Rapport Castonguay - Evitons de confiner les personnes aînées aux listes d'attente et aux soins curatifs lourds et coûteux



    QUEBEC, le 19 fév. /CNW Telbec/ - L'Association des retraitées et
retraités de l'enseignement du Québec (A.R.E.Q.) salue la volonté du Groupe de
travail sur le financement du système de santé d'apporter une réponse adaptée
au vieillissement et à la perte d'autonomie, par exemple en faisant des soins
de première ligne et du maintien à domicile une priorité. Elle s'oppose
toutefois à certaines recommandations du Rapport Castonguay qui, en première
analyse, semblent entraîner l'effet inverse, notamment par l'élargissement du
recours aux assurances privées et l'imposition de frais pour l'accès aux
médecins de famille.
    En effet, si le gouvernement décide, tel que proposé, d'élargir la
couverture des soins de santé assurés par le privé, quelle entreprise - dont
la logique est basée sur le profit et la gestion du risque - voudra assurer
les personnes aînées à coût raisonnable ? Celles-ci seraient donc les grandes
perdantes d'une dynamique où certains citoyens qui souscrivent une assurance
sont traités plus rapidement que d'autres. Elles devraient alors se tourner
vers la prévention au moyen d'un suivi assidu auprès d'un médecin de famille.
Or, le Rapport Castonguay propose justement l'ajout de frais qui freineraient
sans doute l'accès des personnes aînées au système de santé. Plusieurs ont en
mémoire les consultations médicales facturées à la pièce, de sorte que toute
tarification, directe ou indirecte, aurait un effet dissuasif à leur endroit.
    "Le Groupe de travail souhaite à juste titre combattre un mythe tenace à
l'effet que le vieillissement de la population cause l'explosion des coûts du
système de santé public. Or, ce mythe pourrait devenir réalité si le Rapport
Castonguay est mis en oeuvre. Il risque selon nous de confiner les personnes
aînées aux listes d'attente et aux soins curatifs plus lourds et plus
coûteux", a souligné la présidente de l'A.R.E.Q., Mariette Gélinas.
    Par ailleurs, l'A.R.E.Q. appuie la recommandation à l'effet que soit
engagée une "réflexion collective sur les répercussions du vieillissement de
la population, sur le moyen et le long terme". Une telle démarche permettrait
tant aux acteurs sociaux et au public de participer, en toute transparence, à
la recherche de solutions durables qui soient véritablement appropriées aux
besoins de l'ensemble de la population, dont les personnes aînées, en matière
de santé.

    Profil de l'A.R.E.Q.

    Fondée en 1961, l'A.R.E.Q. est la plus importante association québécoise
de personnes retraitées du secteur public. Elle regroupe plus de
51 000 membres provenant des milieux de l'éducation, du loisir, de la culture,
des communications, de la santé et des services sociaux, des services de garde
ainsi que de la fonction publique. Elle est affiliée à la Centrale des
syndicats du Québec (CSQ).




Renseignements :

Renseignements: Dominic Provost, conseiller en communication, Cell.:
(418) 929-4082, provost.dominic@csq.qc.net


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.