Rentrée politique hivernale de Québec solidaire: des mesures audacieuses en matière de langue et d'économie



    QUEBEC, le 1er fév. /CNW Telbec/ - A l'occasion de sa rentrée politique
hivernale, Québec solidaire a présenté ses propositions en matière de langue
et d'économie issues de sa nouvelle plate-forme électorale qui sera débattue
en congrès à la fin du mois. En matière de langue, "nous n'entendons pas jeter
plus d'huile qu'il y en a déjà sur le feu, mais entre l'alarmisme de Pauline
Marois et le jovialisme du gouvernement Charest, il y a un espace que Québec
solidaire entend bien combler" a indiqué Alexa Conradi, présidente du parti.
    L'offre de cours de français aux nouveaux arrivants est insuffisante.
Québec solidaire propose d'offrir davantage de cours d'apprentissage ou de
perfectionnement du français sans durée limitée. "La francisation des milieux
de travail est essentielle au bien-vivre ensemble, c'est pourquoi nous
proposons d'abaisser de 50 à 25 employés le seuil à partir duquel s'applique
le chapitre de la Charte de la langue française portant sur la langue de
travail. Nous proposons également des congés linguistiques pour les
travailleurs occupant un emploi sans posséder le français comme langue de
communication. Les cours seraient offerts sur les heures de travail et
soutenus par l'Etat qui verserait un crédit d'impôt à l'employeur. Par
ailleurs, nous souhaitons que les jeunes Québécois apprennent d'autres
langues. Un Québec vraiment francophone et ouvert sur le monde, voilà ce que
propose Québec solidaire" a conclu sur ce sujet la présidente du parti.

    Une économie solidaire et écologiste

    Dans un sondage récent effectué par la firme Léger et Léger, 60% des
Québécois se sont dit d'accord pour favoriser des politiques environnementales
beaucoup plus dynamiques, quitte à ralentir la croissance économique. Sur
cette même question, la chef du Parti québécois Pauline Marois a indiqué
qu'elle ne savait pas quoi répondre... "Est-ce pour cela que son parti semble
s'opposer à l'interdiction des motoneiges dans les parcs nationaux ? A Québec
solidaire, nous disons oui à la création de la richesse, mais pas n'importe
comment et pas à n'importe quel prix" a affirmé Françoise David, porte-parole
de Québec solidaire.
    "Le système économique actuel marche sur la tête. Il subordonne
l'écologie et la justice sociale à la croissance économique, ce qui n'est pas
viable à long terme. Pour amorcer ce virage, le Québec doit mettre davantage
l'accent sur les énergies renouvelables. Nous proposons de développer de
nouveaux savoir-faire québécois en confiant à une société d'Etat qui pourrait
s'appeler Energie-Québec le mandat de favoriser l'utilisation d'énergies
renouvelables et de mettre sur pied une agence de recherche et de
développement de l'énergie verte. Nous estimons que cette nouvelle société
d'Etat pourrait constituer un puissant levier de développement économique,
semblable à la création d'Hydro-Québec en terme d'impacts économiques" a
souligné Amir Khadir.
    Par ailleurs, Québec solidaire propose d'abolir les Contrats
d'aménagement forestiers (CAF) pour les remplacer par des comités forestiers
locaux, des organismes à but non lucratif qui se verraient confier la prise en
charge d'une gestion écologiste de la forêt publique. Le gouvernement
percevrait des redevances, effectuerait le suivi des opérations forestières et
encouragerait la transformation de l'économie forestière de façon à favoriser
une plus grande valeur ajoutée aux produits forestiers.

    Opérer un virage vert à la Caisse de dépôt

    "Nous proposons de verdir le bas de laine des Québécois en modifiant le
mandat et le rôle de la Caisse de dépôt pour que son objectif de développement
économique soit fondé sur des valeurs sociales et environnementales en
déterminant des secteurs écologiquement viables de l'économie à développer,
favorisant le financement de coopératives et d'entreprises syndiquées et en
cessant tout investissement dans des entreprises qui ont des pratiques
sociales ou environnementales inacceptables. Nous voulons opérer un véritable
virage écologiste et solidaire audacieux, loin d'une opération de recyclage de
vieilles propositions qui s'appuient sur une vision mettant au premier plan
une croissance économique débridée et à n'importe quel prix. Nous pensons que
les Québécois sont prêts pour un tel changement et qu'ils comprennent bien que
nous ne pouvons plus continuer dans la même direction" a conclu Françoise
David.




Renseignements :

Renseignements: Francis Boucher, responsable des communications,
(514)710-0466


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.