Rapport de la Protectrice du citoyen sur la crise de Listéria - Les inspecteurs du MAPAQ ont fait leurs devoirs



    QUEBEC, le 2 juin /CNW Telbec/ - Le Syndicat de la fonction publique du
Québec (SFPQ) salue les conclusions du rapport de la Protectrice du citoyen
sur la crise de la listériose et le rôle des inspecteurs du MAPAQ. Dans son
rapport de 135 pages qu'elle a déposé aujourd'hui, Raymonde Saint-Germain
conclut que la destruction massive des fromages, en septembre dernier par les
inspecteurs du MAPAQ, était justifiée. Selon elle, le rappel de produits et
l'élimination des fromages étaient des actions toutes désignées puisque les
cas d'infection à la bactérie Listeria augmentaient et que les contaminations
croisées étaient confirmées par des analyses.
    "C'est une bonne nouvelle pour nos membres et la population en général.
La Protectrice du citoyen confirme que tout a été fait selon les règles de
l'art, s'est empressée de commenter la présidente du SFPQ, Lucie Martineau.
Cette crise avait non seulement, causé du tort à l'industrie fromagère
québécoise, mais aussi au travail des inspectrices et inspecteurs du ministère
des Pêcheries de l'Agriculture et de l'Alimentation qui avaient pourtant agi
avec diligence et rigueur dans les circonstances."

    Davantage de ressources sur le terrain

    La Protectrice souhaite une plus grande spécialisation des inspecteurs
affectés aux usines laitières afin de permettre un meilleur encadrement de ces
entreprises quant aux normes à respecter et aux bonnes pratiques de
fabrication reconnues par le MAPAQ. Elle rappelle que dans les usines de
transformation laitière comme dans tout autre établissement agroalimentaire,
le MAPAQ applique la méthode d'inspection basée sur le risque.
    Dans les semaines suivant la crise de la Listéria, le SFPQ s'est adressé
aux médias et directement au ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de
l'Alimentation, afin de souligner la nécessité d'appliquer avec rigueur les
méthodes d'inspection sur le terrain qui reposent sur l'apport de ressources
humaines et financières suffisantes. Cependant, force est de constater que le
MAPAQ n'a pas toujours respecté les fréquences d'inspection sur le terrain en
raison du manque de budget et d'effectifs. "Il y a assurément une adéquation
entre le nombre d'inspecteurs, le nombre d'inspections effectuées, le nombre
d'infractions constatées et le niveau de sécurité alimentaire dont peuvent
jouir les Québécoises et les Québécois", conclut madame Lucie Martineau.




Renseignements :

Renseignements: Eric Lévesque, Responsable des relations avec les
médias, (418) 623-2424, poste 338, Cell.: (418) 564-4150


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.