Régime de retraite chez AbitibiBowater - Le SCEP-FTQ déplore la décision de la cour



    MONTREAL, le 7 mai /CNW Telbec/ - Réagissant à la décision de la cour
Supérieure qui a autorisé, cet avant-midi, la suspension des paiements qui
servent à couvrir le déficit actuariel des régimes de retraite de
AbitibiBowater, le vice-président du SCEP-Québec, Renaud Gagné a déclaré que
"cette décision est extrêmement inquiétante. En effet, le déficit de
solvabilité va continuer de s'accumuler et ce faisant, réduire d'autant la
rente des retraités advenant une faillite. Alors même que ces retraités ont
contribué toute leur vie à leur régime, ils pourraient ainsi se voir privés
d'en jouir pleinement".
    Pour le SCEP-FTQ, il s'agit d'une démonstration supplémentaire de la
nécessité de renforcer la protection juridique des régimes de retraite que ce
soit via la Loi sur les arrangements avec les créanciers ou par la législation
sur les régimes de retraite, "nos gouvernements doivent agir énergiquement
comme nous l'avons demandé à plusieurs reprises ces derniers temps. Ce n'est
pas normal que nos retraités soient considérés comme de simples créanciers
ordinaires", a poursuivi M. Gagné.
    Si le SCEP-FTQ s'est réjoui de sa victoire, en début de semaine, alors
que AbitibiBowater s'est fait refuser sa demande d'annuler une bonification au
régime de retraite qui devait entrer en vigueur le 1er mai, il en va autrement
aujourd'hui. "On craint que ce genre de décision donne des idées à d'autres
employeurs qui ont des difficultés financières. Ce n'est pas normal, selon
nous, que l'argent des retraités puissent ainsi servir à d'autres fins", a
conclu M. Gagné.
    Les prochaines étapes pour le SCEP consistent à s'assurer de
l'enregistrement de la bonification au régime de retraite qui nous a été
reconnu en début de semaine (retraite à 57 ans au lieu de 58 ans) auprès de la
Régie des rentes. "Nous allons aussi voir à ce qu'AbitibiBowater verse les
cotisations nécessaires afin d'assurer ce que l'on appelle le "service
courant" des régimes", a indiqué M. Gagné.

    Le SCEP représente plus de 7 500 travailleurs et travailleuses
d'AbitibiBowater et des milliers de retraités. Depuis que la compagnie s'est
placée sous la protection de la Loi sur les arrangements avec les créanciers,
le SCEP a déposé divers recours légaux afin de faire respecter les droits des
travailleurs.




Renseignements :

Renseignements: Marie-Andrée L'Heureux, représentante nationale SCEP,
(514) 916-7373

Profil de l'entreprise

Syndicat canadien des communications, de l'énergie et du papier

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.