Renouvellement des contrats d'électricité d'Alcoa - Québec devrait être plus exigeant

BÉCANCOUR, QC, le 9 nov. 2011 /CNW Telbec/ - Québec devrait être plus exigeant en matière de retombées économiques lorsqu'il négocie des contrats d'hydroélectricité à bas prix avec des multinationales comme Alcoa, estime le Syndicat des Métallos, qui représente les 1000 travailleurs et travailleurs de l'aluminerie ABI à Bécancour.

«Il y a quelque chose d'illogique. L'État consent à vendre de l'électricité à rabais, à la moitié du coût réel de production, mais ne fixe pas d'exigence en retour pour le maintien des emplois et l'approvisionnement en produits québécois. C'est décevant. Québec peut faire mieux», fait valoir le directeur québécois des Métallos, Daniel Roy.

Dans la foulée de l'annonce du projet d'investissement d'Alcoa lundi, on a appris que le nouveau contrat d'approvisionnement en électricité renouvelé pour 25 ans prévoit que la multinationale Alcoa paiera 4,5 cents le kilowattheure, soit environ la moitié du coût réel de production.

Aucune exigence n'est posée en contrepartie pour le maintien des emplois, la compagnie prévient même qu'il y aura de l'attrition dans ses usines du Québec. «Tout notre support informatique provient d'une compagnie basée en Roumanie, c'est curieux. L'an dernier, un fabricant de briques de Bécancour, RHI, a fermé ses portes, alors que depuis des années l'usine de Bécancour s'approvisionne à l'étranger. Les syndicats se battent pour le maintien et la création d'emplois de qualité en région, on aimerait bien que le gouvernement en fasse aussi une priorité. Il peut utiliser les contrats d'électricité comme des leviers pour s'assurer d'un maximum de retombées économiques dans les régions», croit le président de la section locale 9700 du Syndicat des Métallos, Clément Masse.

Le Syndicat des Métallos, affilié à la FTQ, est le plus important syndicat du secteur privé au Québec. Il regroupe plus de 60 000 travailleurs et travailleuses de tous les secteurs économiques (mines, métallurgie, aluminerie, fabrication industrielle, sécurité, hôtellerie, restauration, camionnage, taxi…).

SOURCE SYNDICAT DES METALLOS (FTQ)

Renseignements :

Source : Syndicat des Métallos (FTQ)
Renseignements : Clairandrée Cauchy 514 774-4001 ccauchy@metallos.ca
Responsable des communications

Profil de l'entreprise

SYNDICAT DES METALLOS (FTQ)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.