Réaction de la FEC-CSQ au dépôt du Comité patronal de négociation des
collèges (CPNC) - Une position patronale décevante

MONTRÉAL, le 20 déc. /CNW Telbec/ - "Alors que le dépôt rapide des demandes patronales permettait d'espérer une réelle ouverture à la négociation, les propositions du gouvernement et de la Fédération des cégeps sont décevantes. Elles ne répondent en rien, pour l'instant, aux besoins nécessaires pour améliorer les conditions d'enseignement pourtant mis de l'avant dans le rapport du Comité paritaire sur la profession enseignante."

Telle est la réaction de M. Mario Beauchemin, président de la Fédération des enseignantes et enseignants de cégep (FEC-CSQ), affiliée à la Centrale des syndicats du Québec, au dépôt du Comité patronal de négociation des collèges (CPNC) effectué au cours des derniers jours.

"Il est surprenant de constater que devant notre volonté de mieux reconnaître le travail de toutes les enseignantes et de tous les enseignants, la partie patronale répond en demandant plus de contrôle", de déclarer M. Mario Beauchemin.

Une volonté patronale de porter atteinte à l'autonomie professionnelle

Plusieurs éléments du dépôt patronal présenté à la FEC-CSQ dénotent une volonté d'accroître la reddition de comptes du personnel enseignant. Pour l'ensemble des enseignantes et des enseignants permanents ou non permanents, cela pourrait se traduire par une obligation d'imputabilité au regard de chacune des fonctions individuelles et collectives. Pour les précaires, déjà soumis à l'insécurité d'emploi, les demandes patronales viendraient ajouter des barrières supplémentaires à l'accès à la permanence. "Certaines de ces mesures nous font craindre des prises de décisions arbitraires de la part des directions, alors que la culture des cégeps repose davantage sur la collégialité", de préciser M. Mario Beauchemin.

Remettre de l'avant nos demandes syndicales pour entamer une véritable négociation

Rappelons que les demandes propres à la FEC-CSQ ont été présentées le 28 octobre et ont pour but d'assurer le développement et l'accessibilité du réseau collégial partout au Québec. Nos demandes mettent particulièrement de l'avant la nécessité d'apporter un financement de l'enseignement adapté aux besoins réels notamment pour les cohortes à faibles effectifs étudiants. Les demandes de la Fédération visent également à s'attaquer aux problèmes de la précarité, à améliorer les conditions de travail à la formation continue et à apporter des réponses aux revendications liées à la conciliation famille-travail. "À l'heure actuelle, nous ne pouvons que constater nos écarts de positions hormis peut-être un ou deux éléments. Cependant, c'est le début du processus et nous réaffirmons notre volonté de négocier afin d'augmenter, notamment, le nombre d'enseignantes et d'enseignants dans le réseau", de conclure le président de la FEC-CSQ.

Profil de la Fédération des enseignantes et enseignants de cégep (FEC-CSQ)

La Fédération des enseignantes et enseignants de cégep est un regroupement de syndicats d'enseignantes et d'enseignants provenant de plusieurs régions du Québec. Affiliée à la Centrale des syndicats du Québec (CSQ), la FEC-CSQ a toujours milité pour que les cégeps aient les moyens d'offrir aux étudiantes et aux étudiants une formation de qualité, préparatoire au marché du travail ou à l'université, tout en contribuant au développement de personnes libres et autonomes.

SOURCE CSQ

Renseignements : Renseignements: Claude Girard, Attaché de presse, CSQ, Cell.: (514) 237-4432, girard.claude@csq.qc.net


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.