Rapport sur le fonctionnement de l'industrie de la construction - L'amorce d'une réforme : une bouffée d'air frais pour l'économie du Québec

MONTRÉAL, le 12 sept. 2011 /CNW Telbec/ - Manufacturiers et exportateurs du Québec (MEQ) accueille favorablement le rapport du Groupe de travail sur le fonctionnement de l'industrie de la construction. « Le rapport semble s'inscrire dans la réforme attendue depuis si longtemps en faveur d'une organisation du secteur de la construction plus conforme à l'impératif de compétitivité de notre économie », a déclaré Simon Prévost, président de MEQ.

Les modifications proposées en ce qui concerne le placement syndical de la main-d'œuvre constituent des éléments essentiels aux ajustements attendus en faveur d'une gouvernance globalement plus transparente et plus propice à un secteur plus productif. Dans l'esprit des recommandations que MEQ avaient formulées dans le cadre des consultations, il est proposé la mise en place d'un système de référence transparent et électronique offert par la CCQ et permettant l'appariement de la qualification et des compétences des travailleurs avec les besoins des entrepreneurs. « Il s'agit d'une centralisation qui ne peut être que bénéfique à la fois pour les travailleurs de la construction et pour les employeurs pour qui les processus d'embauche seront potentiellement plus rapides et plus proches de leurs besoins » ajoute M. Prévost.

Néanmoins, le rapport propose également un système de référence tenu par les organisations syndicales. MEQ s'interroge sur l'utilité d'un deuxième système de référence et sur les risques potentiels associés aux influences syndicales.

Les membres du groupe de travail soulignent l'importance de respecter le principe de gérance des employeurs, que ce soit pour l'embauche, la discipline et la mise à pied des travailleurs. Il est également proposé de mettre en place des dispositions pour interdire les pratiques de placement qui consistent à imposer le choix et le nombre de travailleurs sur un chantier. MEQ salut la reconnaissance explicite de ce problème qui doit définitivement être corrigé.

En ce qui concerne l'accréditation syndicale, le rapport va de l'avant avec une proposition favorable au secret de vote, notamment avec un choix des travailleurs, exercé tous les 4 ans par la poste et la possibilité d'avoir recours à la Commission des relations de travail dans le cas d'une plainte et du souhait de choisir une autre association représentative. Quoiqu'allant dans le sens de l'amélioration, MEQ reste inquiet de l'efficacité de ces mesures pour garantir une véritable liberté syndicale.

La recommandation en faveur d'un processus formel et obligatoire de consultations des donneurs d'ouvrage dans le cadre de l'élaboration du mandat de négociation constitue une excellente nouvelle pour MEQ. Les donneurs d'ordre sont d'importants employeurs et il est crucial qu'ils puissent prendre part aux négociations des conventions collectives. Néanmoins, MEQ restera attentif à la portée de ces consultations dans les résultats des négociations. En ce qui concerne l'assujettissement de la machinerie de production, le rapport ne fait aucune recommandation précise pour rassurer les entreprises manufacturières du Québec. « Dans l'attente de la proposition législative de la ministre, nous rappelons qu'il est primordial que le règlement sur la machinerie de production reste collé aux enjeux économiques et qu'il soit basé sur le principe de libre-choix », rappelle Simon Prévost.

D'autres recommandations, notamment en ce qui concerne la flexibilité et la polyvalence de la main-d'œuvre, sont en ligne avec la position de MEQ. «Nous sommes globalement satisfaits de ce rapport et nous espérons que les modifications éventuelles proposées par la ministre du travail permettront une réelle réforme du secteur de la construction », de conclure M. Prévost.

À propos de MEQ
www.meq.ca

Manufacturiers et exportateurs du Québec (MEQ) est une association dont la mission est d'améliorer l'environnement d'affaires et d'aider les entreprises manufacturières et exportatrices à être plus compétitives sur les marchés locaux et internationaux grâce à son leadership, à son expertise, à son réseau et à la force de ses membres. Les cinq piliers de son action sont : représentation politique, information stratégique, occasions d'affaires, meilleures pratiques et réseautage.

MEQ est une division de Manufacturiers et exportateurs du Canada (MEC), la plus importante association commerciale et industrielle au pays fondée en 1871.

SOURCE MANUFACTURIERS ET EXPORTATEURS DU QUEBEC

Renseignements :

Katlyne Gaspard
Coordination aux communications
514-866-7774, poste 2119 ou 514-238-3468

Profil de l'entreprise

MANUFACTURIERS ET EXPORTATEURS DU QUEBEC

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.