Recommandation pour la couverture d'un nouveau médicament : une étape positive pour les Canadiens atteints d'épilepsie non contrôlée

Le PCEM soutient l'accès à un nouveau traitement d'appoint pour contrôler les crises épileptiques partielles chez les adultes

TORONTO, le 13 mai /CNW/ - Le 29 avril 2011, le Comité consultatif canadien d'expertise sur les médicaments (CCCEM), par l'intermédiaire du Programme commun d'évaluation des médicaments (PCEM), a recommandé que VimpatMC (lacosamide) soit inscrit sur la liste des médicaments couverts par les régimes publics d'assurance médicaments des provinces et des territoires, à titre de traitement adjuvant ou d'appoint pour les patients répondant à certains critères. VimpatMC est un nouveau médicament antiépileptique (MAE) approuvé par Santé Canada comme traitement d'appoint pour le contrôle des crises partielles chez les patients adultes qui n'obtiennent pas de résultats satisfaisants avec un traitement traditionnel.

« Bien que nous soyons très satisfaits de cette recommandation positive en faveur de la prise en charge de VimpatMC, nous savons aussi qu'il s'agit seulement de la première étape pour que les patients aient accès à ce nouveau traitement de l'épilepsie dans tout le Canada. Les gouvernements des provinces et des territoires doivent maintenant passer à l'étape suivante et faire en sorte que VimpatMC soit couvert par leur régime public d'assurance médicaments », a déclaré Gail Dempsey, présidente de l'Alliance canadienne de l'épilepsie.

« Les symptômes de l'épilepsie peuvent poser d'importants défis aux personnes atteintes de ce trouble neurologique courant. Les nombreux Canadiens qui s'efforcent de contrôler leurs crises comptent sur leur régime public provincial d'assurance médicaments pour accéder aux traitements dont ils ont besoin pour améliorer leur qualité de vie », a ajouté Mme Dempsey.

Avant l'approbation de VimpatMC par Santé Canada en septembre 2010, cela faisait près d'une décennie qu'un nouveau traitement de l'épilepsie n'avait été approuvé au Canada. Environ 30 % des personnes vivant avec l'épilepsie sont aux prises avec des crises non contrôlées, ce qui souligne le fait qu'il faut continuer à développer de nouveaux médicaments antiépileptiques et à faire en sorte qu'ils soient couverts par les régimes publics d'assurance médicaments afin que tous les patients admissibles puissent avoir accès à toutes les options de traitement.

Lors de l'examen de VimpatMC, le Comité a estimé qu'en dépit de la disponibilité de nombreux médicaments antiépileptiques, un besoin reste non comblé et cela a un impact majeur sur la qualité de vie des patients.

« Je salue le Comité pour avoir reconnu l'importance du jugement clinique d'un médecin spécialiste de l'épilepsie dans son processus de prise de décision au moment de prescrire des traitements d'appoint comme VimpatMC aux patients aux prises avec des crises non contrôlées », a déclaré le DRichard McLachlan, professeur, département des sciences neurologiques cliniques, Université Western Ontario, et directeur médical, programme sur l'épilepsie, London Health Sciences Centre.

Les critères définis par le PCEM recommandent que VimpatMC soit inscrit sur la liste des médicaments pour les patients aux prises avec des crises partielles réfractaires suivis par un médecin ayant de l'expérience dans le traitement de l'épilepsie, ainsi que pour les patients recevant deux médicaments antiépileptiques ou plus et chez qui tous les autres médicaments antiépileptiques ont été inefficaces ou inadaptés.

L'épilepsie au Canada
L'épilepsie est une maladie neurologique chronique qui touche environ 300 000 personnes au Canada. La maladie est causée par des décharges électriques excessives et anormales des cellules nerveuses, ou neurones, dans le cerveau. Elle est caractérisée par une tendance à vivre des crises récurrentes. Elle peut avoir des conséquences graves sur l'autonomie, la productivité et la qualité de vie en général des personnes qui en sont atteintes. Elle peut aussi être à l'origine de problèmes importants, notamment la difficulté de trouver un emploi, la perte du privilège de conduire dans certaines provinces, un déclin des fonctions cognitives, des troubles de la mémoire et un taux de mortalité accru. Les personnes vivant avec l'épilepsie doivent aussi composer avec d'importants préjugés associés aux crises.

L' Alliance canadienne de l'épilepsie
L'Alliance canadienne de l'épilepsie (ACE) est un réseau pancanadien regroupant différentes associations communautaires qui se consacrent à la promotion de l'autonomie et de la qualité de vie des personnes atteintes d'épilepsie et de leurs familles en offrant des services d'information, de soutien, de défense des droits et de sensibilisation du public. Le réseau de l'ACE comprend des associations d'épilepsie reconnues, issues de milieux ruraux ou urbains, et qui œuvrent d'un bout à l'autre du pays au niveau local ou provincial. On retrouve présentement parmi les organismes membres de l'ACE, des associations situées à Terre-Neuve-et-Labrador, en Nouvelle-Écosse, au Québec, en Ontario, en Saskatchewan, en Alberta et en Colombie-Britannique. Veuillez consulter www.epilepsymatters.com pour en savoir plus.


SOURCE Alliance canadienne de l'épilepsie

Renseignements :

Gail Dempsey
Présidente, Alliance canadienne de l'épilepsie
Directrice exécutive, Épilepsie Terre-Neuve-et-Labrador
709-722-0502
executivedirector@epilepsynl.com

Profil de l'entreprise

Alliance canadienne de l'épilepsie

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.