Réaction de la FAC aux résultats des élections - Un gouvernement sous surveillance



    MONTREAL, le 27 mars /CNW Telbec/ - La Fédération autonome du
collégial (FAC) veut aujourd'hui saluer l'ensemble des candidates et candidats
de tout horizon qui, par leur implication, leur conviction et leur dévouement,
ont insufflé dynamisme et vitalité à la démocratie québécoise lors de la
dernière campagne électorale. Au terme d'une lutte électorale parmi les plus
serrées de l'histoire, près de 70 % des Québécoises et Québécois s'opposent au
gouvernement du Parti libéral du Québec. Le premier ministre Charest ne peut
ignorer un tel désaveu de ses politiques. Dans le meilleur intérêt du Québec,
tous devront éviter les mesquineries partisanes ou les manoeuvres
électoralistes pour proposer des orientations politiques qui sauront le mieux
répondre aux aspirations de l'ensemble de la population québécoise.
    A cet égard, la FAC rappelle que l'accessibilité à un enseignement
supérieur de qualité sur l'ensemble du territoire québécois demeure l'un des
consensus largement réaffirmés partout au Québec. Manifestement, le
financement de l'enseignement supérieur, et plus précisément celui des cégeps,
devra compter au nombre des priorités du gouvernement dans les mois qui
viennent. Selon le président de la FAC, Jean-Claude Drapeau, "les carences du
financement en enseignement supérieur ont trop longtemps sévi. La situation
est particulièrement pénible dans le réseau des cégeps où le réinvestissement
nécessaire pour revenir au niveau de 1995-1996 est évalué à plus de
300 millions de dollars." A l'évidence, le gouvernement Charest doit mettre au
rancart sa promesse de réduire les impôts des particuliers et réinvestir dans
les cégeps et les universités les transferts fédéraux excédentaires annoncés
dans le budget Flaherty. "L'injection de ressources additionnelles est
nécessaire pour assurer et développer les services directs aux étudiantes et
étudiantes, entre autres dans les salles de classe. Mais plus encore, il faut
faire en sorte que l'accessibilité à des programmes d'études de qualité soit
une réalité partout au Québec. Or, en raison du sous-financement du réseau
collégial, trop de cégeps de région voient l'existence de plusieurs de leurs
programmes menacée. Il faut de toute urgence corriger cette iniquité", déclare
Jean-Claude Drapeau.
    Parmi les priorités auxquelles le prochain gouvernement devra s'attaquer,
le développement concret de l'ensemble des régions du Québec apparaît
incontournable. "Le gouvernement se doit de mettre de l'avant une réelle
politique des régions afin de leur assurer de véritables possibilités de
croissance. Ce parti pris envers les régions du Québec nous apparaît, à la
FAC, indissociable d'actions concrètes en faveur de l'occupation véritable du
territoire", soutient le président de la fédération syndicale. "Le
gouvernement doit analyser différentes mesures incitatives, c'est certain.
Mais il doit assurer que les institutions essentielles au développement et à
l'épanouissement des populations dans les régions puissent pleinement remplir
leur rôle. Au risque de se répéter, la question du plein financement des
cégeps est au coeur d'une véritable politique des régions", poursuit
Jean-Claude Drapeau
    La FAC exhorte enfin le gouvernement Charest à travailler dans le sens
d'une meilleure répartition de la richesse dans la société québécoise. Selon
Jean-Claude Drapeau : "Avec la montée de l'Action démocratique du Québec, les
pressions seront considérables pour mettre de l'avant des mesures préconisant
la privatisation partielle de services publics en santé et en éducation. Il y
a pourtant tout lieu d'exercer une extrême vigilance à l'endroit de cette
approche qui ne saurait, à terme, qu'engendrer de plus grandes iniquités au
sein de la population." A l'évidence, la population a servi un très sérieux
avertissement au gouvernement Charest, qui ne détient aucun mandat pour porter
atteinte aux services publics.

    La Fédération autonome du collégial est une organisation syndicale qui
représente quelque 4 000 enseignantes et enseignants de cégep répartis sur
l'ensemble du territoire québécois. Elle s'emploie, jour après jour, à
défendre les meilleures conditions d'enseignement pour ses membres, tout en
développant une réflexion pédagogique novatrice centrée sur la réussite des
étudiantes et étudiants et sur l'accessibilité aux études collégiales pour
l'ensemble des Québécoises et des Québécois. (www.lafac.qc.ca)




Renseignements :

Renseignements: Jean-Claude Drapeau, président, (514) 943-0329; Source:
Guy Desmarais, vice-président aux communications, (514) 943-9561

Profil de l'entreprise

FEDERATION AUTONOME DU COLLEGIAL

Renseignements sur cet organisme

QUEBEC : ELECTIONS 2007

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.