/R E P R I S E/ - Frais de scolarité : les étudiants auront à l'oeil les trois partis politiques élus



    MONTREAL, le 28 mars /CNW Telbec/ - Christian Bélair, président de la
Fédération étudiante universitaire du Québec (FEUQ) et Etienne Hudon-Gagnon,
président de la Fédération étudiante collégiale du Québec (FECQ), ont annoncé
ce matin leur intention de poursuivre leur mobilisation afin de faire de
l'éducation une des priorités du gouvernement minoritaire et ce en partenariat
avec les autres acteurs du milieu.
    A l'heure actuelle, plusieurs facteurs créent beaucoup d'incertitude chez
nos membres quant à l'avenir de l'éducation postsecondaire avec ce
gouvernement minoritaire : "Au niveau de l'investissement public, des prêts et
bourses et de la question des frais de scolarité, les plateformes des 3
principaux partis s'opposent. Pourtant, ils devront s'entendre.", indique
Etienne Hudon-Gagnon, président de la FECQ. "En plus, de nombreux sondages
confirment que la population québécoise s'oppose au dégel. Jean Charest devra
négocier avec les autres partis sur ces enjeux et ne pourra imposer
légitimement sa solution."
    "Aujourd'hui, nous exigeons des 3 partis politiques élus qu'ils
consultent les étudiants sur l'avenir de l'éducation postsecondaire.", affirme
M. Bélair. Rappelons qu'un budget du Québec devra rapidement être adopté, et
que les mesures affectant l'éducation devront y créer l'assentiment d'une
majorité de députés si le gouvernement souhaite survivre.
    "Le printemps est un test pour ce gouvernement. A l'automne, lorsque nous
saurons ce qui est sur la table en éducation, les étudiants de tout le Québec
seront consultés et auront à mobiliser toutes leurs forces pour convaincre le
gouvernement d'adhérer à leur vision.", souligne Etienne Hudon-Gagnon. Les
étudiants ne remettront pas un chèque en blanc aux élus sous prétexte de
l'instabilité et d'un supposé mandat reçu de la population. En éducation,
comme dans bien d'autres domaines, les Québécoises et les Québécois n'ont pas
fait de choix clair et précis. "Décréter un dégel des frais de scolarité,
alors qu'aucun réinvestissement public ni bonification réelle des prêts et
bourses ne sont prévus, serait injuste et injustifiable et sera traité comme
tel. En aucun cas l'accessibilité aux études ne devra être remise en question,
sans quoi nous serons forcés de nous battre.", conclu Christian Bélair.

    La Fédération étudiante collégiale du Québec (FECQ) et la Fédération
étudiante universitaire du Québec (FEUQ) représentent ensemble près de 160 000
étudiants au Québec.




Renseignements :

Renseignements: Dany St-Jean, vice-président aux communications, FEUQ,
(514) 396-3380, cell.: (514) 212-5457

Profil de l'entreprise

Fédération étudiante universitaire du Québec (FEUQ)

Renseignements sur cet organisme

QUEBEC : ELECTIONS 2007

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.