Réduction des listes d'attente - Investir dans le réseau public plutôt que baisser les impôts



    MONTREAL, le 5 avril /CNW Telbec/ - Hier, le premier ministre canadien,
Stephen Harper, a annoncé que son gouvernement a conclu des ententes avec les
provinces afin d'offrir des garanties de délais pour divers types de soins de
santé. Pour la CSN, il ne s'agit pas d'une réponse satisfaisante au problème
de fond de ces listes d'attente : le sous-financement du réseau public.
    La CSN est d'accord pour améliorer l'accessibilité, mais elle estime que
tout doit être mis en oeuvre pour que les soins soient offerts dans le secteur
public. Or, cet objectif est mis à mal par la promesse faite par le premier
ministre du Québec, Jean Charest, de dédier 700 millions de dollars à des
baisses d'impôts au lieu d'investir ces sommes dans le réseau public de santé.
Après avoir dénoncé vivement cette promesse formulée en fin de campagne
électorale, le chef de l'ADQ, Mario Dumont, serait maintenant prêt à changer
son fusil d'épaule.
    "Le consensus québécois a toujours été qu'un éventuel règlement du
déséquilibre fiscal devait servir d'abord à investir les sommes nécessaires
dans les services publics, dont bien sûr, la santé. En campagne électorale,
Mario Dumont a indiqué très clairement que les sommes octroyées par le fédéral
lors du dernier budget ne pouvaient pas servir à des baisses d'impôts, ce qui
était une position pleine de sagesse. On ne peut pas prétendre avoir la santé
comme principale priorité et, en même temps, tolérer cet état de
sous-financement alors qu'on a les moyens d'agir", plaide la vice-présidente
de la CSN, Denise Boucher.
    Sans un réinvestissement majeur, l'annonce faite hier par Stephen Harper
mènerait à un accroissement du rôle joué par le secteur privé dans notre
système de santé. Soulignons que les sommes annoncées hier étaient déjà
budgétées; il ne s'agit aucunement d'argent neuf. Par ailleurs, la CSN
considère que les fonds fédéraux pour la santé devraient être majorés et
transmis aux provinces sans condition.

    Fondée en 1921, la Confédération des syndicats nationaux compte plus de
300 000 membres travaillant dans tous les secteurs d'activités.




Renseignements :

Renseignements: Jean-Pierre Larche, Information-CSN, (514) 598-2264;
Source: Confédération des syndicats nationaux


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.