/R E P R I S E/ - L'affaire Wilbert Coffin - "Une supercherie"



    MONTREAL, le 6 nov. /CNW Telbec/ - Les éditions Wilson et Lafleur
annoncent le lancement de leur tout dernier livre, L'affaire Coffin, une
supercherie? Ouvrage convaincant dont l'objectif est de rétablir la vérité,
pavée dans la mare contredisant les idées largement répandues sur le sujet,
l'auteur de ce docu-roman, Me Clément Fortin, nous rappelle qu'une cause
judiciaire repose sur des éléments de preuve. "Compte tenu de la preuve
circonstancielle présentée en 1954, les jurés étaient justifiés de déclarer
Wilbert Coffin coupable du meurtre de trois chasseurs américains",
affirme-t-il sans ambages.
    Au fil du temps, cette affaire n'a cessé de déchaîner les passions.
L'opinion publique a toujours été hostile à la condamnation à mort de Coffin,
qui fut pendu le 10 février 1956 à la prison de Bordeaux. Pour en finir avec
cette controverse, l'Etat québécois mettait sur pied, en 1964, une commission
royale d'enquête présidée par le juge Roger Brossard (Commission Brossard). "A
l'issue des travaux de cette commission, nous avons découvert, tout au long du
rapport Brossard, que les griefs ou accusations de journalistes comme John
Edward Belliveau et Jacques Hébert étaient basés en grande partie sur des
oui-dires". Résolument politique, l'affaire Coffin continue de faire des
vagues aujourd'hui. A preuve, le Bloc québécois soumettait une motion, il y a
quelque temps, au Comité permanent de la justice. Adoptée le 6 avril 2007,
celle-ci demande au Comité de révisions des condamnations criminelles
d'analyser de nouveau cette affaire.
    Pourtant, à la lumière des faits présentés dans ce livre, deux
conclusions s'imposent : "le procès de Wilbert Coffin est authentique, mais
l'affaire Coffin est une supercherie. Avec le recul des cinquante dernières
années, je me demande comment a pu être créée la plus grande supercherie de
toute l'histoire du Québec", d'ajouter Me Fortin. Rappelons que de nombreuses
personnes ont accusé Maurice Duplessis, premier ministre et procureur général
du Québec à l'époque, d'avoir voulu chercher un coupable à tout prix. Il
aurait agi ainsi afin de plaire aux Américains, et pour ne pas nuire à
l'industrie touristique de la Gaspésie.

    QUELQUES MOTS SUR L'AUTEUR

    A la retraite, Me Fortin a pratiqué le droit civil, commercial et fiscal
pendant sa carrière d'avocat, mais il s'est aussi intéressé au droit pénal
qu'il a longuement étudié. En outre, il a été professeur à l'Université de
Sherbrooke, en plus de diriger l'Ecole du barreau et la formation permanente
des avocats. Me Fortin a également publié un docu-roman en 2005 sur l'affaire
Poisson, intitulé On s'amuse à mort, et un premier roman historique en 1997,
Les amours du Pied-de-la-Côte, qu'il a réédité en 2001.

    Rappelons que la maison d'édition Wilson Lafleur est un éditeur juridique
québécois. Elle est au service de la communauté juridique depuis 1909.

    N. B : Me Fortin sera présent au Salon du livre de Montréal. Il profitera
de l'occasion pour procéder à des signatures de son ouvrage.

    Lieu : kiosque Sogides (301)
    Heure : entre 14 h et 17 h 30,
    Date : le 17 novembre 2007




Renseignements :

Renseignements: François G. Cellier, Wilson Lafleur, (514) 387-5586,
Cell: (514) 581-8609

Profil de l'entreprise

Wilson & Lafleur Ltée

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.