Réaction de l'Association québécoise des indépendants du pétrole (AQUIP) à la suite de la publication d'une série d'articles portant sur le prix de l'essence à Québec



    MONTREAL, le 31 août /CNW Telbec/ - "L'AQUIP appuie la proposition
gouvernementale d'effectuer une analyse approfondie des faits mentionnés dans
la série d'articles publiés dans le Soleil entre le 29 et le 31 août dernier.
    Les articles regorgent d'insinuations selon lesquelles les détaillants
d'essence se rempliraient les poches aux dépens des consommateurs. Il faut que
ces accusations injustes cessent", a déclaré Sonia Marcotte, économiste,
présidente-directrice générale de l'AQUIP.
    La série d'articles ne fait jamais allusion aux coûts d'exploitation du
détaillant et à la marge de profit net qu'il tire de ses opérations. Ce qui
constitue une erreur qui donne libre cours aux pires insinuations.
    Il est temps que la réalité reprenne le pas sur les insinuations.
    Pour y arriver, il faut établir

    
    - la marge de détail du détaillant de Québec,
    - connaître la valeur de ses coûts d'exploitation pour évaluer ses
      profits nets,
    - établir ainsi s'il y a exagération,
    - comparer les prix hors taxes des consommateurs de Québec avec ceux des
      consommateurs du Québec et du reste du Canada et
    - établir clairement les trois facteurs qui établissent le coût de
      l'essence que doivent payer les consommateurs. Ainsi, il faut établir
      objectivement ce qui, du coût du pétrole brut, de la marge de raffinage
      ou de la marge du détaillant fait en sorte que les prix des carburants
      soient passés d'environ 0,50 $ en 1999 à plus de 1,00 $ aujourd'hui.
    

    L'AQUIP comprend l'inquiétude légitime des consommateurs. Voilà pourquoi
elle milite en faveur d'un débat éclairant qui établit les faits avant de
jeter injustement la pierre à qui que ce soit. L'AQUIP rappelle que la moyenne
de la marge de détail de Québec s'établit, en 2009, à 0,065 $. Pour l'ensemble
du Québec, elle se situe à 0,058 $ et pour Montréal 0,056 $. En comparaison,
la marge de Toronto est à 0,072 $, celle de Calgary 0,068 $ et à 0,073 $ pour
l'ensemble des grandes villes canadiennes.
    Comme on peut le constater, les détaillants de Québec ne donnent pas dans
l'exagération. Il faut éviter de mettre les détaillants dans des conditions
intenables qui feront en sorte qu'ils devront renoncer à tout profit et
s'enliser dans les ventes à perte.
    Si cela devait se produire, on assistera à la concentration du marché
entre les mains de quelques grandes multinationales. A cet égard, il est bon
de se remémorer ce que déclarait sous serment devant la Régie de l'énergie
l'expert de Costco, monsieur Joseph J. Leto :
    "Et, une des choses que nous avons présentées dans notre étude sur les
grandes surfaces, c'est que nous prévoyons, alors que certains de ces marchés
atteindront la maturation de l'achalandage des grandes surfaces, nous
prévoyons le retour des marges que nous avons perdues, vous savez, au cours
des quelques dernières années."

    
    Régie de l'énergie
    Audience du 3 avril 2003
    Notes sténographiques disponibles sur Internet (Site de La Régie de
    l'énergie)
    Panel Costco
    Interrogatoire
    Me Christian Immer
    Page 64.
    




Renseignements :

Renseignements: Sonia Marcotte, (514) 355-9600

Profil de l'entreprise

ASSOCIATION QUEBECOISE DES INDEPENDANTS DU PETROLE

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.