Restructuration des usines d'Abitibi-Bowater au Saguenay-Lac-St-Jean - Le SCEP-FTQ mettra tout en oeuvre pour aider les travailleurs



    MONTREAL, le 23 janv. /CNW Telbec/ - En réaction au plan de
restructuration présenté par la compagnie Abitibi-Bowater, le représentant
national Réjean Paradis du Syndicat canadien des communications, de l'énergie
et du papier (SCEP-FTQ) a déclaré que "notre première priorité sera d'aider
les travailleurs touchés par la fermeture de la scierie de Chibougamau".

    Une restructuration attendue autant que crainte

    "Nous espérons, à tout le moins, que cette annonce se traduira
effectivement par une stabilisation des emplois dans nos usines de la région",
a commenté M. Paradis. Dans le contexte de la crise forestière et au sortir du
Sommet sur la forêt de décembre dernier, ce n'était plus qu'une question de
temps avant que les annonces de restructurations surviennent. "Cette annonce
n'est pas la première et certainement pas la dernière, nous en avons bien
conscience. Au moins, on sait où on s'en va alors qu' hier, c'était
l'incertitude la plus totale, ce qui n'est pas facile à vivre pour les
travailleurs", a ajouté M. Paradis.

    L'aide fédérale plus importante que jamais

    "On espère que cette annonce va aussi réveiller le gouvernement Harper
qui n'a rien trouver mieux que de promettre une aide conditionnelle à
l'adoption de son budget", a déploré M. Paradis. Rappelons que le SCEP-FTQ a
durement condamné l'aide annoncée par le gouvernement Harper le 10 janvier
dernier. Les sommes d'argent promises sont insuffisantes pour venir en aide à
tous les travailleurs et travailleuses concernées au Québec et elles devraient
être disponibles dès maintenant. Le SCEP-FTQ le répète depuis des mois si ce
n'est des années, cette crise forestière sans précédent nécessite des
interventions massives des gouvernements. Et malheureusement, il semble que le
gouvernement conservateur ne le comprend pas.

    Priorité aux travailleurs et aux travailleuses

    Déjà des rencontres d'information ont eu lieues avec les travailleurs et
les directions syndicales de l'usine de Chibougamau. "Nous allons amorcer des
négociations avec la compagnie afin de mettre en place un programme de
préretraite dans toutes les usines AbitibiBowater de la région. Ca permettrait
la relocalisation des plus jeunes travailleurs de Chibougamau dans les autres
usines encore en activité", a conclu M. Paradis.




Renseignements :

Renseignements: Réjean Paradis, SCEP, (418) 630-6240; Marie-Andrée
L'Heureux, SCEP, (514) 916-7373

Profil de l'entreprise

Syndicat canadien des communications, de l'énergie et du papier

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.