Reconstitution de la bataille des plaines d'Abraham - AUCUN GOUVERNEMENT NE DOIT ETRE ASSOCIE A CET EVENEMENT



    LA MALBAIE, QC, le 28 janv. /CNW Telbec/ - Dans le cadre du caucus des
députés du Parti Québécois, réunis à La Malbaie pour les deux prochains jours,
la chef de l'opposition officielle et députée de Charlevoix, Pauline Marois,
accompagnée de la députée de Taschereau, leader adjointe et porte-parole pour
la Capitale nationale, Agnès Maltais, et du député de Bourget et porte-parole
en matière de culture et communications, Maka Kotto, a fait savoir que les
membres de l'aile parlementaire du Parti Québécois ne seront pas présents à la
reconstitution de la bataille des plaines d'Abraham organisée dans le cadre
des commémorations entourant son 250e anniversaire.
    "Nous déplorons l'approche que l'on veut donner à cet événement. Pour
nous, il s'agit d'un événement tragique. Nous croyons que s'il y a une chose
qui doit être rappelée lors de la reconstitution des événements de 1759, c'est
d'abord le début de la fin de la Nouvelle-France, la survivance, la résilience
et le courage du peuple français d'Amérique qui a pu survivre malgré la
conquête, malgré le fait que Québec ait été assiégée, que nos ancêtres aient
souffert, que nos fermes aient été brûlées, que des milliers d'hommes et de
femmes sont morts. Nous avons été conquis", a déclaré Pauline Marois.
    Si le Parti Québécois croit qu'il y a un devoir de mémoire envers nos
ancêtres, envers nos aieuls qui ont fait des sacrifices, aucun gouvernement ne
doit être associé, de près ou de loin, à cette reconstitution. Toutes les
instances gouvernementales devraient se retirer de l'organisation de cet
événement. "Jean Charest devrait d'ailleurs demander au gouvernement fédéral
de cesser sa participation à cet événement. Quand on a vu ce que le fédéral a
fait avec le 400e de Québec, il y a de quoi être inquiet de ce qu'il pourrait
faire avec ce rappel historique. Ce n'est pas non plus le rôle de la
Commission des champs de bataille d'organiser un tel événement", a-t-elle
ajouté.
    "La quête pour notre liberté reste inachevée. Notre combat se poursuit.
Nous voulons mettre en place des actions qui nous permettront de faire notre
propre lecture des événements et d'analyser ses conséquences. Ainsi, nous
déposerons une motion à la reprise de la session parlementaire et nous
organiserons un colloque sur le sujet", a conclu Pauline Marois.
    -%SU: CPN
    -%RE: 37




Renseignements :

Renseignements: Pascal Monette, Directeur des communications, (514)
229-2730

Profil de l'entreprise

Cabinet du chef de l'Opposition officielle

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.