Réforme de l'éducation - Au-delà d'une réflexion, des actions urgentes s'imposent



    QUEBEC, le 16 oct. /CNW Telbec/ - "Après avoir pris connaissance des
propos de la ministre Courchesne rapportés dans le quotidien Le Devoir,
aujourd'hui, on constate avec une certaine satisfaction que notre discours a
commencé à porter ses fruits et que la ministre est ouverte à l'idée
d'apporter des changements de fond comme nous le réclamions haut et fort à la
Table de pilotage et sur toutes les tribunes. Espérons maintenant qu'elle
joigne les actions aux paroles et qu'elle ne le fasse pas en alourdissant le
fardeau des enseignants en matière d'évaluation", a déclaré Mme Paula Duguay,
vice-présidente de la Fédération des syndicats de l'enseignement (FSE-CSQ).
    Depuis plusieurs années, la FSE réclame, entre autres, une révision
significative des programmes et de la Politique d'évaluation des
apprentissages afin de déterminer avec plus de précision la place
incontournable des connaissances dans l'évaluation des apprentissages,
permettant ainsi le recentrage sur les contenus disciplinaires. Bref, la FSE
réclame de "Réformer la réforme, ça presse", comme son slogan l'indique. La
FSE dénonce également les dérives successives associées à l'implantation de la
réforme, dont le dernier exemple est l'arrivée du bulletin chiffré qui se fait
dans un contexte de confusion et de cafouillage.
    "Quand on se rappelle qu'à l'origine la réforme a été mise en place pour
recentrer les apprentissages sur l'essentiel, particulièrement dans les
matières de base comme le français, tout le monde est à même de constater
aujourd'hui l'ampleur de la dérive en cours à partir des propos de la
ministre. Nous sommes donc encouragés à tout le moins par la prise de
conscience manifestée par la ministre Courchesne. Cependant, des actions
concrètes doivent être posées rapidement, c'est plus qu'urgent et plus que
nécessaire", a conclu Mme Duguay.

    Profil de la FSE

    La Fédération des syndicats de l'enseignement est affiliée à la Centrale
des syndicats du Québec. Elle est formée de la plupart des syndicats
d'enseignantes et d'enseignants de commissions scolaires du Québec. Elle
négocie en cartel avec l'Association provinciale des enseignantes et
enseignants du Québec, son pendant vis-à-vis des commissions scolaires
anglophones. Elle compte près de 60 000 membres.




Renseignements :

Renseignements: Sylvie Lemieux, Attachée de presse de la FSE-CSQ, (418)
563-7193


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.