Rendons les produits plus sécuritaires en les fabriquant ici même au Canada : Lancement de la campagne des Métallos sur le dépistage du plomb et invitation aux membres du Parlement à prendre le commerce toxique au sérieux



    OTTAWA, le 8 nov. /CNW/ - A l'occasion du magasinage des fêtes cette
année, la hausse du dollar ne sera pas le seul sujet auquel penseront les
familles. Réagissant aux rappels de deux millions de jouets dangereux, le
Syndicat des Métallos a invité les membres du Parlement aujourd'hui à
concrétiser la promesse du discours du Trône de rendre les produits importés
plus sécuritaires. Pour commencer, dit le syndicat, les importateurs devraient
assumer les frais des tests de sécurité à la frontière.
    "Il existe un problème quand le Canada expédie des emplois rémunérateurs
à l'étranger et qu'il reçoit des produits dangereux en retour, a déclaré le
directeur national du Syndicat des Métallos, Ken Neumann. Les jouets toxiques
sont le produit du commerce toxique, et il est temps qu'Ottawa élimine les
dangers liés à la déréglementation."
    Pour Ken Neumann, le plomb illustre bien le problème. Grâce en partie aux
Métallos, le plomb a été retiré de la plupart des produits fabriqués en
Amérique du Nord, il y a des décennies. Mais il est maintenant de retour -
tout comme des produits chimiques contenus dans l'antigel qui se retrouvent
dans les dentifrices, et des composants de pesticides dans les sucettes pour
bébés. Comment le gouvernement a-t-il réagi? Il n'a rien fait.
    "Jusqu'à maintenant, la solution du gouvernement a été de lancer un
nouveau site Web qui permet de vérifier plus facilement quels produits sont
dangereux. Cependant, il n'a rien fait pour veiller à ce que les produits
soient sécuritaires dès le départ, a-t-il souligné. C'est pourquoi la première
étape devrait être d'exiger plus de tests de dépistage aux frais des
importateurs à la frontière même. Ainsi, les sommes économisées en salaires,
en matériaux ou en normes environnementales seraient partiellement
récupérées."
    "La peinture qui contient du plomb coûte 40 % de moins que celle qui n'en
contient pas, a précisé la porte-parole du NPD en matière d'industrie, Peggy
Nash. Il ne faut pas se surprendre si les fabricants l'utilisent plus souvent.
Le plomb dans les jouets fait pénétrer la crise de l'emploi de la fabrication
au coeur même des foyers, courtoisie d'une déréglementation adoptée à la hâte
par suite de mauvais accords commerciaux."
    Peggy Nash a ajouté qu'elle appuyait une nouvelle loi sur la protection
contre les importations toxiques, soulignant que les néo-démocrates
continueraient d'exercer des pressions auprès du gouvernement pour une
protection véritable qui cerne le problème tout entier. "Les emplois, la santé
et l'environnement sont étroitement liés, a-t-elle indiqué. Un parent dont
l'enfant mâchouille un jouet fait le lien. Le gouvernement devrait en faire de
même."
    Pour Ken Neumann, il s'agit d'un pas qui permettra d'égaliser les règles
pour les entreprises canadiennes. Des mesures plus globales permettraient
notamment à Santé Canada de rappeler les produits, d'appliquer des
réglementations plus sévères sur les toxines, comme le plomb, et d'inclure de
meilleurs contrôles sur l'importation de substances bannies, comme le plomb.
Toutes ces mesures sont permises selon l'OMC.
    "Depuis des années, on nous a fait croire que le commerce non réglementé
règle tous les problèmes, explique-t-il. Toutefois, 300 000 empl0is ont
disparu du secteur de la fabrication et deux millions de jouets ont fait
l'objet de rappels. A l'approche du magasinage des fêtes, il est temps que le
Parlement fasse le nécessaire pour veiller à la sécurité élémentaire des
produits."
    Afin d'aider les familles, les Métallos offrent des trousses de dépistage
du plomb pour 3 $ sur le site www.protegeznosenfants.org. Les familles peuvent
consulter le site pour savoir quels produits font l'objet de rappels et
commander des trousses de dépistage du plomb leur permettant de vérifier
elles-mêmes les produits sur lesquels elles ont des doutes. Le site fait
partie de la campagne des Métallos à la grandeur de l'Amérique du Nord visant
à lier la crise de l'emploi dans la fabrication au malaise croissant envers
les produits bon marché fabriqués à l'étranger.
    Ce matin, une activité de dépistage a eu lieu dans un foyer à Ottawa, la
première de cinq activités semblables prévues au Canada. Les Métallos aideront
une famille locale à soumettre les jouets qui l'inquiètent à un test.





Renseignements :

Renseignements: visitez le site www.protegeznosenfants.org, ou
communiquez avec: Pat Van Horne, Service des communications, Syndicat des
Métallos, (416) 544-5990; Ian Capstick, attaché de presse, caucus
néo-démocrate, (613) 720-6400


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.