Recul du produit intérieur brut au Québec au premier trimestre 2009



    QUEBEC, le 29 juin /CNW Telbec/ - Le produit intérieur brut (PIB) aux
prix du marché recule de 4,8 % en termes réels, au taux annuel désaisonnalisé,
au premier trimestre 2009, après une diminution de 0,7 % au cours du quatrième
trimestre 2008 et une stagnation au troisième trimestre. Ce constat se compare
aux baisses annualisées de 5,4 % observées au Canada au premier trimestre 2009
et de 3,7 % au trimestre précédent. Tant au Québec qu'au Canada, le recul du
PIB résulte de la baisse de la demande intérieure finale amplifiée par
l'évolution négative des stocks, tandis que le secteur extérieur sauve quelque
peu la mise. C'est ce que nous apprend la publication de l'Institut de la
statistique du Québec, Comptes économiques du Québec, 1er trimestre 2009.

    L'investissement diminue et la consommation des ménages demeure anémique

    Au premier trimestre 2009, l'investissement total en capital fixe en
termes réels diminue de 6,2 % au taux trimestriel, soit une baisse de plus du
double du trimestre précédent. L'investissement recule tant du côté des
entreprises (- 6,5 %) que des administrations publiques (- 5,2 %). En ce qui
concerne les entreprises, les investissements en machines et matériel (- 11,7
%) continuent de décroître, et ce, depuis le début de 2008. De plus, cette
décroissance s'intensifie depuis le quatrième trimestre 2008. Au début de
2009, les entreprises mettent aussi un frein à leurs investissements en
construction résidentielle (- 3,7 %) et non résidentielle (- 4,0 %).
L'investissement en construction résidentielle se replie principalement sous
l'influence de la construction résidentielle neuve (- 7,5 %), qui affichait
cependant une hausse au cours des trois trimestres précédents. On observe
aussi une baisse du côté des dépenses en améliorations et modifications (- 0,9
%) et des coûts de transfert de propriété (- 0,9 %), ces derniers diminuant de
façon beaucoup moins marquée qu'au quatrième trimestre 2008.
    Les dépenses personnelles en biens et services de consommation (0,1 %)
bougent à peine, après la baisse de 0,7 % enregistrée au quatrième trimestre
2008. Ce sont les dépenses personnelles en biens (0,3 %) qui permettent cette
faible augmentation car les dépenses en services restent inchangées. Les
consommateurs mettent un frein aux dépenses en biens durables (- 1,6 %) un
deuxième trimestre consécutif, mais augmentent à nouveau leurs dépenses en
biens semi-durables (1,8 %) et non durables (0,9 %). Plus particulièrement,
les dépenses en transport et communication se réduisent de 2,3 %, à cause des
achats de véhicules automobiles et des dépenses en pièces et réparations. Les
dépenses en transport et communication sont en baisse depuis le troisième
trimestre 2008, surtout à cause des achats de véhicules automobiles. Les
consommateurs diminuent aussi leurs dépenses en biens et services personnels
(- 0,5 %) et en meubles, accessoires d'ameublement, équipement ménager et
entretien du ménage (- 0,2 %). Par ailleurs, les dépenses en vêtements et
chaussures (2,7 %) demeurent en hausse ainsi que les loyers bruts, les
combustibles et l'énergie (1,7 %).

    Le commerce extérieur atténue la baisse du PIB

    Le déficit du solde du commerce extérieur s'amenuise un deuxième
trimestre consécutif, conséquence d'un recul de 6,6 % des exportations totales
de biens et services, tandis que les importations régressent un peu plus, soit
de 7,4 %. La diminution des exportations provient principalement des
exportations internationales (- 8,8 %), bien que les exportations vers les
autres provinces soient aussi en baisse (- 2,9 %). Du côté des importations,
la baisse s'explique principalement par les importations internationales (-
9,2 %) et, dans une moindre mesure, par celles en provenance des autres
provinces (- 3,7 %).

