Règlement chez Fer & Titane à Havre-St-Pierre - La solidarité des Métallos a fait la différence



    HAVRE ST-PIERRE, QC, le 31 oct. /CNW Telbec/ - En grève depuis le
31 août, les 220 métallos de la section locale 4466 du Syndicat des Métallos
oeuvrant à la compagnie minière Fer & Titane à Havre-Saint-Pierre ont accepté
dans une proportion de 89,2 % l'entente de principe intervenue entre le
Syndicat des Métallos (FTQ) et les représentants de QIT (Rio Tinto). Les
travailleurs ont maintenu et amélioré leur régime de retraite, l'enjeu
principal du conflit, et obtenu des augmentations de salaires de l'ordre de
13,4 % sur cinq ans. "Cette entente historique face à Rio Tinto, une puissante
multinationale ayant son siège social à Londres, est le résultat d'un rapport
de force exceptionnel qu'ont su créer les Métallos à Havre St-Pierre. Les
liens vont être tissés encore plus serrés dans cette communauté. Je suis
privilégié d'avoir vécu de près la négociation avec ces syndicalistes", a
déclaré Daniel Roy, adjoint au directeur pour le Syndicat des Métallos (FTQ).
    La solidarité du mouvement syndical québécois a été très efficace. "Nous
avons reçu de nombreux appuis de la part des sections locales métallos sur la
Côte-Nord et des autres sections locales de Rio Tinto au Québec. Plusieurs
nous disaient que notre combat était aussi le leur. Nous les remercions. La
FTQ et plusieurs de ses syndicats affiliés se sont aussi impliqués. Une grande
campagne internationale était en train de se mettre sur pied. Avec un noyau
aussi solide à Havre St-Pierre et un syndicat comme le nôtre ayant de solides
racines internationales, Rio Tinto pouvait s'attendre à toute une bataille. La
compagnie semble avoir compris. En tous les cas, elle a négocié. Il aurait été
si simple d'adopter cette attitude au début des négociations. J'espère que la
leçon a été comprise", a ajouté Réal Valiquette, coordonnateur régional du
Syndicat des Métallos (FTQ) sur la Côte-Nord.

    Notre régime de retraite, c'est notre trésor

    "Le village des Gaulois était au rendez-vous. Ensemble, nous avons cassé
le "pattern" de Rio Tinto face aux régimes de retraite et obtenu un vrai
règlement pour nos membres. Nous avons non seulement sauvé mais amélioré notre
régime de retraite. C'est l'un des meilleurs au Québec. C'est notre trésor.
Nos prédécesseurs se sont battus en 1966 pour l'obtenir. Ils ont été en grève
pendant trois mois et ils ne l'ont obtenu que lors de la négociation de la
convention collective en 1969. Le sacrifice qu'ils ont fait n'aura pas été
vain pour les générations suivantes. Nous nous sommes aussi battus pour les
générations futures. Nous voulions qu'un jour nos enfants puissent profiter
comme nous des avantages d'une bonne retraite. Mission accomplie", a ajouté
Steeve Arsenault président de la section locale 4466 du Syndicat des Métallos
(FTQ).
    Rappelons que la compagnie voulait introduire un régime à cotisations
déterminées pour les nouveaux employés. "Les travailleurs ont accepté de
contribuer pour 2 % du salaire de base en moyenne à leur régime de retraite
tout en gardant le même principe d'un régime à prestations déterminées. En ce
qui a trait aux augmentations pour la rente qui sera versée aux retraités, les
travailleurs ont obtenu un montant supplémentaire de 10 $ par mois par année
de service. C'est ainsi que pour un travailleur ayant atteint 30 ans de
service, la rente mensuelle sera de 2 700 $. Les travailleurs de Fer et Titane
sont les seuls à avoir sauvé leur régime de retraite au sein de cette
multinationale. Cette percée va donner un sérieux coup de main aux autres
groupes lors de leurs futures négociations", a expliqué Daniel Roy.
    Concernant les salaires, les augmentations seront de 13,4 % pour un
contrat de travail de cinq ans. C'est ainsi que le salaire horaire moyen sera
de 31,08 $ à la fin de la convention collective.
    L'assurance-vie passera de 45 000 $ à 60 000 $. Le montant de
l'assurance-maladie à court terme passera de 500 $ à 650 $ par semaine. Pour
l'assurance à long terme, le montant passera de 1 900 $ à 2 200 $ par mois.
    Cette mine d'ilménite a été mise en opération en 1950.




Renseignements :

Renseignements: Daniel Roy, Syndicat des Métallos (FTQ), (514) 293-9229;
Réal Valiquette, Syndicat des Métallos (FTQ), (418) 962-2041; Steeve
Arsenault, Syndicat des Métallos, local 4466 (FTQ), (418) 538-2772


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.