Renouvellement du programme Prime-Vert - DES INVESTISSEMENTS IMPORTANTS POUR ENCOURAGER LES PRODUCTEURS AGRICOLES A POURSUIVRE LEUR "VIRAGE VERT"



    QUEBEC, le 28 avr. /CNW Telbec/ - Le ministre de l'Agriculture, des
Pêcheries et de l'Alimentation, ministre responsable des régions de
Chaudière-Appalaches et du Centre-du-Québec et député de Frontenac, M. Laurent
Lessard, est fier d'annoncer le renouvellement du programme Prime-Vert pour
une période de quatre ans, soit de 2009 à 2013. Le gouvernement du Québec
s'engage ainsi à verser une somme qui totalisera à terme 156,6 millions de
dollars pour encourager les producteurs agricoles à poursuivre leur "virage
vert". S'ajoute à cette somme une participation financière fédérale par
l'entremise de Cultivons l'avenir à hauteur de 40 millions de dollars.
    Il s'agit d'un important investissement gouvernemental en matière
d'environnement qui suit le fil des recommandations de la Commission sur
l'avenir de l'agriculture et de l'agroalimentaire québécois. Depuis plus de
dix ans, le programme Prime-Vert a connu une popularité croissante en
permettant à plus de 15 000 fermes de réaliser quelque 16 300 projets et de se
conformer aux normes environnementales en vigueur.
    "Je suis très heureux d'annoncer aujourd'hui la reconduction du programme
Prime-Vert, qui encourage de manière positive les producteurs agricoles à
poursuivre leur "virage vert". C'est connu et reconnu, l'adoption de bonnes
pratiques agroenvironnementales a une incidence réelle et significative sur la
protection de l'environnement et la préservation des ressources. Je considère
primordial de continuer à appuyer le secteur agricole et agroalimentaire pour
qu'il puisse relever les défis de taille que représentent le respect de
l'environnement, la cohabitation harmonieuse, la qualité de l'eau et la
réduction ou l'évitement des émissions de gaz à effet de serre", a indiqué M.
Lessard.
    "Avec Cultivons l'avenir, le gouvernement du Canada est fier de
poursuivre et d'améliorer son appui au virage agroenvironnemental de
l'agriculture québécoise. La concertation des partenaires est impérative en
ces matières et le gouvernement du Canada salue le leadership du Québec à ce
chapitre, avec l'accélération de ses initiatives agroenvironnementales et la
promotion de la mise en oeuvre de pratiques exemplaires sur son territoire", a
souligné le ministre du Revenu national et ministre d'Etat (Agriculture), M.
Jean-Pierre Blackburn.
    "Le renouvellement du programme Prime-Vert jusqu'en 2013 s'inscrit dans
la foulée des efforts du gouvernement du Québec au regard de la protection de
l'environnement. Certaines mesures de ce programme, notamment en ce qui a
trait à la réduction des gaz à effet de serre, viennent appuyer directement le
Plan d'action 2006-2012 sur les changements climatiques de même que le Plan
d'intervention gouvernemental sur les algues bleu-vert 2007-2017. Je me
réjouis de l'engagement des productrices et des producteurs agricoles qui sont
soucieux de l'impact de leurs activités sur l'environnement", a tenu à ajouter
la ministre du Développement durable, de l'Environnement et des Parcs, Mme
Line Beauchamp.
    Le programme Prime-Vert 2009-2013 s'insère dans les grandes actions et
politiques mises en avant par le gouvernement du Québec, telles que la
Politique nationale de l'eau et l'approche par bassin versant, le Plan
d'action 2006-2012 sur les changements climatiques, le Plan d'action concerté
sur l'agroenvironnement et la cohabitation harmonieuse 2007-2013 et le Plan
d'action gouvernemental sur les algues bleu-vert.
    On peut consulter le programme Prime-Vert à l'adresse Internet suivante :
www.mapaq.gouv.qc.ca.

    
                                   ANNEXE

    Programme Prime-Vert 2009-2013 : dans la continuité et plus encore

    Le nouveau programme Prime-Vert 2009-2013 s'inscrit dans la continuité de
ses versions précédentes et comporte aussi de nouvelles mesures d'aide qui
représentent autant de réponses à des demandes du milieu. Ces nouvelles
mesures concernent la réduction de la dérive des pesticides liée aux
pulvérisations, la gestion des résidus agricoles des productions végétales et
la qualité sanitaire de l'eau d'irrigation par l'aération des étangs
d'irrigation.
    Un certain nombre de mesures visent à dynamiser les investissements sur le
plan agroenvironnemental, particulièrement pour les installations et
l'équipement, par exemple en ce qui a trait au stockage et au traitement des
fumiers et à la réduction ou à l'élimination des gaz à effet de serre. A ce
sujet, le gouvernement, soucieux de prendre en considération les
investissements d'importance effectués par le milieu, a revu à la hausse les
plafonds d'aide relatifs à diverses mesures afin de tenir compte des coûts
croissants de la main-d'oeuvre et de l'équipement. Le gouvernement a
également haussé l'aide accordée aux clubs-conseils en agroenvironnement qui,
actuellement, prêtent main-forte à près de 8 000 entreprises agricoles. Avec
un tel appui au chapitre des services-conseils, les producteurs agricoles
peuvent obtenir un plan d'accompagnement agroenvironnemental (PAA) et adopter
des façons de faire qui réduisent l'impact de leurs activités sur
l'environnement.
    Pour faire face aux défis liés au respect de l'environnement, le Ministère
a retenu les neufs volets d'intervention suivants :

    - Ouvrages de stockage des fumiers et gestion des résidus agricoles;
    - Technologies de gestion des surplus de matières fertilisantes et des
      émissions de gaz à effet de serre;
    - Equipement d'épandage des fumiers;
    - Services-conseils en agroenvironnement et en matière de réduction des
      émissions de gaz à effet de serre;
    - Services-conseils collectifs en agroenvironnement;
    - Réduction de la pollution diffuse;
    - Réduction de l'emploi des pesticides et des risques;
    - Remplacement de sources d'énergie et valorisation énergétique de la
      biomasse;
    - Projets d'envergure pour la réduction des émissions de gaz à effet de
      serre.
    




Renseignements :

Renseignements: Clément Falardeau, Relationniste, Direction des
communications, Ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de
l'Alimentation, (418) 380-2100, poste 3512, www.mapaq.gouv.qc.ca; Relations
avec les médias: Agriculture et Agroalimentaire Canada, Ottawa (Ontario),
(613) 759-7972, 1-866-345-7972; Sources: Jack Roy, Attaché de presse, Cabinet
du ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation, (418)
380-2525; Natalie Boileau, Attachée de presse, Cabinet de l'honorable
Jean-Pierre Blackburn, Agriculture et Agroalimentaire Canada, Ottawa
(Ontario), Tél. cell.: (613) 697-1845; Dave Leclerc, Attaché de presse,
Cabinet du ministre du Développement durable, de l'Environnement et des Parcs,
(418) 521-3911

Profil de l'entreprise

CABINET DU MINISTRE DE L'AGRICULTURE, DES PECHERIES ET DE L'ALIMENTATION, MINISTRE RESPONSABLE DES REGIONS DE CHAUDIERE-APPALACHES ET DU CENTRE-DU-QUEBEC

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.