Reconstruction de l'échangeur Turcot - LE GOUVERNEMENT LIBERAL DOIT REFAIRE SES DEVOIRS



    QUEBEC, le 17 juin /CNW Telbec/ - Le député de Verchères et porte-parole
de l'opposition officielle en matière de transports, Stéphane Bergeron,
demande au gouvernement libéral de se rendre à l'évidence, de considérer le
consensus qui se dégage devant le BAPE contre le projet de l'échangeur Turcot
à Montréal, tel que présenté par le ministère des Transports, et de revoir
l'ensemble du projet.
    "Le ministère des Transports et la ministre Boulet doivent retourner à
leur table de travail. Les voix s'élèvent contre le projet, tant pour son
concept passéiste que son mode de réalisation en formule PPP. Qu'attend la
ministre des Transports pour revoir son projet et en faire un projet du 21e
siècle?", s'interroge le député de Verchères.
    Le député Bergeron considère comme un mensonge éhonté l'affirmation de la
ministre Boulet qui a dit aujourd'hui à l'Assemblée nationale qu'une séance
d'information avait été offerte à l'opposition officielle, au mois de mars
dernier, et que cette dernière n'aurait alors fait "aucun commentaire".
    "Nous avons passé 90 minutes avec le sous-ministre, la ministre elle-même
et son chef de cabinet, période au cours de laquelle nous avons posé moult
questions et soulevé de nombreuses objections. Ce n'est pas ce que j'appelle
n'avoir formulé "aucun commentaire"... Le pire, c'est que trois mois plus
tard, le ministère n'a rien de plus à nous proposer que ce qu'il nous avait
alors présenté. Avons-nous d'autre choix que de conclure à une flagrante
mauvaise foi, sur tous les fronts, de la part de ce gouvernement", a dénoncé
M. Bergeron.

    Il faut élargir le mandat du BAPE

    Le Parti Québécois s'inquiète aussi de la légitimité et de la pertinence
de l'analyse qu'effectuera le BAPE dans le cadre des paramètres qui lui sont
imposés. "Le mandat du BAPE est beaucoup trop circonscrit. Nous exigeons que
la ministre de l'Environnement, Line Beauchamp, élargisse le mandat du BAPE
afin que soient intégrés dans son analyse l'optimisation de l'utilisation du
transport collectif, l'aménagement urbain, incluant le logement social,
l'impact sur l'environnement et sur la santé publique", a ajouté le député de
L'Assomption et porte-parole de l'opposition officielle en matière
d'environnement, Scott McKay.
    "Personne ne croit au mode de financement en formule PPP pour le projet
de l'échangeur Turcot, à part Pierre Lefebvre de l'Agence des PPP. Les
groupes, les experts et les individus sont unanimes à l'effet que le mode
conventionnel est à privilégier dans ce dossier. Même la ministre des
Transports, en coulisses, ne se gêne plus pour le dire. Qu'attend le
gouvernement pour abandonner officiellement le PPP", se demande le député de
Richelieu et porte-parole pour le Conseil du trésor, la fonction publique et
les services gouvernementaux, Sylvain Simard.
    Rappelons que les délégués, réunis à Rivière-du-Loup dans le cadre de la
Conférence nationale des présidentes et présidents du Parti Québécois, ont
adopté à l'unanimité une proposition d'urgence réclamant l'élargissement du
mandat du BAPE, de même que la réalisation du projet en mode conventionnel.
    -%SU: TRN,CPN
    -%RE: 40




Renseignements :

Renseignements: Eric Gamache, Attaché de presse, Aile parlementaire du
Parti Québécois, (418) 643-2743


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.