Réseau cyclable à Montréal : Un nouvel élan s'impose !

MONTRÉAL, le 24 nov. 2011 /CNW Telbec/ - « Face à l'engouement grandissant des Montréalais pour les transports actifs, la Ville de Montréal a le devoir d'adapter l'offre de service et sa réglementation en matière de réseau cyclable afin de tenir compte des nouveaux enjeux qui accompagnent ce changement de mentalité », a déclaré la chef de l'Opposition officielle et chef de Vision Montréal, Louise Harel, alors qu'elle présentait, le 23 novembre, les propositions de Vision Montréal en matière de partage du réseau cyclable, dans le cadre d'une consultation publique de la commission des transports et travaux publics. Les conseillères de Vision Montréal, Elsie Lefebvre et Véronique Fournier, qui siègent à cette commission à titre de vice-présidente et de membre, ont entendu au cours des dernières semaines les Montréalais qui sont venus s'exprimer sur ce sujet.

« La volonté de se déplacer autrement que par l'automobile s'est accentuée au cours des dernières années et le réseau cyclable montréalais s'en ressent : il est surchargé et cela occasionne de la frustration pour certains usagers. En effet, piétons, cyclistes, amateurs de patins à roues alignées et de planche à roulettes, véhicules électriques pour personnes à mobilité réduite, vélos électriques et vélos électriques de type scooter se partagent maintenant la voie », a expliqué madame Harel.

« L'expansion du réseau cyclable est une condition essentielle à la cohabitation harmonieuse et sécuritaire mais Vision Montréal propose de nouvelles avenues qui puissent permettre les déplacements sécuritaires de tous », a-t-elle poursuivi.

Les zones de rencontre sur des rues locales à 20 km/h
La zone de rencontre est un nouveau type d'aménagement urbain qui permet aux différents usagers, autant les piétons, les personnes à mobilité réduite, les cyclistes, les automobiles que les véhicules du transport collectif, de cohabiter de manière harmonieuse et sécuritaire, en misant sur le principe de la courtoisie et donnant la priorité à l'usager le plus vulnérable. Toutefois, personne ne doit intentionnellement gêner la circulation. « Cette solution connaît un succès dans plusieurs ville européennes et permettrait également l'aménagement de quartiers sécuritaires et attrayants », a souligné Louise Harel.

Des voies réservées mixtes pour autobus et vélos
Des villes européennes et nord-américaines, notamment Paris, Genève, San Francisco et Vancouver, permettent aux cyclistes de circuler dans les voies normalement réservées aux autobus. « Les voies réservées ont l'avantage d'être moins fréquentées que la route et les chauffeurs doivent suivre une formation particulière. À Paris, c'est 160 km de voies réservées sur 190 km qui sont mixtes et le nombre d'accidents est très faible. Quand on sait qu'on prévoit atteindre les 240 km de voies réservées à Montréal, l'idée d'un projet-pilote ne doit pas être écartée », a soutenu la chef de l'Opposition officielle.

Une charte pour une ville cyclable
« Vision Montréal propose une charte qui permettrait d'affirmer avec plus de force le caractère central du vélo à Montréal, notamment en prévoyant l'intégration d'aménagements pour le vélo dans les projets de réaménagement. Il nous faut envisager toutes les options qui pourraient nous guider dans la planification du réseau cyclable adapté aux usagers », a-t-elle indiqué.

Enfin, nous sommes d'avis que l'augmentation du nombre de kilomètres du réseau actuel, l'ajout d'axes supplémentaires grâce à des projets-pilotes de voies d'autobus réservées partagées et les nouvelles zones de rencontre, les utilisateurs existants du réseau n'auront plus à subir les conséquences de la cohabitation entre les différents types d'usagers des pistes cyclables.

Ainsi, nous sommes d'avis qu'à condition que le réseau soit bonifié tel que proposé, la situation devrait rester la même quant aux différents types d'usagers de sorte que :

  • le droit de circuler soit maintenu pour tous les vélos incluant les vélos électriques mais excluant les vélos électriques de type scooter;
  • l'autorisation des personnes circulant en fauteuil motorisé d'emprunter les pistes cyclables puisqu'il a été démontré que ce réseau est essentiel considérant leurs besoins particuliers et qu'ils sont peu dérangeants;
  • le droit de circuler pour les usagers de planches à roulettes et patins à roues alignées puisqu'ils sont tous deux marginaux;
  • l'exclusion des piétons.

Pour consulter le mémoire présenté à la commission du transport et des travaux publics, cliquer ici.

 

SOURCE VILLE DE MONTREAL - CABINET DE LA CHEF DE L'OPPOSITION OFFICIELLE

Renseignements :

Marie-Hélène d'Entremont
Attachée de presse
Cabinet de la chef de l'Opposition officielle
Bureau : 514-872-2934
Cell. : 514-247-0446

Profil de l'entreprise

VILLE DE MONTREAL - CABINET DE LA CHEF DE L'OPPOSITION OFFICIELLE

Renseignements sur cet organisme

COMMUNIQUES MONTREAL

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.