Réaction de la FAC à la nomination de Mme Michelle Courchesne - Le réseau des cégeps doit être une priorité de la nouvelle ministre de l'Education



    MONTREAL, le 18 avril /CNW Telbec/ - Même si elle accueille avec prudence
la nomination de Mme Michelle Courchesne au ministère de l'Education, du
Loisir et du Sport (MELS), la Fédération autonome du collégial (FAC) assure la
nouvelle ministre de sa plus entière collaboration dans tous les dossiers
touchant le réseau des cégeps. A cet égard, la FAC souhaite d'ailleurs
rencontrer rapidement la nouvelle ministre afin de discuter des orientations
qu'elle souhaite donner aux politiques ministérielles à l'endroit de
l'enseignement supérieur et, plus particulièrement, du réseau des cégeps.
    La formation du nouveau conseil des ministres est l'occasion pour la FAC
de rappeler au gouvernement Charest et à la nouvelle ministre de l'Education,
Mme Courchesne, que l'accessibilité à un enseignement supérieur de qualité sur
l'ensemble du territoire québécois demeure un des consensus largement
réaffirmés partout au Québec. Le financement de l'enseignement supérieur, et
plus précisément celui des cégeps, devra manifestement compter au nombre des
priorités du gouvernement et du MELS dans les mois qui viennent. Selon le
président de la FAC, Jean-Claude Drapeau : "Les carences du financement en
enseignement supérieur ont trop longtemps sévi." Le gouvernement Charest
aurait tout avantage à mettre au rancart sa promesse de réduire les impôts des
particuliers, et à réinvestir dans les cégeps. "L'injection de ressources
additionnelles est nécessaire pour assurer et développer les services directs
aux étudiantes et étudiants, entre autres dans les salles de classe. Mais plus
encore, il faut faire en sorte que l'accessibilité à des programmes d'études
de qualité soit une réalité partout au Québec. Or, en raison du
sous-financement du réseau collégial, trop de cégeps de région voient
l'existence de plusieurs de leurs programmes menacée. Il faut de toute urgence
corriger cette iniquité", soutient Jean-Claude Drapeau.
    La tâche qui attend la nouvelle ministre de l'Education est colossale.
"Mme Courchesne se doit de rétablir le dialogue avec les principaux acteurs du
milieu collégial, dont évidemment les enseignants et enseignantes. Nous ne
pouvons que souhaiter que la ministre tienne compte de nos préoccupations
envers l'avenir de l'enseignement collégial, que celles-ci soit en lien avec
les modifications projetées au Règlement sur le régime des études collégiales,
la multiplication des autorisations provisoires de programme ou la place
fondamentale de la formation générale dans la formation collégiale", conclut
le président de la FAC.

    La Fédération autonome du collégial est une organisation syndicale qui
représente quelque 4 000 enseignantes et enseignants de cégep répartis sur
l'ensemble du territoire québécois. Elle s'emploie, jour après jour, à
défendre les meilleures conditions d'enseignement pour ses membres, tout en
développant une réflexion pédagogique novatrice centrée sur la réussite des
étudiantes et étudiants et sur l'accessibilité aux études collégiales pour
l'ensemble des Québécoises et des Québécois. (www.lafac.qc.ca)




Renseignements :

Renseignements: Jean-Claude Drapeau, président, (514) 943-0329; Source:
Guy Desmarais, vice-président aux communications, (514) 943-9561

Profil de l'entreprise

FEDERATION AUTONOME DU COLLEGIAL

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.