/R E P R I S E/ - Journée mondiale des enseignantes et des enseignants - Les conditions de travail des enseignants étroitement liées aux conditions d'apprentissage des élèves



    QUEBEC, le 4 oct. /CNW Telbec/ - La Centrale des syndicats du Québec
(CSQ), la Fédération des syndicats de l'enseignement (FSE-CSQ), la Fédération
du personnel de l'enseignement privé (FPEP-CSQ) et la Fédération des
enseignantes et enseignants de cégep FEC-CSQ) soulignent avec fierté encore
cette année la Journée mondiale des enseignantes et des enseignants, le
5 octobre 2007. Le thème proposé par l'Internationale de l'Education (IE),
dont la CSQ est membre, De meilleures conditions de travail pour les
enseignants impliquent de meilleures conditions d'apprentissage pour les
élèves.
    Pour le président de la CSQ, M. Réjean Parent, le thème de
l'Internationale de l'Education s'applique particulièrement bien au cas du
Québec : "Que ce soit en formation générale des adultes, en formation
professionnelle ou encore à la formation générale des jeunes, beaucoup trop
d'éléments problématiques restent à corriger. Quand le gouvernement du Québec
dicte des conditions de travail aux enseignants sous la menace directe d'une
loi spéciale, il indique du même souffle qu'il refuse de trouver des solutions
concrètes aux problèmes criants vécus quotidiennement dans les salles de
classe du Québec. Cette attitude doit impérativement changer si ce
gouvernement veut améliorer les conditions d'apprentissage des élèves", a-t-il
déclaré.
    "Toutes les revendications des enseignants ont un impact direct sur les
conditions d'apprentissage des élèves. Par exemple, quand les enseignants
veulent établir de meilleurs ratios maître-élèves, tout le monde y gagne. Et
quand on veut définir les limites à l'intégration des élèves en difficulté
dans les classes régulières, c'est toute la qualité de l'environnement des
apprentissages qui s'en trouverait améliorée. Il faut aussi régler la question
de la tâche de plus en plus lourde générée par l'évaluation des apprentissages
et par la réforme, s'attaquer au problème des classes surchargées et sans
soutien à l'éducation des adultes et aux problèmes de précarité vécus chez les
enseignants en formation professionnelle", a commenté Mme Johanne Fortier,
présidente de la FSE.
    Pour la présidente de la FPEP, "il est essentiel de valoriser la
profession d'enseignante si on souhaite attirer la relève et retenir les
jeunes qui sont déjà dans la profession. Faut-il rappeler qu'environ 20 % des
enseignants quitteront leur pratique moins de cinq ans après leur entrée.
Voilà qui est extrêmement préoccupant et qui nécessite immédiatement un coup
de barre sérieux pour améliorer les conditions d'exercices des personnels", de
dire Francine Lamoureux.

    Enseigner au collégial : précarité d'emploi et lourdeur de la tâche

    "Les transformations majeures qu'a subies la pratique de la profession
d'enseignante au collégial ne se sont pas faites sans heurt. Elles ont modifié
en profondeur la nature de l'exercice de la profession, mais elles ont
également eu pour effet d'augmenter considérablement la tâche des enseignantes
et des enseignants de cégep. En cette année de 40e anniversaire des cégeps, le
gouvernement devrait entendre nos revendications concernant la lourdeur de la
tâche et la précarité d'emploi vécus par les enseignantes et les enseignants
de cégep", d'affirmer Mario Beauchemin, président de la FEC.

    Des gestes ordinaires, une action extraordinaire

    Pour les représentants syndicaux, il est important de profiter de cette
journée pour remercier les enseignantes et des enseignants du Québec pour leur
dévouement, leur professionnalisme et leur détermination à oeuvrer
quotidiennement auprès des élèves du Québec.
    "Même s'ils travaillent souvent dans l'ombre, les enseignants ont un
impact positif énorme dans la vie de centaines de milliers d'élèves et
accomplissent au quotidien une foule de petits miracles. Aujourd'hui, c'est le
temps de leur rendre hommage et de les remercier pour leur rôle essentiel
qu'ils remplissent avec passion, parce qu'enseigner est une très belle
profession", ont-ils déclaré.

    Profils de la CSQ et de la FSE-CSQ, de la FPEP-CSQ et de la FEC-CSQ

    La Centrale des syndicats du Québec (CSQ) représente quelque
155 000 membres, dont plus de 100 000 dans le secteur public, la grande
majorité travaillant dans le domaine de l'éducation. la Fédération des
syndicats de l'enseignement (FSE-CSQ), la Fédération du personnel de
l'enseignement privé (FPEP-CSQ) et la Fédération des enseignantes et
enseignants de cégep (FEC-CSQ) sont affiliées à la CSQ et regroupent des
enseignantes et des enseignants de niveaux primaire, secondaire et collégial.




Renseignements :

Renseignements: Sylvie Lemieux, Attachée de presse FSE-CSQ, cell.: (418)
563-7193; Marjolaine Perreault, Attachée de presse CSQ, cell.: (514) 235-5082


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.