Rendre les écoles de l'Ontario plus sûres



    Les modifications aux dispositions sur la sécurité dans les écoles
    entrent en vigueur le 1er février

    QUEEN'S PARK, le 30 janv. /CNW/ - De nouvelles modifications entreront en
vigueur le 1er février 2008, qui rendront les écoles de l'Ontario plus sûres
en combinant de façon plus efficace la discipline aux possibilités offertes
aux élèves de poursuivre leurs études.

    
    Les conseils scolaires doivent maintenant :
    -   proposer des programmes aux élèves qui ont été renvoyés ou qui font
        l'objet de suspensions à long terme, pour leur permettre de
        poursuivre leurs études et d'avoir accès à des services tels que la
        maîtrise de la colère ou des services d'orientation professionnelle;
    -   considérer l'intimidation comme une infraction pouvant donner lieu à
        la suspension;
    -   tenir compte des circonstances atténuantes et d'autres facteurs avant
        de suspendre ou de renvoyer un élève;
    -   répondre à tous les comportements inappropriés de la façon la plus
        appropriée possible au lieu d'imposer automatiquement une suspension
        ou un renvoi, dans la plupart des cas. Cette réponse pourrait inclure
        un large éventail de possibilités dont la convocation des parents,
        l'orientation vers un organisme communautaire, la suspension ou le
        renvoi.
    

    "Un environnement d'apprentissage sain et sécuritaire est indispensable à
la réussite des élèves, a dit la ministre de l'Education Kathleen Wynne. Je
suis convaincue que nous allons continuer à rendre nos écoles encore plus
sûres en tirant parti des investissements et des modifications que nous avons
déjà mis en place."
    Pour que ces changements soient plus efficaces, les conseils scolaires
sont encouragés à travailler en collaboration plus étroite avec les organismes
communautaires de leur région. Ceux-ci pourraient inclure des fournisseurs de
services de santé mentale et de services à l'enfance et à la famille. Le
gouvernement provincial fournira 9 millions de dollars sur trois ans en vue
d'aider les conseils scolaires à collaborer avec leurs partenaires
communautaires pour offrir aux élèves à risque l'accès à ce type de soutien
additionnel.
    "Lorsque les organismes communautaires et les conseils scolaires
travaillent ensemble, les enfants, les jeunes et leurs familles en
bénéficient, a dit la ministre des Services à l'enfance et à la jeunesse Deb
Matthews. Les partenariats de ce type aident les jeunes à réussir à l'école et
à devenir des adultes sains et productifs."
    Les nouvelles exigences s'ajoutent à l'investissement de plus de
43,7 millions de dollars que le gouvernement a affecté à la formation, à des
programmes et à des soutiens pour répondre aux comportements inappropriés et
pour financer le recrutement de personnel supplémentaire afin d'aider les
élèves et de renforcer le travail déjà accompli pour améliorer la sécurité
dans les écoles de l'Ontario. Ces exigences répondent aussi à un certain
nombre des recommandations faites par le comité consultatif sur la sécurité
dans les écoles.

    
    Available in English

                              www.edu.gov.on.ca
                             ontario.ca/progress


    Document d'information
    -------------------------------------------------------------------------

       RENDRE LES ECOLES ET LES COLLECTIVITES DE L'ONTARIO PLUS SURES
    

    Un environnement d'apprentissage sain et sécuritaire est indispensable à
la réussite des élèves. Le gouvernement McGuinty a pris l'engagement d'aider
nos enfants à réaliser leur plein potentiel et a pris un certain nombre de
mesures importantes destinées non seulement à rendre les écoles plus sûres,
mais également à faire baisser le nombre des incidents liés à la violence chez
les jeunes.

    STRATEGIE POUR LA SECURITE DANS LES ECOLES

    Pour veiller à ce que les élèves se sentent en sécurité dans les écoles
et sur les lieux scolaires, le gouvernement de l'Ontario a adopté une
stratégie globale pour la sécurité dans les écoles qui inclut la Stratégie de
prévention de l'intimidation.

