Refus du Forestier en chef du Québec : l'incertitude persiste quant à la possibilité forestière de Chantiers Chibougamau



    CHIBOUGAMAU, QC, le 11 fév. /CNW Telbec/ - Chantiers Chibougamau Ltée se
désole et s'explique mal que le Forestier en chef du Québec, monsieur Pierre
Levac, ne rende pas publique la véritable baisse de possibilité forestière
qu'entraîne le régime forestier de la Paix des Braves dans son secteur. En
réaction à la mise en demeure que lui a envoyée la compagnie familiale active
en transformation du bois à Chibougamau lui demandant de rendre public le
résultat de ses calculs, le Forestier en chef reporte à avril la publication
de ses travaux.
    La crainte de voir les approvisionnements de Chantiers Chibougamau être
réduits de 40 à 50 % persiste donc. La conséquence est qu'on fait s'éterniser
l'incertitude chez les employés et pour la compagnie. Jusqu'à présent,
Chantiers Chibougamau doit travailler en regard d'une baisse provisoire de
28,6 % de la possibilité forestière dans son secteur. Depuis 2005, ces
inquiétudes ont été exprimées à maintes reprises, en demandant toujours
d'avoir l'heure juste de façon à ne pas récolter plus de bois au 1er avril
2008 que ce qui est véritablement disponible.
    "A la lumière des décisions rendues publiques en décembre 2006 et des
déclarations subséquentes du Forestier en chef, il nous a toujours semblé
clair qu'on aurait l'heure juste le plus rapidement possible sur la véritable
baisse de possibilité forestière qui s'appliquera chez nous entre 2008 et
2013, a mentionné Frédéric Verreault. Depuis 2006, partout au Québec, on peut
gérer les véritables problèmes proportionnellement à ce qu'ils sont. On a hâte
de pouvoir en faire autant de façon à ce que de bonnes solutions puissent être
retenues, si les problèmes sont aussi significatifs que ce l'on craint."
    "En dépit des justifications évoquées, nous nous expliquons mal ce refus,
explique le porte-parole de Chantiers Chibougamau, monsieur Frédéric
Verreault. En octobre 2007, monsieur Levac était en visite à Chibougamau et il
nous confirmait qu'il s'apprêtait à rendre public ses travaux pour le
territoire assujetti au régime forestier de la Paix des Braves. Tout devait
être connu pour la mi-décembre. Comment ses travaux ont pu régresser à ce
point depuis octobre pour qu'on en soit maintenant à avril 2008 ?",
questionne-t-il.
    En outre, au-delà de l'utilisation d'un nouveau logiciel de calcul, on ne
comprend pas comment on a dévoilé des résultats pour tout le Québec en
décembre 2006, au bout de quelques mois de travaux, et qu'on reporte depuis
plus d'un an la présentation des résultats scientifiques et rigoureux de
révision pour certaines des unités d'aménagement forestier (UAF) du
Nord-du-Québec

    Le forestier en chef renvoie au pouvoir discrétionnaire du ministre
    Béchard
    -------------------------------------------------------------------

    A la fin de la lettre reçue par Chantiers Chibougamau et qui a également
été transmise en copie au ministre des Ressources naturelles et de la Faune,
monsieur Claude Béchard, il est précisé que "Après analyse de cet avis, il
reviendra alors au ministre de décider des suites à donner et d'établir, le
cas échéant, l'échéancier à respecter pour modifier les plans et les contrats
(2008-2013) conformément aux articles 59.6 et 77.4 de la Loi sur les Forêts."
En clair, le Forestier en chef indique qu'il relèvera du pouvoir
discrétionnaire du ministre de déterminer comment la véritable baisse sera
amputée au Contrat d'aménagement et d'approvisionnement forestier (CAAF) de
Chantiers Chibougamau.
    La compagnie familiale québécoise poursuit sa réflexion quant aux
différents moyens à sa disposition pour faire respecter ce qu'elle estime être
ses droits et, faute de signal clair de la part du ministre Béchard, les
moyens qu'elle devra mettre de l'avant pour s'assurer de ne pas hypothéquer le
capital forestier du territoire qui lui est présentement consenti.

