/R E P R I S E/ - Le taux d'obtention du diplôme d'études secondaires - Le temps court et nous sommes loin de l'objectif



    MONTREAL, le 8 juin /CNW Telbec/ - La Centrale des syndicats du Québec
(CSQ) ne peut pas conclure à une remontée significative du taux de diplomation
cette année puisque ce taux chez les jeunes et les adultes avant 20 ans
demeure relativement stable par rapport à l'an dernier, passant de 70,5 % à
71 % cette année. "Ce que nous devons malheureusement constater, toutefois,
c'est que nous sommes toujours loin de l'objectif des Etats généraux sur
l'éducation de 1996 et réitéré par le ministère de l'Education dans son Plan
stratégique pour 2005-2008, de faire réussir 85 % des jeunes adultes de moins
de 20 ans, et ce, avant 2010. Le temps court et nous sommes loin de
l'objectif", de préciser le président de la CSQ, Réjean Parent, réagissant à
la publication des données concernant les résultats aux épreuves uniques (les
examens nationaux) du ministère de l'Education, du Loisir et du Sport (MELS).

    Quand on sélectionne les élèves à l'entrée, on s'assure de meilleurs
    résultats !

    Comme à chaque année, la CSQ n'est pas surprise de constater que le privé
s'en tire mieux que le public au chapitre de la réussite aux épreuves uniques
"Nous le répéterons ad nauseam, cela tient de l'évidence quand on sélectionne
les élèves à l'entrée, on s'assure de meilleurs résultats à la sortie. Plus
encore, les écoles privées subventionnées à 60 % du coût d'un élève qui
fréquente le réseau public, attirent généralement des élèves favorisés
économiquement et témoignent de l'iniquité de notre système scolaire", de
souligner Réjean Parent.

    Une aide particulière pour les enfants défavorisés et les élèves en
    difficultés

    Pour la Centrale, le vrai défi de la réussite du plus grand nombre se
situe au niveau des enfants défavorisés et de ceux et celles ayant des
difficultés d'apprentissage. "Le gouvernement doit favoriser et mettre en
place de véritables mesures de soutien pour les élèves des milieux
défavorisés, entre autres, avec des baisses de ratios dans les classes.
Plusieurs spécialistes s'entendent pour dire que cette solution permettrait de
faire la différence à bien des endroits", de dire le président de la CSQ.
    En ce qui a trait aux élèves en difficulté, la Centrale demande au
gouvernement de respecter ses promesses et d'investir davantage dans les
ressources professionnelles. Rappelons que le gouvernement libéral s'est
engagé à ajouter 1 000 professionnels dans le réseau scolaire. Il doit
respecter ses engagements et s'assurer que les sommes investies soient
véritablement consacrées à l'ajout de ressources.
    La CSQ est extrêmement préoccupée par le faible taux de diplomation.
"Nous craignons qu'avec un gouvernement minoritaire, les solutions avancées
pour contrer le décrochage scolaire et les difficultés d'apprentissage ne
visent que le court terme et c'est justement d'une vision à long terme que les
jeunes du Québec ont besoin", de conclure Réjean Parent.

    Profil de la CSQ

    La Centrale des syndicats du Québec (CSQ) représente plus de
175 000 membres, dont 120 000 dans le secteur public, la grande majorité
travaillant dans le domaine de l'éducation. Elle est présente dans les
secteurs de la santé et des services sociaux, des services de garde, des
loisirs, de la culture, du communautaire et des communications.




Renseignements :

Renseignements: Marjolaine Perreault, Attachée de presse, CSQ, Tél.
cell. (514) 235-5082, perreault.marjolaine@csq.qc.net


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.