    
    -   Modifications apportées à la Loi sur l'éducation - En juin 2007, le
        gouvernement a adopté des modifications aux dispositions sur la
        sécurité dans les écoles de la Loi sur l'éducation qui combinent de
        façon plus efficace la discipline aux possibilités offertes aux
        élèves de poursuivre leurs études. Par ailleurs, l'intimidation a été
        ajoutée à la liste des infractions pour lesquelles il faut envisager
        une suspension. Une formation a été offerte aux équipes des conseils
        scolaires sur les modifications apportées à la Loi sur l'éducation.
        D'autres initiatives de formation sont également prévues, parmi
        lesquelles la sensibilisation au racisme et à la discrimination ainsi
        que la sensibilisation aux cultures.

    -   Investissement dans des écoles plus sécuritaires et la prévention de
        l'intimidation - En plus des 28,7 millions de dollars déjà investis,
        le gouvernement de l'Ontario affectera la somme supplémentaire de
        43,7 millions de dollars en 2007-2008. Ce montant comprend :
        -   10,5 millions de dollars par an aux conseils scolaires pour le
            financement de 170 psychologues, travailleurs sociaux,
            travailleurs auprès des enfants et des jeunes, conseillers en
            assiduité et autres professionnels;
        -   1,7 million de dollars en financement ponctuel pour 18 agents de
            police qui travailleront avec les conseils scolaires de Toronto,
            London et Hamilton à la prévention de l'intimidation;
        -   23 millions de dollars par an pour des programmes et des soutiens
            permettant de répondre aux comportements inappropriés et pour des
            programmes destinés à tous les élèves renvoyés et à ceux qui font
            l'objet d'une suspension à long terme;
        -   5 millions de dollars par an consacrés à d'autres projets de
            sécurité dans les écoles, notamment des programmes de formation
            destinés aux équipes des conseils scolaires, dont les directions
            d'école, les directions adjointes et le personnel enseignant, sur
            les modifications apportées à la Loi et les méthodes
            d'application de la discipline de façon non discriminatoire, de
            même que d'autres soutiens aux conseils scolaires;
        -   Un investissement ponctuel de 500 000 $ destiné au Conseil
            ontarien des directrices et directeurs de l'éducation pour
            l'élaboration d'un programme d'apprentissage en ligne sur la
            gestion du comportement à l'intention des directions d'école et
            des directions adjointes, et qui fait partie de la Stratégie de
            prévention de l'intimidation du Ministère;
        -   3 millions de dollars par an pendant les trois prochaines années
            pour aider les conseils scolaires à renforcer leurs partenariats
            avec les organismes communautaires locaux, comme ceux qui offrent
            des services régionaux à l'enfance et à la famille, afin d'aider
            les écoles à proposer un plus grand nombre de services aux
            élèves, tels que les services de counseling en santé mentale.

    -   Jeunesse J'écoute - D'ici avril 2008, le partenariat entre le
        gouvernement de l'Ontario et Jeunesse J'écoute, d'un montant de
        3 millions de dollars, leur aura permis d'apporter un soutien anonyme
        à plus de 40 000 victimes d'intimidation, spectateurs de tels actes
        ou auteurs d'intimidation.

    -   Code de conduite des écoles - Le gouvernement de l'Ontario a procédé
        à la révision du Code provincial de conduite des écoles afin de
        préciser que la propagande haineuse et les autres formes de
        comportement motivées par la haine ou les préjugés ne seront pas
        tolérées dans les écoles de l'Ontario.

    -   Prévention de l'intimidation - Pour aider à diminuer l'intimidation,
        le gouvernement de l'Ontario a préparé une brochure sur la prévention
        de l'intimidation destinée aux parents et disponible en plusieurs
        langues. De plus, le gouvernement propose un registre des programmes
        de prévention de l'intimidation affiché sur le site Web du ministère
        de l'Education et a conçu des questionnaires sur le climat scolaire
        pour aider le personnel scolaire à déterminer les besoins de son
        établissement et à prendre des décisions en matière de programmes de
        prévention de l'intimidation.

