Rendements de la Caisse de dépôt: le Conseil du patronat du Québec souhaite que les taux de cotisation respectent la capacité de payer des entreprises



    MONTREAL, le 25 févr. /CNW Telbec/ - Réagissant à la publication des
rendements de la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ), le Conseil du
patronat du Québec (CPQ) juge primordial que les taux de cotisation des
employeurs aux régimes dont la CDPQ gère les fonds respectent leur capacité de
payer.
    Pas plus tard que la semaine dernière, le CPQ rencontrait la ministre des
Finances du Québec pour transmettre au gouvernement ses attentes
prébudgétaires. Parmi ces demandes figurait la nécessité de stabiliser le
niveau global des taxes sur les salaires, taxes que les entreprises assument
indépendamment de leurs profits et dont le fardeau est déjà plus élevé au
Québec qu'ailleurs au Canada.
    Or, avec les rendements que la CDPQ rend publics aujourd'hui, les taux de
cotisation à la Commission de la santé et de la sécurité du travail (CSST,
assumé à 100% par les employeurs) ou à la Régie des rentes du Québec (RRQ,
assumé à 50% par les employeurs), seront vraisemblablement revus au cours des
prochains mois. A cet égard, le CPQ apprécie la position actuelle de la CSST
qui, pour établir le taux de cotisation pour l'année 2010, dit vouloir
s'appuyer sur une politique d'amortissement des déficits permettant "de
redresser la situation sur une longue période". Idem pour la RRQ qui déclare
que le taux de cotisation ne sera pas affecté "à court terme".
    "Les employeurs du Québec devront inévitablement payer les pots cassés
mais personne ne gagnerait à ce qu'ils soient forcés de les payer pendant
qu'ils connaissent eux aussi leur lot de défis économiques à surmonter", a
commenté la directrice de la recherche et économiste en chef du CPQ, Norma
Kozhaya.
    En adoptant récemment le projet de loi 1 prévoyant des mesures
d'allégement pour les employeurs dont les régimes de retraite privés font
aussi face à des déficits actuariels, le gouvernement a d'ailleurs
explicitement reconnu que les entreprises ont besoin de répit en cette période
de crise financière et de ralentissement économique. Pour le CPQ, le
gouvernement devra faire de même avec les taux de cotisation au fonds des
régimes gérés par la CDPQ et tenir compte du contexte économique actuel.

    S'attaquer avec prudence à la gouvernance

    Par ailleurs, l'écart considérable entre le rendement de la Caisse et
celui d'organisations similaires soulève de nombreuses questions quant à la
gouvernance de cette institution. Toutefois, le CPQ estime qu'il serait
malavisé pour le gouvernement de prendre trop rapidement des décisions lourdes
de conséquence. Pour le CPQ, il y a toutefois urgence d'agir quant à la
direction de l'institution.
    "Les employeurs et les travailleurs qui cotisent aux fonds administrés
par la Caisse doivent savoir qui est à la barre de l'institution en cette
période difficile. Le gouvernement doit donc procéder dans les plus brefs
délais à la nomination des membres du conseil d'administration de l'organisme
et du président et chef de la direction de l'organisme", conclut la
porte-parole du CPQ.

    Le Conseil du patronat du Québec (CPQ), en plus de regrouper plusieurs
des plus grandes entreprises du Québec, réunit également la vaste majorité des
associations patronales sectorielles, en faisant ainsi la seule confédération
patronale du Québec.




Renseignements :

Renseignements: Patrick Leblanc, Directeur des communications, (514)
288-5161, poste 226 (bureau), (514) 571-6400 (cell.)


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.