cours du quatrième trimestre de 2007.
    Le Mouvement des caisses Desjardins, fort de sa distinction coopérative,
de son réseau de filiales et de son équilibre financier, vise à être la
meilleure institution financière, tant sur le plan de la satisfaction des
besoins de ses membres et clients que du développement des affaires par son
offre de services accessible, efficace et complète. Il a comme mission de
contribuer au mieux-être économique et social des personnes et des
collectivités. On peut visiter son site Internet à l'adresse :
www.desjardins.com.

    Nos communiqués de presse sont offerts en format RSS à l'adresse :
http://www.desjardins.com/fr/rss/




Renseignements :

Renseignements: (à l'intention des journalistes uniquement): André
Chapleau, Directeur Information et Relations de presse, (514) 281-7229,
1-866-866-7000, poste 7229, andre.chapleau@desjardins.com


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.