Relation protégée ou non?



    MONTREAL, le 9 juill. /CNW Telbec/ - La Coalition des organismes
communautaires québécois de lutte contre le VIH/sida (COCQ-Sida) tient à
rectifier les faits sur une information erronée transmise par la plupart des
médias du Québec suite à la lecture de la sentence de cette femme séropositive
qui n'a pas dévoilé son statut sérologique lors de la première relation
sexuelle qu'elle a eu avec son ex-conjoint.
    Par association, il a été transmis que la COCQ-Sida défendait le droit
aux personnes séropositives de ne pas dévoiler leur statut sérologique lors de
relations sexuelles non protégées. Ce qui n'est pas du tout le cas. La
COCQ-Sida, tel que stipulé dans Position de la COCQ-Sida : Criminalisation de
la transmission et de l'exposition au risque de transmission du VIH, défend,
conformément aux lignes directrices d'ONUSIDA, le droit des personnes
séropositives de ne pas dévoiler leur statut sérologique lors de relations
sexuelles protégées. Elle dénonce tout comportement où l'individu transmet
sciemment le virus du VIH. Cette position s'explique par la volonté de créer
un milieu social à la prévention du VIH, premier objectif poursuivi par la
COCQ-Sida.
    Dans la cause actuelle, le juge a conclu, le 14 février dernier, que les
témoignages de Monsieur et Madame n'étaient pas crédibles. Dans ces
circonstances, la présomption d'innocence dictait un acquittement. Un doute
raisonnable subsistait sur la question de l'utilisation du condom.
    Non, la COCQ-Sida ne défend pas le droit à la relation non protégée. Elle
défend la justice et justice n'a pas été rendu dans cette cause.

    La COCQ-Sida regroupe les organismes communautaires québécois de lutte
contre le VIH/sida afin de favoriser l'émergence et le soutien d'une action
concertée. Pour ce faire, elle suscite, soutient et consolide l'action
communautaire face à la lutte contre le VIH/sida sur le territoire québécois.
Le regroupement solidarise les gens, unit les démarches, les actions et les
ressources impliquées, dans le respect de l'autonomie de chacun des
groupes-membres, pour répondre aux enjeux qui touchent les PVVIH et l'ensemble
des populations à risque d'être infectées par le VIH du Québec.




Renseignements :

Renseignements: Lyse Pinault, Directrice générale; Christine Vézina,
avocate, responsable du programme Droits de la personne et VIH, (514) 844-2477
poste 30, (514) 912-6327, renelegare@cocqsida.com


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.