Récupération des matières recyclables : Les municipalités du Grand Montréal atteindront l'objectif gouvernemental de 60 % en 2008



    MONTREAL, le 12 nov. /CNW Telbec/ - Selon les derniers estimés de la
Communauté métropolitaine de Montréal, maintenant disponibles dans le nouveau
numéro du bulletin Perspective Grand Montréal, l'objectif de récupération des
matières recyclables fixé par le gouvernement dans sa Politique québécoise de
gestion des matières résiduelles 1998-2008, soit un taux de récupération de
60 %, devrait être atteint en 2008.
    Les nouveaux estimés disponibles démontrent que les municipalités du
Grand Montréal ont d'ores et déjà atteint un taux de récupération des matières
recyclables de 48 % en 2006, ce qui laisse présager qu'elles rencontreront
pleinement l'objectif gouvernemental.
    Ce résultat est fortement encourageant et démontre concrètement le fruit
des efforts consentis ces dernières années par le milieu municipal. L'objectif
de récupération des matières recyclables étant à portée de main, les
municipalités doivent désormais concentrer leur action sur la récupération des
matières organiques dont le taux se situait uniquement à 8 % en 2006.
    Le nouveau numéro du Perspective Grand Montréal indique, qu'au Québec,
les programmes de collecte et de traitement des résidus organiques sont
relativement peu développés. Ailleurs au Canada, la part des ménages qui
compostent ou qui participent à des programmes de compostage atteint 69 % à
Halifax, 41 % à Toronto, 31 % à Vancouver et uniquement 15 % dans le Grand
Montréal. Augmenter le taux de récupération des résidus organiques est
d'autant plus important que l'enfouissement de ce type de matières résiduelles
contribue à la contamination des sols et à l'émission de gaz à effet de serre.
    Les estimés maintenant disponibles démontrent par ailleurs que la
quantité de résidus ultimes (non valorisables) à enfouir devrait, malgré
l'atteinte des objectifs de récupération, être au même niveau en 2025 que ceux
observés actuellement, soit environ 1,3 million de tonnes. Dans ce contexte,
et compte tenu des orientations du Plan métropolitain de gestion des matières
résiduelles (PMGMR), la région doit considérer la mise en place d'alternatives
à l'enfouissement tant en ce qui concerne les matières organiques que les
résidus ultimes. Parmi les principales alternatives technologiques applicables
au contexte du Grand Montréal, on retrouve le compostage en système fermé, la
digestion anaérobie, l'incinération et la gazéification.
    Le bulletin Perspective Grand Montréal, ainsi qu'une étude portant sur
les alternatives technologiques à l'enfouissement sont maintenant disponibles
sur le site Internet de la Communauté au www.cmm.qc.ca.

    Créée le 1er janvier 2001, la Communauté métropolitaine de Montréal est
un organisme de planification, de coordination et de financement qui regroupe
82 municipalités, soit 3,6 millions de personnes réparties sur plus de
4 360 kilomètres carrés. La Communauté exerce un certain nombre de compétences
dans les domaines de l'aménagement du territoire, du développement économique,
du logement social, du transport en commun et de l'environnement.




Renseignements :

Renseignements: Philippe Rivet, Analyste en statistiques
métropolitaines, Communauté métropolitaine de Montréal, (514) 350-2550


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.