Réfection de la centrale Gentilly-2 - UN AUTRE MANQUE DE TRANSPARENCE DU GOUVERNEMENT CHAREST



    QUEBEC, le 3 juin /CNW Telbec/ - "Hydro-Québec s'apprête à investir près
de 2 milliards $ dans la réfection de la centrale nucléaire Gentilly-2 et les
citoyens ne savent toujours rien quant aux raisons qui motivent cette
décision. Ce manque de transparence du gouvernement libéral est complètement
inacceptable!".
    C'est en ces termes qu'a réagi le député de Jonquière et porte-parole de
l'opposition officielle en matière d'énergie, Sylvain Gaudreault, au refus du
gouvernement libéral d'adopter une motion qu'il a déposée à l'Assemblée
nationale afin que les dirigeants d'Hydro-Québec viennent expliquer cette
décision en commission parlementaire.
    Malheureusement, comme c'est maintenant son habitude, le gouvernement
libéral a refusé encore une fois de faire preuve de transparence. "Considérant
les questions que posent l'énergie nucléaire et le montant des sommes en jeu,
le minimum aurait été qu'Hydro-Québec fournisse toutes les études et données
qui l'ont conduit à opter pour la réfection plutôt que pour le déclassement de
Gentilly-2", a déclaré Sylvain Gaudreault.
    Il rappelle qu'en 2005, bien que ce n'était pas directement son mandat,
le BAPE avait fait plusieurs constats et avait émis quelques avis concernant
le maintien des activités de Gentilly-2. "Le BAPE disait qu'avant de prendre
une décision concernant Gentilly-2, le gouvernement du Québec et Hydro-Québec
devraient faire connaître leurs critères et leurs mécanismes décisionnels et
tenir compte des préoccupations de la population. Le gouvernement a ignoré ces
recommandations. Pourquoi?", se demande le député de Jonquière.

    OU EST L'EVALUATION DES COUTS RECLAMEE EN 2005 PAR LE GOUVERNEMENT?

    Le porte-parole de l'opposition officielle en matière d'énergie se
demande par ailleurs où est passée l'évaluation que souhaitait le ministère
des Ressources naturelles et de la Faune (MRNF) en 2005, particulièrement
concernant les coûts. "Nous ne sommes pas les seuls à être perplexes : le
gouvernement lui-même ne semblait pas avoir une totale confiance envers
Hydro-Québec puisque le MRNF proposait que les coûts du projet de réfection de
la centrale Gentilly-2 fassent l'objet d'une validation", a rappelé Sylvain
Gaudreault.
    Pour le Parti Québécois, la décision du gouvernement libéral de cacher
des informations aussi cruciales laisse légitimement perplexe la population
sur cet enjeu. "Comment Jean Charest peut-il, sans rire, s'autoproclamer Grand
bâtisseur quand il prend des décisions d'une aussi grande importance sans
consultation et en faisant fi des règles fondamentales de transparence en
matière énergétique? Veut-il bâtir dans le secret, en cachant des faits aux
Québécois?", a conclu Sylvain Gaudreault, qui note au passage que le ministre
des Ressources naturelles, Claude Béchard, connaît mal son histoire puisqu'il
a oublié aujourd'hui à l'Assemblée nationale que la centrale nucléaire a été
mise en chantier en 1973... sous un gouvernement libéral!
    -%SU: ENV,TAX
    -%RE: 1




Renseignements :

Renseignements: Eric Gamache, Attaché de presse, Aile parlementaire du
Parti Québécois, (418) 643-2743


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.