Rapport d'évaluation de la CDPDJ sur la mise en œuvre de la Loi sur la protection de la jeunesse - UNE CONTINUITÉ DES SERVICES PRÉSENTE ET ESSENTIELLE POUR LES JEUNES EN DIFFICULTÉ ET LEUR FAMILLE

MONTRÉAL, le 1er avril /CNW Telbec/ - À la suite du dépôt du rapport de la Commission des droits de la personne et de la jeunesse (CDPDJ), l'Association des centres jeunesse du Québec (ACJQ) et l'Association québécoise des établissements de santé et de services sociaux (AQESSS) tiennent à rappeler le travail fait quotidiennement pour assurer aux jeunes en difficulté et à leur famille une continuité essentielle des services qui leur sont offerts. Oeuvrant depuis plusieurs années auprès de cette clientèle, et ce, à différents niveaux, les deux associations soulignent l'importance d'une action concertée et d'une continuité des services afin de répondre adéquatement aux multiples problématiques.

Rappelons que depuis les dernières modifications à la Loi sur la protection de la jeunesse (LPJ), le directeur de la protection de la jeunesse a l'obligation de référer les familles vers un service adapté à leur problématique. Ainsi depuis deux ans, plus de 11 000 références ont été faites et ont permis à des jeunes et à leur famille de recevoir des services de qualité que requérait leur situation. Afin d'assurer la mise en place de ces modifications, plus de 20 000 professionnels travaillant dans les deux réseaux ont pris part à une formation adaptée aux nouvelles réalités qu'engendraient ces changements. Les deux associations déplorent que la CDPDJ n'ait souligné que quelques cas problématiques ne représentant pas la réalité de la majorité des cas suivis par leurs établissements.

Pour ce qui est des observations de la CDPDJ au sujet des unités d'encadrement intensif, l'ACJQ tient à préciser que depuis les modifications à la Loi sur la protection de la jeunesse, le nombre de ces unités est passé de 71 en avril 2007 à 29 en septembre 2010. Ces modifications à la réglementation ont demandé des changements importants de pratique des intervenants, mais les centres jeunesse ont su rapidement s'adapter à cette nouvelle réalité. De plus,

l'ACJQ rappelle qu'elle a collaboré aux travaux de la CDPDJ et que les informations transmises l'ont été en toute transparence et en respect de la Loi sur la protection de la jeunesse.

Enfin, les deux associations rappellent l'importance de poursuivre tous les travaux pouvant améliorer les services qu'elles offrent en étroite collaboration aux jeunes en difficulté et à leur famille pour leur mieux-être.

SOURCE ASSOCIATION DES CENTRES JEUNESSE DU QUEBEC (ACJQ)

Renseignements :

Sources :
Association des centres jeunesse du Québec
Association québécoise des établissements de santé et de
services sociaux
   
Renseignement :    Association des centres jeunesse du Québec (ACJQ)
Judith Laurier
514 842-5181
514 237-5181 (cellulaire)
www.acjq.qc.ca
   




AQESSS
Andrée Gendron, responsable des relations de presse
514 282-4252
514 462-5954 (cellulaire)
www.aqesss.qc.ca

 

Profil de l'entreprise

ASSOCIATION DES CENTRES JEUNESSE DU QUEBEC (ACJQ)

Renseignements sur cet organisme

ASSOCIATION QUEBECOISE D'ETABLISSEMENTS DE SANTE ET DE SERVICES SOCIAUX (AQESSS)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.