Recherche UdeM : Les filles hyperactives font face à de graves problèmes à l'âge adulte



    Une importante étude démontre que les filles du niveau primaire qui sont
    hyperactives ont besoin de programmes de prévention intensifs

    MONTREAL, le 20 mars /CNW Telbec/ - Les filles qui sont hyperactives sont
plus susceptibles de devenir des fumeuses, de sous-performer à l'école ou au
travail et d'être attirées par des relations mentalement abusives à l'âge
adulte, selon une étude conjointe de chercheurs de l'Université de Montréal et
du University College London (UCL).
    L'étude, qui a été publiée dans le dernier numéro de la revue Archives of
General Psychiatry, a suivi 881 filles canadiennes de l'âge de six ans à l'âge
de 21 ans pour déterminer comment un comportement hyperactif ou agressif dans
l'enfance pouvait avoir une incidence sur les débuts de l'âge adulte. L'équipe
de recherche a constaté qu'une fille sur dix suivie dans le cadre de l'étude
montrait des niveaux élevés de comportement hyperactif. Une autre fille sur
dix montrait des niveaux élevés de comportement tant hyperactif qu'agressif.
    Veuillez consulter le http://nouvelles.umontreal.ca/content/view/1169/131
pour lire le reste du communiqué.




Renseignements :

Renseignements: Sylvain-Jacques Desjardins, Attaché de presse
international, Université de Montréal, (514) 343-7593,
sylvain-jacques.desjardins@umontreal.ca

Profil de l'entreprise

Université de Montréal

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.