Rassemblement contre la répression envers les étudiants et étudiantes en grève



    MONTREAL, le 14 nov. /CNW Telbec/ - Suite à la répression policière à
l'UQAM et au Cégep du Vieux-Montréal cette semaine, l'Association pour une
Solidarité Syndicale Etudiante (ASSE) tient un rassemblement pour dénoncer la
répression politique d'envergure que subissent les étudiants et étudiantes en
grève. Au-delà des menaces d'application de la loi 43 et de la brutalité
policière, l'ASSE est déterminée à poursuivre la lutte et s'organise pour une
manifestation nationale demain.
    Depuis lundi, trois interventions sauvages de l'escouade antiémeute,
causant une centaine d'arrestations et plusieurs blessé-e-s, auront tenté de
mater la contestation étudiante par la force. "Cette répression démesurée
n'est pas digne d'une société démocratique : la brutalité policière n'a pas sa
place pour faire taire ceux et celles qui osent réclamer des changements
sociaux" s'insurge Hubert Gendron-Blais, porte-parole de l'ASSE. Mentionnons
que l'utilisation massive de poivre de cayenne, ainsi que des pistolets
teaser, aura servi à "rétablir l'ordre".
    De plus, plusieurs associations étudiantes collégiales sont aux prises
avec des menaces de la part des administrations d'appliquer les sanctions
prévues par la loi 43 concernant les travailleurs et travailleuses du secteur
public. L'ASSE revendique l'abolition de cette loi anti-syndicale depuis
février 2007. Les membres de l'association étudiante nationale ne se
laisseront pas intimider et feront respecter leurs mandats de grève pour
participer à la manifestation de demain. La Centrale des syndicats du Québec
(CSQ), la Fédération nationale des enseignants et enseignantes du Québec
(FNEEQ-CSN) ainsi que la Fédération autonome du collégial (FAC) ont déjà
manifesté leur appui au mouvement étudiant à ce sujet.
    Il est à noter que l'administration de l'UQAM a balayé du revers de la
main la tenue d'une nuit de la création ce soir, alors que les associations
étudiantes facultaires uqamiennes s'étaient présentées aux négociations avec
une proposition conciliatrice. Le rassemblement de ce soir contre la
répression politique que subit le mouvement étudiant combatif aura donc lieu
au parc Emilie-Gamelin à 22h30.
    "Un point de presse auquel sont convié-e-s les représentants et
représentantes des médias aura lieu à compter de 23h, près du coin des rues
Berri et Ste-Catherine. "
    Finalement, l'ASSE persiste et signe en tenant une manifestation
nationale pour une éducation gratuite de qualité demain à 13h30. "On ne se
laissera pas faire : cette manifestation sera l'occasion de faire valoir nos
revendications qui concernent l'ensemble de la société", explique Guillaume
Fortin, porte-parole de l'ASSE. Le départ de la manifestation se fera à partir
du Square Dorchester, à 13h30. Plus de 58 000 étudiants et étudiantes seront
en grève pour l'occasion.

    Seule association étudiante nationale comprenant des membres de tous les
cycles d'enseignement supérieur confondus, l'ASSE regroupe actuellement plus
de 40 000 membres dans les cégeps et les universités du Québec. Elle milite
depuis sa création pour la gratuité scolaire à tous les niveaux.




Renseignements :

Renseignements: Hubert Gendron-Blais, Secrétaire aux communications,
(514) 835-2444; Porte-parole nationaux: Guillaume Fortin et Hubert
Gendron-Blais; Porte-parole locaux : Etienne Guérette (Sciences humaines UQAM)
et Simon Robert (Vieux-Montréal); Bureau de l'ASSE: (514) 390-0110,
www.asse-solidarite.qc.ca

Profil de l'entreprise

Association pour une solidarité syndicale étudiante

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.