    A PROPOS DE CHANTIERS CHIBOUGAMAU LTEE
    --------------------------------------

    Chantiers Chibougamau Ltée est une entreprise familiale fondée en 1961
qui s'est longtemps concentrée dans la production de bois d'oeuvre et qui se
distingue aujourd'hui en transformant l'essentiel des ressources forestières
dont elle dispose en bois d'ingénierie avec deux principaux produits, des
poutrelles en I Nordic et les poutres et colonnes de bois lamellé collé Nordic
Lam. Ce sont des produits à valeur ajoutée qui maximisent la ressource
forestière. Les opérations forestières de Chantiers Chibougamau sont
certifiées ISO 14 001, ce qui démontre l'approche responsable et rigoureuse de
l'entreprise, de la récolte du bois jusqu'à la régénération de la ressource.
De plus, l'entreprise a annoncé récemment son engagement dans la certification
FSC de ses opérations forestières.
    Les activités de Chantiers Chibougamau sont concentrées à Chibougamau où
l'entreprise y emploie plus de 700 personnes, ce qui en fait le plus important
employeur de toute la région Nord-du-Québec. Ses produits de bois d'ingénierie
sont vendus au Canada et aux Etats-Unis via sa division Nordic Bois
d'ingénierie et par sa filiale Nordic Distribution au Connecticut.

    Bref rappel des événements :

    
    - Le 8 décembre 2006, le Forestier en chef rendait publics les résultats
      des calculs de la possibilité forestière 2008-2013 pour l'ensemble du
      Québec, à l'exception des (UAF) assujetties au régime forestier de la
      Paix des Braves.
    - En regard des UAF assujetties au régime forestier de la Paix des
      Braves, le Forestier en chef énonce dans son document de présentation
      les principaux impacts de la mise en oeuvre et et conclut à
l'incapacité
      du logiciel "Sylva II" d'intégrer l'ensemble des valeurs / modalités à
      référence spatiale et d'en évaluer l'impact sur les résultats du CPF
      (calcul de possibilité forestière).
    - Il rend la décision suivante : "Le Forestier en chef considère que les
      résultats des CPF, et les analyses complémentaires qu'il a réalisées,
      ne lui permettent pas d'établir maintenant la possibilité forestière
      2008 - 2013 pour les 15 UAF faisant partie du territoire de
      l'"Entente". En attendant de nouveaux CPF, la possibilité forestière
      2008 - 2013 sera ajustée en fonction de celle de 2000 - 2008 pour les
      territoires correspondants. La possibilité forestière sera diminuée de
      25 % pour le SEPM (...)", réduction provisoire à laquelle il ajoute
      3,6 % pour tenir compte du déplacement de la limite nordique pour un
      total de 28,6 %.
    - Toujours en décembre 2006, le Forestier en chef prévoit publier le
      résultat de ses travaux pour le secteur qui préoccupe Chantiers
      Chibougamau à l'été 2007.
    - Le 10 mai 2007, le ministre des Ressources naturelles et de la Faune,
      monsieur Claude Béchard, confirme avoir autorisé l'achat par le
      Forestier en chef du logiciel Woodstock/Stanley.
    - Le 9 août 2007, Chantiers Chibougamau exprimait dans une lettre
      adressée au ministre Béchard son inquiétude relativement à la
      surestimation de la possibilité forestière dans son secteur en
      précisant que la baisse de 28,6 % définie par le Forestier en chef est
      "arbitraire et partielle".
    - En visite à Chibougamau le 10 octobre 2007, le Forestier en chef
      explique qu'il n'a pas encore publié les résultats de ses calculs
      puisque l'installation du nouveau logiciel Woodstock/Stanley a provoqué
      de graves problèmes informatiques. Ceux-ci étant chose du passé, il
      annonce que les CPF seront finalement publiés d'ici à la mi-décembre
      2007.
    - En conférence à Roberval en janvier 2008, le Forestier en chef est de
      nouveau questionné sur l'état de ses travaux pour les UAF assujetties à
      la Paix des Braves. Il explique qu'ils ont rencontré des problèmes
      informatiques après avoir installé leur nouveau logiciel et que la
      publication des CPF est prévue pour la fin de mars ou le début d'avril
      2008.
    - Le 31 janvier 2008, Chantiers Chibougamau met en demeure le Forestier
      en chef de publier le CPF pour son secteur afin de prendre la pleine
      mesure de la problématique avec laquelle la compagnie doit composer
      afin que des solutions adéquates soient appliquées.
    - Le 1er février 2008, un avocat mandaté par le Forestier en chef a
      essentiellement répondu qu'il ne compte plus publier de nouveaux
      calculs pour la période 2008-2013, à moins que le ministre des
      Ressources naturelles et de la Faune ne le lui demande.
    




Renseignements :

Renseignements: Frédéric Verreault, Chantiers Chibougamau Ltée, (418)
748-6481, poste 384, Portable: (418) 770-9288

Profil de l'entreprise

Chantiers Chibougamau Ltée

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.