Réactions des MEQ aux mesures proposées pour la francisation des entreprises



    
    -------------------------------------------------------------------------
           "LES MEQ FAVORABLES AUX INITIATIVES EN RAISON DE LEUR
                       ASPECT INCITATIF ET VOLONTAIRE"
           déclare Jean-Luc Trahan, président-directeur général des
               Manufacturiers et Exportateurs du Québec (MEQ)
    -------------------------------------------------------------------------
    

    MONTREAL, le 20 mars /CNW Telbec/ - Le président-directeur général des
MEQ, Jean-Luc Trahan, reconnaît que le gouvernement du Québec doit jouer un
rôle actif dans la promotion du français et espère que les 12 millions de
dollars qu'il consacre aujourd'hui au renforcement de la promotion de la
langue française inciteront les entreprises, si elles le jugent nécessaire, à
développer des initiatives pour améliorer la situation du français.
    "Il faut éviter d'ajouter au fardeau réglementaire des manufacturiers.
L'automne dernier, dans le cadre d'un sondage que l'association a mené auprès
de manufacturiers québécois et canadiens, la grande majorité des répondants
ont indiqué qu'ils souhaitaient voir réduire leur fardeau réglementaire", a
précisé le président-directeur général des MEQ.
    "Nous sommes donc favorables aux initiatives annoncées aujourd'hui dans
la mesure où ces dernières soient incitatives et volontaires. Nous sommes donc
d'accord avec les interventions du gouvernement visant à promouvoir le
français au travail dans un contexte qui récompense l'action plutôt que de
pénaliser l'inaction", a indiqué Jean-Luc Trahan.
    Toutefois, en raison de la conjoncture difficile avec laquelle doivent
conjuguer les manufacturiers québécois, soit la force du dollar, la hausse des
coûts de l'énergie, le ralentissement de l'économie américaine et le
resserrement du crédit, la priorité des manufacturiers doit être d'améliorer
leur position concurrentielle. Pour ce faire, les entreprises doivent chercher
à tirer profit au maximum des mesures proposées par le gouvernement dans son
récent Budget, telles que l'abolition de la taxe sur le capital, le crédit
d'impôt à l'investissement pour le matériel de fabrication et de
transformation et le prolongement de l'amortissement accéléré pour le matériel
de fabrication et de transformation du secteur manufacturier. "Ces mesures
permettront aux manufacturiers de créer de la richesse, d'investir dans leur
productivité et de développer de nouveaux marchés", a conclu Jean-Luc Trahan.

    A propos des MEQ

    L'association des Manufacturiers et Exportateurs du Québec a pour mission
de stimuler la compétitivité de l'industrie et la croissance de ses
exportations. Le secteur manufacturier constitue le plus important secteur
d'activité économique au Québec avec 10 000 sociétés qui représentent 20% du
PIB au Québec et emploie près de 550 000 personnes. L'industrie est
responsable de 75% des activités de recherche et développement privées et de
86% des exportations québécoises.




Renseignements :

Renseignements: Robert Davis, Vice-président, Affaires publiques,
Recherche et Analyse, MEQ, (514) 866-7774 (2110), robert.davis@meq.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.