Rapport 2006 du Réseau de surveillance de la qualité de l'air - Une amélioration marquée de la qualité de l'air en 2006



    MONTREAL, le 28 juin /CNW Telbec/ - M. Alan DeSousa, membre du comité
exécutif de la Ville de Montréal et responsable du développement durable, du
développement économique et de Montréal 2025, a rendu public le Rapport annuel
2006 du Réseau de surveillance de la qualité de l'air (RSQA). L'année 2006 a
été marquée par une nette amélioration de la qualité de l'air comparativement
aux années précédentes, avec près de 320 journées où la qualité de l'air a été
qualifiée de "bonne" ou "acceptable". Qui plus est, un seul épisode de smog a
été répertorié lors de la saison estivale, soit le 18 juin, alors qu'on en
observe habituellement de cinq à sept par été dans la région de Montréal. Ce
bilan fait aussi état d'une amélioration notable de l'ozone et des particules
fines dans l'air, les deux principaux polluants responsables de la
détérioration de la qualité de l'air à Montréal.
    "Certes, ces bons résultats sont dûs en grande partie aux conditions
météorologiques particulières de 2006, mais nous pouvons aussi y voir un signe
encourageant que nos efforts déployés pour améliorer la qualité de l'air des
Montréalaises et Montréalais commencent à porter fruits. L'élimination de la
marche au ralenti inutile des véhicules, l'élaboration du Plan de transport
qui mise sur les transports en commun et les transports actifs, nos
interventions auprès des industries, sont autant d'actions mises de l'avant
par la Ville de Montréal, en collaboration avec la collectivité, qui feront
bientôt la différence", a indiqué M. DeSousa.

    Des efforts qui portent fruits

    Seul bémol à ce bilan positif, la hausse du dioxyde de soufre dans l'est
de Montréal. Bien que les émissions industrielles de ce polluant aient diminué
de plus de 50 % au cours des 25 dernières années, grâce notamment à
l'application de divers règlements relatifs à l'assainissement de l'air, il
subsiste encore aujourd'hui des pointes de pollution. La Division du contrôle
des rejets industriels de la Direction de l'environnement et du développement
durable de la Ville de Montréal travaille d'ailleurs, en collaboration avec
les industries concernées, à identifier les sources d'émissions importantes
des différents polluants afin que les correctifs appropriés soient mis en
place.
    Notons que sept des treize journées au cours desquelles les
concentrations de soufre étaient plus élevées résultaient de travaux effectués
à une usine pour assurer un meilleur contrôle de ce polluant dans l'avenir.
Depuis le début de l'année 2007, seulement deux journées ont été classées
comme présentant une mauvaise qualité de l'air à cause du dioxyde de soufre.
    Les nouvelles sont cependant encourageantes pour les citoyens de ce
secteur alors qu'à l'instar des dernières années, la concentration moyenne
annuelle de benzène continue de baisser.
    "Nous venons de déposer la phase 2007-2009 du Plan stratégique de
développement durable et plus du quart des actions identifiées concernent
l'amélioration de la qualité de l'air et la réduction des gaz à effet de
serre. La Ville et ses partenaires se sont engagés à poser des actions
concrètes. J'invite maintenant les citoyens à se joindre à nous et à faire
leur part pour améliorer notre qualité d'air. Des gestes simples peuvent faire
la différence comme privilégier les transports en commun et les transports
actifs, limiter l'utilisation de foyers et de poêles à bois, ne pas laisser
tourner inutilement le moteur", a conclu M. DeSousa.

    Réseau de surveillance de la qualité de l'air

    Depuis plus de 35 ans, la Ville de Montréal mesure la qualité de l'air
sur l'île grâce à son réseau de surveillance de la qualité de l'air (RSQA) qui
opère 16 stations d'échantillonnage, dont 12 sont équipées d'instruments qui
prennent des mesures en continu. Les Montréalaises et Montréalais peuvent
s'enquérir à tous les jours des prévisions quotidiennes de la qualité de l'air
en se rendant sur le site Internet du RSQA (www.rsqa.qc.ca). Ces prévisions
sont également retransmises sur les écrans Métrovision situés dans les
stations de métro.
    Les citoyens peuvent aussi consulter en ligne le Rapport 2006 faisant
état de la qualité de l'air à Montréal sur le site du RSQA.




Renseignements :

Renseignements: Natacha Beauchesne, chargée de communication, Relations
avec les médias, (514) 872-6013; Source: Darren Becker, attaché de presse,
Cabinet du maire et du comité exécutif, (514) 872-6412

Profil de l'entreprise

VILLE DE MONTREAL - EX-SERVICE DES INFRASTRUCTURES, DU TRANSPORT ET DE L'ENVIRONNEMENT (JUSQU'AU 28 JUIN 2010)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.