    Diminution du revenu personnel et du revenu disponible

    Le revenu personnel enregistre une diminution de 0,6 % au premier
trimestre 2009 et s'établit à 259 milliards de dollars. Cette baisse provient
des revenus relatifs au travail (rémunération des salariés et revenu net des
entreprises individuelles et agricoles) qui baissent de 0,6 %, et aussi des
revenus de placement qui enregistrent une troisième baisse trimestrielle
consécutive (- 3,5 %). Ces diminutions sont en partie compensées par les
transferts en provenance des administrations publiques qui augmentent de 1,1
%, dont une hausse de 8,7 % des prestations d'assurance emploi. Par ailleurs,
les impôts directs et autres transferts des particuliers aux administrations
publiques (- 1,1 %) sont en baisse un quatrième trimestre consécutif. Malgré
la diminution des impôts, le revenu personnel disponible recule de 0,5 % au
premier trimestre. Exprimé en termes réels au moyen de l'indice implicite des
prix des dépenses de consommation, le revenu personnel disponible diminue de
0,3 %, après avoir enregistré une progression de 1,8 % au quatrième trimestre.

    Le produit intérieur brut par industrie

    Sur une base mensuelle, le produit intérieur brut réel aux prix de base
du Québec reste stable au mois de mars, après que l'économie eut reculé durant
quatre mois d'affilée. Les baisses survenues au cours des derniers mois sont
respectivement de 0,1 % en janvier 2009 et de 0,9 % en février. C'est ce que
nous indique la publication de l'Institut de la statistique du Québec, Produit
intérieur brut par industrie au Québec, mars 2009. En mars, la stagnation du
PIB résulte d'un fléchissement de la production dans les industries
productrices de biens (- 0,6 %) qui neutralise la progression de la production
dans les industries productrices de services (0,2 %).
    Le recul mensuel des industries productrices de biens est attribuable à
la faiblesse des industries de l'agriculture, de la foresterie, de la chasse
et de la pêche (- 1,6 %), de la fabrication (- 1,0 %) et de la construction (-
0,2 %). L'industrie de l'extraction minière, pétrolière et gazière (2,8 %) et
celle des services publics (0,6 %) sont les deux seules industries de biens
dont la production s'apprécie. Du côté des industries de services, la
croissance provient principalement du commerce de détail (2,0 %), de la
finance et des assurances, des services immobiliers et de location à bail et
de la gestion de sociétés et d'entreprises (0,6 %) et, dans une moindre
mesure, des soins de santé et assistance sociale (0,4 %) et des services
d'enseignement (0,3 %). Par ailleurs, on observe une baisse dans la production
des industries du transport et de l'entreposage (- 2,0 %), des arts, des
spectacles et des loisirs (- 1,0 %), de l'information et de la culture (- 0,9
%), du commerce de gros (- 0,8 %) et des services administratifs, des services
de soutien, des services de gestion des déchets et des services
d'assainissement (- 0,7 %), pendant que la production dans les administrations
publiques demeure stable.

    -------------------------------------------------------------------------
    L'Institut de la statistique du Québec célèbre en 2009 ses dix ans
d'existence, déjà 10 ans. A titre de coordonnateur statistique pour le Québec,
l'Institut produit, analyse et diffuse des informations statistiques
officielles, objectives et de qualité sur différents aspects de la société
québécoise. La pertinence de ses travaux en fait un allié stratégique pour les
décideurs et tous ceux qui désirent en connaître davantage sur le Québec.

    
    Sources : Richard Barbeau
              Tél. : 418 691-2411, poste 3195
              Réjean Aubé
              Tél. : 418 691-2411, poste 3142
              Economistes
              Institut de la statistique du Québec

              Sylvain Carrier
              Responsable des relations avec les médias
              Tél. : 418 691-2403, poste 3329
              Cellulaire : 418 655-2411
              Institut de la statistique du Québec

              Centre d'information et de documentation
              Tél. : 418 691-2401
              ou 1 800 463-4090 (sans frais d'appel au Canada
              et aux Etats-Unis)
              Site Web de l'Institut : www.stat.gouv.qc.ca
    
    -%SU: TAX
    -%RE: 1




Renseignements :

Renseignements: Richard Barbeau, (418) 691-2411, poste 3195; Réjean
Aubé, (418) 691-2411, poste 3142; Economistes, Institut de la statistique du
Québec; Sylvain Carrier, Responsable des relations avec les médias, (418)
691-2403, poste 3329, Cellulaire: (418) 655-2411, Institut de la statistique
du Québec; Centre d'information et de documentation, (418) 691-2401,
1-800-463-4090 (sans frais d'appel au Canada et aux Etats-Unis); Site Web de
l'Institut : www.stat.gouv.qc.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.