    -   Passeport pour ma réussite - Le gouvernement investit 2,3 millions de
        dollars en 2007-2008 dans Passeport pour ma réussite Canada, un
        organisme de bienfaisance oeuvrant en faveur de la réduction de la
        pauvreté en faisant baisser le taux de décrochage scolaire et en
        améliorant l'accès aux études postsecondaires des jeunes gens
        désavantagés.

    -   Forum sur le respect et la responsabilité en ligne - En mai 2007, la
        ministre de l'Education a tenu un forum dont l'objet était de mieux
        comprendre la manière dont les élèves utilisent Internet, les
        téléphones cellulaires et d'autres technologies en ligne. Le document
        Branché et averti! Le respect et la responsabilité en ligne contient
        un résumé des discussions du forum avec les élèves. Il est disponible
        sur le site Web du ministère de l'Education.

    -   Séminaires de sensibilisation aux bandes criminalisées - Au cours de
        l'été 2007, le gouvernement a coparrainé deux séminaires de
        sensibilisation aux bandes criminalisées regroupant plus de
        250 éducatrices et éducateurs et agentes et agents des écoles.
        Cette initiative s'inscrivait dans le cadre d'un partenariat avec le
        Committee of Youth Officers for the Province of Ontario et l'Ontario
        Gang Investigators Association.

    -   Elaboration et amélioration du curriculum - Les programmes-cadres
        existants sont en train d'être révisés pour tous les niveaux du
        système d'éducation élémentaire et secondaire de l'Ontario dans le
        but de s'assurer qu'il est inclusif et antidiscriminatoire et qu'il
        offre aux élèves et au personnel la possibilité de découvrir
        différentes cultures et différents perspectives. Les connaissances et
        les compétences en matière de règlement des différends, de prévention
        de l'intimidation, de discrimination et de harcèlement font également
        partie du curriculum révisé, selon leur pertinence.

    -   Utilisation communautaire des installations scolaires - Depuis 2004,
        la province fournit chaque année 20 millions de dollars au Programme
        d'utilisation communautaire des installations scolaires. Ce programme
        permet aux conseils scolaires de réduire ou d'éliminer les frais
        qu'ils facturent aux groupes communautaires sans but lucratif qui
        utilisent les locaux scolaires en dehors des heures de classe pour
        encourager la participation d'un vaste éventail d'activités
        communautaires.

    -   Cibler les jeunes - Au cours de l'été 2007, le gouvernement a
        consacré 4 millions de dollars aux conseils scolaires pour mettre en
        place de nouveaux programmes d'été pour les jeunes ou élargir les
        programmes existants dans les écoles de Toronto situées dans des
        quartiers prioritaires.

    -   Développement du caractère - Le gouvernement a mis en place
        l'Initiative de développement du caractère qui favorise la réussite
        scolaire en formant des citoyennes et des citoyens épanouis qui
        contribueront à bâtir une société forte, bienveillante et
        compatissante.

    DIMINUTION DE LA VIOLENCE CHEZ LES JEUNES

    Par ailleurs, le gouvernement de l'Ontario travaille en collaboration avec
les écoles et les collectivités à la prévention de la violence chez les
jeunes.

    -   Examen des causes de la violence chez les jeunes - Le premier
        ministre McGuinty a chargé l'ancien juge en chef Roy McMurtry et
        l'ancien président de l'Assemblée législative Alvin Curling
        d'examiner les causes de la violence chez les jeunes. Ils devront
        recommander des mesures visant, notamment, à faire en sorte que les
        enfants se sentent plus en sécurité et que les écoles et les
        collectivités soient plus sûres, en plus d'aider les jeunes à faire
        de bons choix. Cet examen ne cherche pas seulement à faire rapport de
        la recherche pédagogique sur les causes de la violence chez les
        jeunes et les solutions proposées, mais vise aussi à consulter des
        spécialistes en la matière et, surtout, à consulter les jeunes qui
        sont les plus touchés par la violence au sein de leur collectivité.
        Les recommandations des coprésidents devraient formuler des actions à
        court terme et à long terme qui mèneront à des mesures constructives.

