Régimes de retraite des employés municipaux - Un changement de cap nécessaire pour réduire le fardeau fiscal des Montréalais et assurer la pérennité des régimes de retraite

MONTRÉAL, le 22 juin 2011 /CNW Telbec/ - Le maire de Montréal, M. Gérald Tremblay, le maire de la Ville de Westmount et président de l'Association des municipalités de banlieue, M. Peter Trent, et le président du comité exécutif de la Ville de Montréal, M. Michael Applebaum, annoncent les orientations de l'Administration dans le dossier des régimes de retraite des employés municipaux. La Ville entamera une refonte substantielle de ceux-ci pour réduire la facture assumée par les contribuables montréalais tout en permettant aux employés actuels et futurs de bénéficier d'un régime de retraite avantageux.

« La plupart des régimes ont été mis en place dans les années 50, 60 et 70, à une époque où les réalités économiques et démographiques étaient bien différentes d'aujourd'hui. Nous devons agir maintenant pour limiter leurs coûts sans cesse croissants et trouver un équilibre plus juste entre la contribution des employés à leur propre régime et la portion assumée par la Ville, donc par nos citoyens. C'est une question d'équité! », a déclaré le maire de Montréal.

Les régimes de retraite exercent une pression importante sur les finances de la métropole. La charge totale de ces régimes était de 326 M$ en 2010. Elle sera de 438 M$ en 2011, ce qui représente près de 10 % du budget de la Ville. Selon les estimations de la Ville, elle passera à 540 M$ pour 2012. À titre comparatif, le service de la dette représente 17,2 % dans le budget 2011.

« Malgré nos efforts de restriction budgétaire, année après année, le manque à gagner perdure, notamment, en raison du fait que la Ville doit payer de plus en plus cher pour financer les régimes de retraite dont plusieurs Montréalais ne disposent même pas! En tant que gestionnaires responsables, il est de notre responsabilité de repenser ceux-ci. Cela nous permettra de générer des économies importantes pour améliorer la qualité des services aux citoyens», a ajouté le maire.

Les principaux aménagements envisagés s'orientent autour de 3 axes : l'âge de la retraite, le partage des coûts et une meilleure gestion des risques qui amènera à long terme la stabilité des cotisations de la Ville de Montréal.

En ce qui concerne l'âge de la retraite sans pénalité, la Ville vise à la repousser et à l'adapter aux nouvelles réalités démographiques canadiennes. Cette modification recherchée est en continuité avec celles que l'on constate partout dans le monde et, plus récemment au Québec, avec le Régime des rentes du Québec. Il est à noter que l'espérance de vie a cru d'environ 10 ans depuis les années 60. Une telle augmentation a un impact direct sur le coût des régimes de retraite puisque le versement des rentes se fait sur une plus longue période.

En ce qui concerne le partage des coûts, la Ville de Montréal vise une répartition plus équitable des coûts assumés par la Ville et ceux par ses employés. Les cotisations de la Ville s'élèvent présentement à 70 % en moyenne. Ainsi, un partage à 50-50 du coût des prestations futures lui apparaît comme étant l'option la plus juste envers tous.

Finalement, la Ville souhaite une meilleure gestion des risques financiers des régimes de retraite pour assurer une plus grande stabilité des cotisations requises. « Nous voulons éviter que les coûts additionnels et imprévus résultant de mouvements économiques soient à la seule charge de nos citoyens. Il faut partager les risques! Toutefois, nous ne voulons pas imposer une solution unilatérale. Nous allons travailler en partenariat avec tous les groupes d'employés et leurs représentants afin d'identifier et d'implanter des solutions communes et innovatrices pour réduire les coûts futurs des régimes », a conclu le maire.

Spécifions que dans le cas des employés actuels de la Ville, les réaménagements proposés s'appliqueront uniquement aux années de service à venir. Quant aux futurs employés, ces nouvelles dispositions s'appliqueront intégralement au moment de leur embauche.

SOURCE VILLE DE MONTREAL - CABINET DU MAIRE ET DU COMITE EXECUTIF

Renseignements :

Source : Martine Painchaud, Cabinet du maire et du comité exécutif 514 872-9998

Renseignements :  
Gonzalo Nunez, relationniste
Division des affaires publiques 514 868-1127

Profil de l'entreprise

VILLE DE MONTREAL - CABINET DU MAIRE ET DU COMITE EXECUTIF

Renseignements sur cet organisme

COMMUNIQUES MONTREAL

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.