Réaction à la manifestation CSN-FTQ sur le privé en santé : le Conseil du patronat invite les syndicats à se concentrer sur la productivité du système public



    MONTREAL, le 5 nov. /CNW Telbec/ - Réagissant à la manifestation
conjointe de la CSN et de la FTQ à l'occasion du World Health Executive Forum
qui se tient aujourd'hui à Saint-Sauveur, le Conseil du patronat du Québec
(CPQ) invite les deux centrales syndicales à cesser d'agiter l'épouvantail du
privé et à se concentrer plutôt sur les solutions au problème indéniable de
productivité du système de santé public.
    "Les syndicats ne peuvent nier que le débat actuel sur le privé en santé
est en grande partie le résultat des problèmes de productivité que connaît le
système public. S'ils souhaitent éviter ce débat, ils devraient mettre sur la
table leurs propositions concrètes visant à rendre le régime public plus
performant", soutient le président du CPQ, Michel Kelly-Gagnon.
    Les données de la base Eco-Santé de l'Institut de la statistique du
Québec montrent que l'augmentation des budgets publics consacrés à la santé
s'est accompagnée d'une diminution de la productivité au cours des dernières
années. Ainsi, de 1990 à 2004 l'augmentation annuelle des fonds publics
dépensés en santé a été en moyenne de 4,5% (soit une augmentation de plus de
1 milliard $ par année depuis 2000), alors qu'aucune augmentation du nombre de
cas traités n'a été observée au cours de la même période.
    "Dans cette perspective, loin de constituer une menace à l'universalité
et l'accessibilité aux soins offerts par le système public, le secteur privé
pourrait contribuer à rehausser sensiblement la productivité du régime public
sans aucunement remettre en question les rôles de régulateur et de payeur
qu'assume le gouvernement", estime le président du CPQ, qui juge l'exemple des
pays scandinaves particulièrement utile pour le Québec.
    En Suède, par exemple, l'entreprise Capio, qui avait démarré ses
opérations dans la gestion d'un laboratoire médical, s'est rapidement
développée dans le secteur des prestations de soins et s'est transformée
progressivement en un grand groupe européen. Présente entre autres en
Finlande, en France, en Allemagne, en Espagne et au Danemark - des pays qui
partagent les mêmes objectifs d'équité et d'universalité que le système
canadien - Capio gère notamment l'un des plus grands hôpitaux de Stockholm,
St Gorans, un hôpital d'urgence à but lucratif qui reçoit des patients du
secteur public et des patients ayant une assurance privée.
    Quant au financement privé des soins, le président du CPQ tient également
à rappeler aux grandes centrales syndicales que de nombreux sondages
démontrent qu'une majorité de Québécois seraient favorables à une plus grande
liberté d'accès aux soins de santé offerts par le secteur privé. Par exemple,
un sondage Léger Marketing d'octobre 2006 révèle que 60% des Québécois
accepteraient que l'Etat permette d'avoir un accès plus rapide à des soins de
santé dans le secteur privé à ceux qui souhaitent payer pour y avoir accès,
tout en maintenant le système de santé actuel gratuit et universel.

    Le CPQ est la principale confédération patronale au Québec. L'organisme
regroupe plusieurs des plus grandes entreprises du Québec ainsi que la vaste
majorité des associations patronales sectorielles. Force incontournable, le
CPQ représente les employeurs de plus de 70 % de la main-d'oeuvre québécoise.




Renseignements :

Renseignements: Patrick Leblanc, Directeur des communications, (514)
288-5161, poste 226, Cellulaire: (514) 571-6400, pleblanc@cpq.qc.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.