Rapport de la Commission nationale sur les travailleurs de 55 ans et plus - Trop de rigidités et de taxes dans les propositions

MONTRÉAL, le 22 sept. 2011 /CNW Telbec/ - Manufacturiers et exportateurs du Québec (MEQ) souscrit à l'importance de retenir la participation des personnes de 55 ans et plus sur le marché du travail. MEQ est néanmoins déçu des choix proposés dans le rapport de la Commission. « Ce rapport est une contradiction en soi avec le besoin de diminuer les pressions qui s'exercent actuellement sur le marché du travail » déclare Simon Prévost, président de MEQ.

D'abord, en proposant d'augmenter la taxe de formation de 1 % à 2 % de la masse salariale, le comité propose d'accentuer une mesure qui a financé un fonds, mais qui n'augmente pas en soi l'incitatif à former. La formation en entreprise est un acte d'investissement.  La Commission propose d'en accentuer l'obligation. Pour augmenter la formation des travailleurs, le gouvernement doit encourager la réduction du coût du travail et ne pas envoyer le signal d'une pénalité aux entreprises qui ne se conforment pas à un seuil d'investissement imposé par la législation. C'est purement et simplement contradictoire d'imposer une taxe sur la masse salariale quand on souhaite encourager la formation. « La faiblesse de la formation en entreprise au Québec s'explique bien plus par l'importance de la taxation de la masse salariale que par une insensibilité des entreprises vis-à-vis l'importance de former leurs employés » selon M. Prévost.

De plus, le comité propose la mise en place progressive d'une contribution obligatoire des employeurs à un nouveau régime d'épargne. Il ne s'agit, ni plus ni moins, que d'une autre taxe sur la masse salariale. Cette mesure est bien plus favorable à la perte d'emplois qu'à la hausse de la formation, surtout dans les entreprises qui subissent de plein fouet la concurrence internationale. « S'il est important de répondre aux enjeux sociaux du financement des retraites, il n'est pas du tout judicieux de le faire en pénalisant l'emploi, la croissance des salaires et le dynamisme du marché du travail » selon M. Prévost. Il existe déjà un régime volontaire d'épargne-retraite sur le marché privé. Il faut privilégier les incitatifs à utiliser les outils déjà disponibles et ne pas complexifier davantage l'environnement d'affaires des entreprises en plus d'augmenter leur taxation.

Le crédit d'impôt proposé pour la formation en entreprises des travailleurs de 50 ans et plus est une bonne nouvelle en soi. Mais nous ne comprenons pas l'orientation générale de cette mesure : il s'agit d'inciter les employés expérimentés à rester en emploi. La mesure doit être simplement et directement dirigée vers cet objectif avec par exemple une baisse de l'imposition du travail. Les incitatifs à leur formation n'auront un impact que très aléatoire sur leur volonté de rester actifs. Nous ne comprenons pas non plus la cible exacte des incitatifs financiers sur la « gestion prévisionnelle de la main-d'œuvre » proposés dans le rapport. MEQ s'interroge sur les critères qui seront définis pour répondre à ce nouveau programme d'incitatif financier.

La réduction de 10 % sur les rentes de retraites pour les personnes au début de la soixantaine aura probablement l'effet désiré, mais la mesure reste faible : il aurait fallu un ensemble de mesures dont l'unité aurait suscité un enthousiasme au travail de la part des travailleurs de 55 et plus. Nous ne voyons dans les propositions du rapport qu'une accentuation des rigidités du marché du travail. La contribution des entreprises dans l'enjeu des retraites doit être pleine sur leur croissance et non pas sur leur décroissance. Le comité doit réviser sa réflexion » conclut Simon Prévost.

À propos de MEQ
www.meq.ca

Manufacturiers et exportateurs du Québec (MEQ) est une association dont la mission est d'améliorer l'environnement d'affaires et d'aider les entreprises manufacturières et exportatrices à être plus compétitives sur les marchés locaux et internationaux grâce à son leadership, à son expertise, à son réseau et à la force de ses membres. Les cinq piliers de son action sont: représentation politique, information stratégique, occasions d'affaires, meilleures pratiques et réseautage.

MEQ est une division de Manufacturiers et exportateurs du Canada (MEC), la plus importante association commerciale et industrielle au pays fondée en 1871.

SOURCE MANUFACTURIERS ET EXPORTATEURS DU QUEBEC

Renseignements :

Katlyne Gaspard
Coordination aux communications
514-866-7774, poste 2119 ou 514-238-3468

Profil de l'entreprise

MANUFACTURIERS ET EXPORTATEURS DU QUEBEC

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.