Restructuration à venir chez Abitibi-Consolidated - LE PARTI QUEBECOIS DEMANDE AU GOUVERNEMENT DE FAIRE LE MAXIMUM POUR LES 7500 FAMILLES TOUCHEES ET LES 30 LOCALITES CONCERNEES



    QUEBEC, le 16 avr. /CNW Telbec/ - Réagissant au fait que Bowater et sa
filiale Abitibi-Consolidated ont choisi de confier aux tribunaux le soin de
procéder à la restructuration de l'entreprise, le député de Roberval et
porte-parole de l'opposition officielle en matière de mines et de forêts,
Denis Trottier, estime que le gouvernement libéral doit maintenant travailler
avec ardeur afin de limiter l'impact de cette mauvaise nouvelle pour
l'économie du Québec et de ses régions.
    "Abitibi-Consolidated, c'est le tiers des activités forestières au Québec
dans neuf régions. L'annonce d'aujourd'hui s'ajoute à l'inquiétude déjà
présente pour plus de 7500 familles et une trentaine de localités. Le
gouvernement libéral doit maintenant s'assurer que les programmes
gouvernementaux donneront leur pleine mesure pour limiter l'impact de cette
très mauvaise nouvelle", a déclaré Denis Trottier.
    Le député de Roberval croit que le gouvernement a un rôle à jouer pour
sauver le maximum d'emplois et aider notamment les 9000 retraités de cette
entreprise. "A court terme, il faut s'assurer que le maximum d'emplois et
d'usines soient maintenus. Il faut aussi donner accès aux mesures d'aide à la
formation. A plus long terme, si cela s'avère nécessaire, il faut rendre
disponibles des mesures d'aide à l'entrepreneurship qui pourraient aider à
relancer les activités forestières de cette entreprise", a-t-il poursuivi. M.
Trottier soutient que la fusion d'Abitibi-Consolidated, qui devait améliorer
la situation, semble avoir plus d'effets néfastes pour les travailleurs
québécois, n'aggravant que la situation de surendettement de la compagnie.

    OU EST LE GOUVERNEMENT FEDERAL?

    Par ailleurs, Denis Trottier reproche vivement au gouvernement fédéral
d'abandonner les régions québécoises et particulièrement celles vivant de la
forêt. "Pourquoi, aux yeux du gouvernement fédéral, un travailleur forestier
québécois vaut-il moins qu'un travailleur ontarien de l'automobile. Pourquoi
un tel deux poids, deux mesures? Pourquoi Jean Charest est-il incapable de
défendre les intérêts du Québec et des travailleurs forestiers?", se demande
le député du Parti Québécois.
    Selon le député de Roberval, il faut redonner au bois québécois ses
lettres de noblesse. "Le bois est un produit noble, renouvelable et
écologique. Il peut et doit devenir un symbole de grande fierté pour
l'ensemble des Québécoises et des Québécois, tout comme il l'est dans les pays
scandinaves. Il peut représenter notre planche de salut s'y on y croit et s'y
on y investit. Au Parti Québécois, nous y croyons. Nous demandons au
gouvernement libéral d'y croire lui aussi. Si c'est le cas, il se retroussera
les manches pour aider les 7500 travailleurs, les 9000 retraités et les 30
localités où Abitibi-Consolidated est présente pour en sauver le maximum", a
conclu Denis Trottier.
    -%SU: CPN,LBR,SOC,TAX
    -%RE: 1




Renseignements :

Renseignements: Eric Gamache, Attaché de presse, Aile parlementaire du
Parti Québécois, (418) 643-2743


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.