Réduction de la limite de vitesse - LA SECURITE DE NOS ENFANTS AVANT TOUT



    QUEBEC, le 22 nov. /CNW Telbec/ - Le député de Gouin, Nicolas Girard,
presse la ministre des Transports, Julie Boulet, d'agir rapidement et de
répondre favorablement aux demandes répétées de la Ville de Montréal qui
souhaite obtenir une entente spécifique afin de réduire la limite de vitesse
de 50 à 40 km/h dans les rues de l'agglomération de Montréal.
    "Ca fait deux ans que la ministre dort sur cette question. Comment
explique-t-elle que les arrondissements de LaSalle, Outremont,
Côte-des-Neiges?Notre-Dame-de-Grâce ont obtenu l'autorisation de diminuer la
vitesse sur les artères qui traversent leurs arrondissements mais pas
l'agglomération de Montréal? Pourquoi deux poids, deux mesures. Et
qu'attend-elle pour poser des gestes concrets pour les citoyens, pour les
enfants, pour la ville de Montréal?", a indiqué Nicolas Girard.
    En février 2006, soit bien avant le dépôt du projet de loi sur la
sécurité routière, la Ville de Montréal a proposé, dans le cadre de la
commission des transports et de l'environnement de l'Assemblée nationale, que
le code de la sécurité routière soit modifié afin que la limite de vitesse en
milieu municipal soit réduite de 50Km/h à 40km/h sauf dans les zones scolaires
où la limite serait fixée à 30km/h.
    A plusieurs reprises la Ville de Montréal a signifié à la ministre pour
lui demander de revoir le code de la sécurité routière afin que tous les
citoyens puissent jouir d'une certaine sécurité et, à ce jour, ceux-ci n'ont
obtenu que des fins de non-recevoir.
    "La ministre des Transports se moque des citoyens de Montréal. Une simple
modification ferait toute la différence et des études le prouvent, mais elle
s'en lave les mains. Que répondra-t-elle lorsqu'il se reproduira un autre
accident mortel dû à un excès de vitesse?", s'est questionné le député.
    Selon des études, une baisse de 10 km/h réduirait non seulement le nombre
d'accidents à survenir, mais aussi et surtout leur gravité. Les ouvrages à ce
sujet sont d'ailleurs très éloquents. A titre d'exemple, mentionnons qu'une
réduction de la vitesse de roulement de 50 à 40 km/h diminue la distance de
freinage de 65 à 45 mètres et l'énergie de choc de 36 %, diminuant ainsi la
gravité potentielle des accidents.
    -%SU: CPN
    -%RE: 40,65,66,67,68




Renseignements :

Renseignements: Eric Gamache, Attaché de presse, Aile parlementaire du
Parti Québécois, (418) 644-9318


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.