    -   Projet PEACE - Les fonds de 270 700 dollars octroyés par le
        gouvernement au Projet PEACE (projet de sensibilisation du public et
        de lutte contre le crime), un programme de prévention, d'information
        et d'exécution de la police de Toronto, ont permis aux agents de
        police de collaborer plus étroitement avec les collectivités, les
        écoles et les jeunes de Toronto en vue d'éloigner les jeunes des
        armes à feu et des bandes criminalisées.

    -   Comités de justice pour la jeunesse - Le programme du Comité de
        justice pour la jeunesse, un programme de déjudiciarisation pour les
        adolescents, qui tient les jeunes contrevenants à faible risque
        responsables de leurs actes et cible les causes de la récidive, est
        étendu à 54 collectivités de la province, soit un par compétence
        juridictionnelle. Plus de 80 pour 100 des participants n'ont eu aucun
        contact avec le système de justice dans l'année qui a suivi la fin du
        programme.

    -   Centres d'intervention auprès des jeunes - Depuis avril 2006, le
        gouvernement a créé 32 centres d'intervention auprès des jeunes dans
        la province. Les centres offrent aux jeunes des programmes structurés
        et étroitement supervisés où les jeunes qui ont des démêlés avec la
        justice assument la responsabilité de leurs actes, apprennent à
        maîtriser leur colère, s'instruisent, acquièrent des aptitudes à
        l'emploi et autres connaissances pratiques qui les aideront à se
        réinsérer dans la collectivité.

    -   Programme de justice pour les jeunes Afro-canadiens - En mai 2006,
        le gouvernement, en partenariat avec l'African Canadian Legal Clinic,
        a lancé un programme inédit destiné à réduire la criminalité des
        jeunes, à aider les jeunes âgés de 12 à 17 ans aux prises avec la
        loi, et à améliorer leur vie en leur proposant des services
        communautaires et culturellement appropriés et l'orientation vers
        d'autres services. Disponible dans quatre tribunaux pour adolescents
        de Toronto, le programme met le personnel des tribunaux et des
        travailleurs sociaux spécialisés dans la réintégration à la
        disposition des jeunes qui ont besoin de soutiens et de ressources
        communautaires, notamment des services de conseils et des
        possibilités de mentorat.

    -   Stratégie Perspectives Jeunesse - Le gouvernement investit
        28,5 millions de dollars au cours des trois premières années de la
        stratégie pour aider les jeunes des collectivités mal desservies à
        améliorer leur condition. Cette stratégie comprend une variété de
        services et de soutiens communautaires, notamment des initiatives
        d'emploi et de formation, un programme de prévention et de
        déjudiciarisation pour favoriser la réussite scolaire, des
        intervenants auprès des jeunes, ainsi qu'un site Web pour mieux
        relier les jeunes aux services et aux soutiens adaptés -
        www.espacejeunesse.ca.

    -   Programme Down with Guns - Le gouvernement a alloué 3 millions de
        dollars sous forme de subventions à une initiative communautaire
        menée par l'African-Canadian Christian Network en partenariat avec la
        Toronto Community Foundation. Cette stratégie anti-violence axée sur
        les jeunes cible quatre domaines : la famille, l'éducation, l'emploi
        et la prévention du crime.

    -   Formation en apprentissage - Les projets de préapprentissage pour les
        jeunes à risque s'élèvent à environ 2,1 millions de dollars sur une
        période de trois ans. Près de 220 jeunes à risque ont acquis des
        compétences pratiques qui les aideront à être admissibles à des
        programmes d'apprentissage dans des métiers spécialisés.

    Available in English

                              www.edu.gov.on.ca
                             ontario.ca/progress
    





Renseignements :

Renseignements: Michelle Despault, Bureau de la ministre, (416)
212-3747; Patricia MacNeil, Direction des communications, (416) 325-2676;
Renseignements au public: (416) 325-2929 ou 1-800-387-5514, ATS:
1-800-263-2892

Profil de l'entreprise

Ministère de l'Education de l'Ontario

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.