Réaction de la plus importante association étudiante francophone de campus aux propositions de la CDJ-ADQ en matière d'éducation postsecondaire



    MONTREAL, le 11 fév. /CNW Telbec/ - La Fédération des associations
étudiantes du campus de l'Université de Montréal (FAECUM) estime que les
positions prises publiquement par la Commission des Jeunes de l'Action
démocratique du Québec (CDJ-ADQ), plus tôt aujourd'hui, contribuent au
nécessaire débat public sur l'importance de l'éducation postsecondaire au
Québec. En fait, la FAECUM ne partage pas l'avis de la CDJ-ADQ en matière de
frais de scolarité, mais est toutefois d'avis que le dégel des frais de
scolarité tel qu'appliqué par le gouvernement Charest depuis septembre dernier
ne s'inscrit dans aucune perspective cohérente à long terme.
    Ainsi, la FAECUM accueille favorablement le discernement avec lequel la
CDJ-ADQ a présenté ses suggestions en matière d'aide financière aux études.
Cette dernière propose que le calcul d'aide financière octroyée aux étudiants
exclue enfin la pension alimentaire. Julie Bouchard, secrétaire générale de la
FAECUM, exprimait son enthousiasme en ces termes : "Comment justifier que
l'AFE considère la pension alimentaire d'une mère monoparentale aux études
comme une source de revenus? C'est absurde. Il était temps qu'un acteur
politique reprenne enfin la balle au bond pour attirer l'attention des
décideurs sur cette injustice! Le mouvement étudiant revendique l'exclusion de
la pension alimentaire du calcul d'aide financière depuis belles lurettes."
    De plus, la CDJ-ADQ demande l'indexation des dépenses admises. A cet
effet, les ajustements de 11 millions de dollars annoncés par la ministre de
l'Education, du Loisir et du Sport en juin dernier ne comblent pas du tout le
manque à gagner total de 71 millions de dollars pour combler uniquement
l'indexation des dépenses admises depuis 2003. La ministre a d'ailleurs
reconnu elle-même, en commission parlementaire au printemps, que le programme
d'AFE est cruellement sous-financé.
    Par ailleurs, la plus importante association étudiante francophone de
campus au Québec souligne la lucidité de la CDJ-ADQ en regard des besoins
financiers criants des institutions d'enseignement postsecondaires québécoises
- 400 millions de dollars par année! Cependant, la FAECUM réfute l'idée selon
laquelle des frais de scolarité plus élevés sont garants d'une qualité accrue
des études, et croit plutôt que cela ne provoque qu'une réduction de
l'accessibilité. De plus, aucune preuve ne démontre qu'une telle mesure
garantirait un financement plus adéquat à nos universités, fer de lance du
développement du Québec.

    Depuis plus de 30 ans, la Fédération des associations étudiantes du
campus de l'Université de Montréal (FAECUM) défend et promeut les droits et
intérêts académiques, politiques, sociaux et économiques des étudiants. Forte
de 81 associations étudiantes qui représentent 33 000 membres, la FAECUM est
la plus importante association étudiante de campus au Québec. www.faecum.qc.ca




Renseignements :

Renseignements: Alexandre Ducharme, attaché de presse, FAECUM,
cellulaire: (514) 497-2602

Profil de l'entreprise

Fédération des associations étudiantes du campus de l'Université de Montréal

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.