Rassemblement à 13 h, samedi - Les derniers travailleurs quittent l'usine de Donnacona



    MONTREAL, le 22 fév. /CNW Telbec/ - Le sort en est jeté... pour
l'instant : les derniers travailleurs de l'usine AbitibiBowater de Donnacona,
qui s'affairaient à nettoyer les lieux de leur gagne-pain, suite à la
fermeture "temporaire" intervenue le 31 janvier dernier, ont quitté l'usine
hier, soit une journée avant la date prévue, le travail étant achevé.
    Inutile de mentionner que c'est la mort dans l'âme qu'ils ont franchi une
dernière fois avant un retour hypothétique, la barrière les séparant de leur
emploi. Avant d'affronter la froide réalité du chômage et n'avoir que l'espoir
comme horizon, les travailleurs se rassembleront devant leur usine le samedi
23 février, à 13 heures. Des représentants de la Fédération des travailleurs
du papier et de la forêt (CSN) et du Conseil central de
Québec-Chaudière-Appalaches (CSN) seront également sur les lieux pour les
appuyer.

    Les efforts se poursuivent

    Aucune rencontre avec la partie patronale n'a eu lieu depuis que le
vice-président de la compagnie, secteur papier commercial, Alain Grandmont, a
annoncé, le 29 janvier, que ce n'est qu'au sein d'un comité de travail
conjoint, qui se réunirait autour du 15 avril prochain, que des discussions
pourraient être entreprises afin d'évaluer les propositions syndicales pour
relancer l'usine.
    Les représentants du Syndicat national des travailleurs des pâtes et
papier de Donnacona (CSN), par la voix de leur président, Robert Drolet,
avaient en effet proposé un plan de travail, le 28 janvier pour garder l'usine
en marche. Réagissant à la réponse de la partie patronale, celui-ci avait
indiqué : "Quant à nous, nous continuerons à mettre tous les efforts et ferons
toutes les pressions nécessaires, notamment avec la coalition régionale, afin
de maintenir ces 250 emplois dans notre région."
    La coalition, qui regroupe entre autres les représentants syndicaux et
les principaux organismes socioéconomiques de la ville et de la région,
continue ses démarches afin de relancer l'usine, qui est le moteur économique
de la région depuis presque un siècle. Elle est présidée par le maire de
Donnacona, André Marcoux.




Renseignements :

Renseignements: Robert Drolet, président du Syndicat national des
travailleurs des pâtes et papier de Donnacona inc. (CSN), (418) 285-1255,
(418) 283-2944 (cellulaire); Source: Benoit Aubry, Service des
communications-CSN, (514) 704-3297


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.