Rapport dévastateur du Vérificateur général sur les contrats informatiques au gouvernement - Québec doit recruter et conserver ses techniciens en informatique, réclame le SFPQ

QUÉBEC, le 4 mai /CNW Telbec/ - Devant les conclusions alarmistes du Vérificateur général du Québec concernant les fiascos dans le domaine informatique, le gouvernement devra trouver des façons d'attirer et de retenir les techniciens en informatique, estime le Syndicat de la fonction publique du Québec. Selon le Vérificateur général, Renaud Lachance, il n'existe pas de stratégie à l'égard de la main-d'œuvre ni de contrôle des dépenses dans le domaine informatique, une situation que dénonce le SFPQ depuis bon nombre d'années. « La perte d'expertise découlant de l'octroi systématique de contrats aux entreprises privées doit cesser. Le gouvernement devra embaucher plus de techniciens et leur assurer une rémunération et des conditions de travail équivalentes au secteur privé s'il souhaite reprendre le contrôle sur ses projets informatiques et freiner l'hémorragie des coûts », affirme Christian Daigle, vice-président du SFPQ.

Le SFPQ a en main des preuves démontrant qu'un technicien informatique issu du secteur privé coûte au gouvernement jusqu'à deux fois plus cher que ceux œuvrant déjà au sein du gouvernement. « Nos techniciens au gouvernement sont des gens compétents qui font l'envie des entreprises privées. Il n'est pas rare de voir le même technicien quitter la fonction publique pour revenir le lendemain effectuer le même travail, dans le même ministère pour un contractant, mais à un salaire supérieur. Le gouvernement n'a pas les moyens de les laisser partir », martèle le porte-parole syndical.

Le rapport dévastateur du Vérificateur général est une autre preuve, selon le Syndicat, que le gouvernement doit mettre un terme aux politiques de réduction de la main-d'œuvre comme le non-remplacement d'un départ sur deux à la retraite. Cette façon de faire introduite par le gouvernement libéral entraîne une perte d'expertise et favorise l'explosion des coûts par l'embauche de sous-traitants. « Les besoins sont si criants que l'Agence du revenu du Québec s'apprête à recruter en Europe pour dénicher des informaticiens. Il serait temps pour le gouvernement de bonifier l'offre s'il veut attirer les jeunes, diminuer ses coûts de main-d'œuvre et s'assurer d'avoir le contrôle sur ses projets informatiques », conclut Christian Daigle.

SOURCE SYNDICAT DE LA FONCTION PUBLIQUE DU QUEBEC (SFPQ)

Renseignements :

Éric Lévesque
Responsable des relations avec les médias
Tél. : 418 623-2424, poste 338
Cell. : 418 564-4150

Profil de l'entreprise

SYNDICAT DE LA FONCTION PUBLIQUE DU QUEBEC (SFPQ)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.