Réaction de la CSN à la mise à jour économique du ministre des Finances Jim Flaherty : Un festival de baisses d'impôt



    MONTREAL, le 30 oct. /CNW Telbec/ - "La mise à jour économique du
ministre des Finances Jim Flaherty montre encore une fois que le gouvernement
fédéral nage dans de plantureux surplus, ce qui donne lieu à un joyeux
festival de baisses d'impôt. Soixante milliards de dollars sur cinq ans, c'est
beaucoup d'argent. Pour un gouvernement minoritaire qui veut séduire
l'électorat en vue d'une prochaine campagne électorale, on ne peut imaginer un
meilleur scénario", a déclaré la présidente de la CSN, Claudette Carbonneau.
    La leader syndicale juge odieuse cette utilisation des surplus
budgétaires "pour réduire la dette et les impôts alors que le gouvernement se
défile de ses responsabilités dans la crise de la forêt et du secteur
manufacturier. C'est le cas également pour l'éducation supérieure alors que le
ministre n'a rien à annoncer de nouveau".
    La CSN rappelle que le gouvernement n'ajoute pas un dollar de plus au   
800 millions prévus pour 2008-2009 en matière de paiement de transfert pour
l'éducation supérieure, alors que le consensus était de 4,9 milliards. "Quand
tu es capable de réduire ta dette de 10 milliards, il me semble qu'il y avait
là un espace pour combler les 4 milliards manquants pour améliorer
l'enseignement supérieur et garantir un avenir à la jeunesse", argue la
présidente de la CSN.
    La centrale dénonce le caractère général des baisses d'impôt. "Tout le
monde est égal. Les pétrolières et les institutions financières qui font
d'importants profits sont traitées sur le même pied d'égalité que des
entreprises en difficulté. En uniformisant les baisses d'impôt pour les
sociétés, encore une fois, on donne un coup de pouce à l'Ouest et on laisse
dans le pétrin le secteur manufacturier et celui de la forêt en Ontario et au
Québec. C'est inadmissible pour un gouvernement riche comme Crésus !", de
déclarer le trésorier de la CSN, Pierre Patry.
    "En ce qui concerne le programme d'assurance-emploi, le gouvernement va
dans le sens contraire de nos revendications baissant le taux de cotisations
au lieu de bonifier le régime et d'introduire des mesures d'aide pour les
travailleurs âgés", indique Claudette Carbonneau.
    La CSN condamne, par ailleurs, le refus de Québec de récupérer la baisse
de la TPS 1 % au 1er janvier prochain, en haussant d'autant sa TVQ. Il y a là
une marge de manoeuvre de 1,1 milliard de dollars. La présidente de la
centrale accuse le gouvernement d'incohérence. "Québec cherche de nouvelles
sources de financement pour le système de santé en mettant sur pied un groupe
de travail dirigé par Claude Castonguay pour lui faire des recommandations. Au
lieu de chercher des sources de financement privé, le gouvernement a une
occasion en or d'occuper un champ fiscal délaissé par Ottawa et ainsi
consolider le réseau public de santé et de services sociaux", dénonce la
présidente de la CSN.
    La CSN qualifie de positif le relèvement de l'exemption personnelle de
base et l'abaissement du taux d'imposition le plus bas, deux mesures qui vont
dans le sens d'une meilleure progressivité.
    "Il s'agit somme toute d'une mise à jour à saveur électorale, une autre
tentative avortée pour provoquer des élections", de conclure Claudette
Carbonneau.

    La Confédération des syndicats nationaux compte plus de 300 000
travailleuses et travailleurs de tous les types de milieux de travail, tant
dans le secteur privé que dans le secteur public.




Renseignements :

Renseignements: Michelle Filteau, directrice du Service des
communications de la CSN, bureau: (514) 598-2162, cellulaire : (514) 894-1326;
Source : CSN


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.